Le doute et l’interrogation étaient en bas du classement de la D1F, pour ce qui est quasiment les 2/3e du championnat 2021. Soyaux qui n’avait pas gagné depuis quatre mois, englué dans un changement de coach et de dirigeant allait en banlieue Sud de Paris pour s’opposer à son concurrent direct au maintien, ISSY, qui venait tout juste de faire l’exploit d’éliminer Montpellier en 32e de la Coupe de France, 1er tour de la nouvelle organisation Covid.

Les charentaises, habituées de la D1F depuis leur remontée en 2013-2014, historique dans ce championnat féminin, sont toujours condamnées à la descente en début de championnat. A croire que leur statut de club exclusivement ouvert à la pratique féminine est un stéréotype d’échec et de descente.

Pourtant, face à Issy FF, club phare avec le hand, du sport féminin dans cette ville très ouverte aux sièges sociaux des médias sportifs (Eurosport, Canal+), elles ont réussi la performance qu’il fallait sur un but de Laura Bourgoin, associée au club depuis huit saisons et sa remontée dans l’élite.

La qualité de Soyaux aura été de tenir le score pendant les 2/3 de la rencontre (21′). Un “truc” pas si facile quand on est dans le “trou” en performance. Les voilà sorties de la zone rouge avec un (+3) dans le bus du retour même si Issy a un match en moins (reçoit Dijon la semaine prochaine).

Cela a été la journée des joueuses emblématiques dans les équipes du bas de classement. Faustine Robert, joue aussi sa 8e saison en Bretagne après avoir été formée à Montpellier. C’est elle qui donne la victoire aux bretonnes, venues confirmer de bonnes prestations chez les derniers du championnat, les normandes du HAC, toujours en difficulté sur la durée de la rencontre (76′). Il faudrait peu pour qu’elles justifient de leur présence en D1F mais ce peu n’arrive pas à venir.

Dans cette journée où deux rencontres ont été reportées pour cause de Covid (Dijon-Bordeaux) et (Stade de Reims-Paris FC) ; il ne restait que l’Olympique Lyonnais face à Montpellier à jouer. Un match qui aurait été une affiche les saisons passées. La place de second de l’OL et les dernières performances de Montpellier ont rendu le plat moins succulent.

Est-ce cela qui a donné une courte victoire lyonnaise ? Un but d’Amandine Henry, reprenant un pénalty stoppé (4′) puisque dans la foulée, Clarisse Le Bihan (6′) égalisait. La journée n’aura pas été celle d’Elisa De Almeida. La jeune joueuse de l’Equipe de France, à l’origine du pénalty, détournera le tir de Sakina Karchaoui, figure montpellieraine la saison dernière, qui donnera la victoire à ses nouvelles couleurs (40′).

Le Paris Saint Germain avait écrasé Vendredi le FC Fleury (0-5), au coeur d’une exceptionnelle saison depuis leur montée en D1F (2017).

William Commegrain Lesféminines.fr

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Différence de buts Points Pour Contre Forme actuelle
1 Paris SGParis SG 15 14 0 1 59 43 61 2 WWWWW
2 LyonLyon 15 14 1 0 49 42 54 5 WWWWW
3 BordeauxBordeaux 14 9 3 2 24 29 38 14 WWLWW
4 MontpellierMontpellier 15 6 6 3 -5 21 18 23 LLDLD
5 GuingampGuingamp 15 6 7 2 -3 20 20 23 WWLWD
6 Paris FCParis FC 14 5 5 4 -1 19 21 22 LWWLD
7 FleuryFleury 14 5 5 4 -11 19 12 23 WDDLL
8 DijonDijon 14 5 7 2 -10 17 16 26 DLWLD
9 ReimsReims 14 4 8 2 -12 14 19 31 DLLLW
10 SoyauxSoyaux 15 3 11 1 -21 10 10 31 DLLWL
11 Issy FFIssy FF 15 3 11 1 -49 10 9 58 LDLWL
12 HavreHavre 14 1 11 2 -20 5 10 30 LLDLL