Les grosses audiences des Bleues sur W9, TF1 et Canal.

La préparation des Bleues sur W9.

Le football féminin se partage auprès de trois diffuseurs principaux. Pour l’Equipe de France, hors compétition où les droits sont acquis auprès de l’UEFA ou de la FIFA, les supporters des Bleues pourront voir les dix matches (à peu près) de préparation sur le groupe M6 et particulièrement W9, qui a été choisi par la fff.

Au commentaire se trouvera Denis Balbir accompagné de Camille Abily, tout juste retraitée des terrains. Grande tacticienne, ex-milieu de terrain avec 183 sélections, la lyonnaise apportera une expertise d’analyse avec l’émotion de l’ancienne joueuse, très sensible aux Bleues. Aux manettes avec Alexandre DelPerier (C Star) pour la sévère défaite face aux anglaises lors de la SheBelievesCup 2018 (4-0), elle vivait le match autant qu’elle pouvait le ressentir auparavant sur le terrain.

Une collaboration qui pourrait durer longtemps puisque la chaîne de TV qui vient de quitter les Girondins de Bordeaux dispose des droits jusqu’en 2022-2023. Une collaboration légitime pour celle qui possède toute l’histoire de l’équipe de France, de 2003 à 2018. Et importante pour la FFF dès lors que l’audience du football féminin se réalise avec l’équipe nationale (entre cinq cent mille et un million de téléspectateur en prime time suivant la chaîne principale ou annexe). 

Le Mondial 2019 sur les chaînes de TF1 et de Canal.

Le Mondial 2019 sera lui diffusé sur les chaînes de TF1 (TF1, TMC, TFX). Même si l’audience des Bleues est significative, il était prévisible que tous les matches de la compétition ne soient pas diffusés par la chaîne n°1 française. Elle a donc cédé les droits sur l’accès payant auprès du groupe Canal + (C8, CStar, C+ Sport, Foot+) qui diffusera la totalité des 52 rencontres. 

Décision sensée puisque la chaîne marqué “Football” devient le diffuseur numéro 1 du championnat de France jusqu’en 2023. Avec les 122 rencontres de chaque saison à produire, le Mondial des Bleues est le produit d’appel de cet engagement sur cinq ans avec le football féminin du quotidien.

Le groupe TF1 se gardant 25 rencontres sur ses chaînes, dont celles de l’Equipe de France dont on peut penser qu’à compter des quarts ou demis, elles seront diffusés sur TF1.

Des audiences plus confidentielles.

Les Bleuettes en clair sur l’Equipe et en payant sur Eurosport.

Pour ce qu’il en est des BleuettesEurosport dispose des droits payants des phases finales U17 Féminines et U19 Féminines, et de la Coupe du Monde U20 qui se déroule en Bretagne du 5 au 24 Août quand L’Equipe possède les droits en clair des équipes de jeunes, notamment lors de l’Euro U19 qui se joue tous les ans après une phase de sélection appelée Tour Elite. Après avoir été vainqueur en 2016, finaliste en 2017, les Bleuettes ont été sorties en phase de groupe lors de l’Euro 2018 organisé en Suisse.

La D1F sur les chaînes du groupe Canal et la Coupe de France sur France TV.

La grande nouveauté 2018 a été l’acquisition par le groupe Canal de la diffusion de la D1F avec un cahier des charges très lourd à respecter (la totalité des rencontres à filmer). Un traitement qui devrait se faire en deux phases. Cinq matches en multiplex le samedi et un match en lumière, le tout pour un accès payant.

France TV dispose des droits de la Coupe de France féminine et des Jeux Olympiques (2020 à Tokyo).

Pour les clubs en Women’s Champions League, l’OL est sur Canal et le PSG sur BeIn

Chaque club engagé sur la compétition européenne peut négocier son diffuseur pour les rencontres à domicile. A l’exception de la finale, vendue par l’UEFA. L’Olympique Lyonnais a choisi Canal quand le PSG a, sans surprise, pour diffuseur BeIn. Des droits qui dépendent des qualifications. Assez certaines pour l’OL, légèrement moins pour le PSG absent de l’édition 2018.

William Commegrain lesfeminines.fr