Paris Saint Germain, Paris FC, Fleury 91, trois clubs de la région parisienne en demi-finale de la Coupe de France féminine. Des demi-finales ayant quasiment la couleur que les play-offs de début mai pourrait désigner !

La semaine dernière, le FC Fleury s’est qualifié sur un score sans appel (5-1) face à l’avant-dernier du championnat Lille, bras levé pour saluer le retour de « l’américaine » Amandine Henry, aux USA. Le PSG n’a pas eu à forcer pour renverser le Puy (0-4, D3F). On peut en dire ou en écrire autant pour le Paris FC (4-0) face au RC Lens (D2F) comme l’Olympique Lyonnais (2-9), qui ne s’est pas posé de questions contre Montauban (D2F).

Des résultats qui ont permis de s’assurer ou de se réassurer. En effet, les joueuses de Sandrine Soubeyrand ont excellemment réussi à ne pas se démotiver malgré leur défaite face à Chelsea, les sortant de la poule de qualification de la Women’s Champions League, même si Hacken, vainqueur à Madrid et futur adversaire du PSG, aurait pris le ticket.

Le PSG, naviguait dans le bon et le moins bon, se maintenant la tête hors de l’eau, un peu comme il le pouvait, dès lors que l’on place la barre au niveau d’un titre : national, européen ou le gain de la Coupe. Quand à l’Olympique Lyonnais, toujours à la recherche de l’excellence, il ne garantissait rien dès lors que son groupe européen (Brann, Polten, Praha Prague), avait été d’une telle faiblesse qu’il ne pouvait servir de baromètre.

Fleury, dernier invité des demi-finales n’a pas raté cette occasion que le championnat pourrait lui refuser après deux défaites inattendues contre Saint-Etienne et Guingamp, les éloignant de la quatrième place (-2) sans leur refuser le droit et la possibilité d’y être, à sept journées de la fin.

Les qualifications de l’Olympique Lyonnais, du Paris Saint Germain et du Paris FC correspondent à la domination de la saison 2024. Fleury pourra peut-être avoir le bonheur de doubler avec les play-off du championnat. Cela dépendra de Montpellier, Reims et Saint-Etienne.

Pour la Coupe de France, il faudra retenir que 3 clubs parisiens sur quatre sont en demi-finale !