Un écart de onze points, à la veille de la 10e journée, entre le PSG second et son troisième, le Paris FC démontre le gap qui s’est crée entre les deux mastodontes de la D1F française et les autres clubs de l’élite depuis 2013. Une 10e journée qui propose en quelque sorte un “play-off” aller entre le PSG qui recevra l’Olympique Lyonnais sous les caméras de Canal Plus, pour un prime time exceptionnel dimanche 18 novembre à 21 heures. Une première historique, qui pourrait donner du piment au “play off” retour de la 20e journée, le 13 avril 2019.

Les parisiennes, les seules au Monde à avoir gagné quatre fois l’Olympique Lyonnais. 

L’enjeu pour les parisiennes, challenger, est d’arriver à obtenir un match nul pour donner un sens au match retour à Lyon, qui pourrait alors décider du titre si les deux points qui séparent les deux concurrents restent les mêmes. C’est à dire, constater une série de victoires continus pour le PSG dès lors qu’on instaure comme postulat, la future série de victoires lyonnaises.

Une équipe, douze fois titrés, qui a perdu son dernier match de championnat, le 17 décembre 2016, au Camp des Loges, sur une frappe énorme de Marie-Laure Delie (1-0). Déjà quasiment deux ans sans défaite. Une performance qui n’est rien si on oublie de préciser que le précédent revers remonte encore plus, au 18 décembre 2014 ! Quatre ans, deux défaites.

Vous comprendrez mieux que l’objectivité est au mieux d’attendre un score de parité du PSG à Jean Bouin quand l’exceptionnel serait une victoire.

Pourtant, …. le PSG est la seule équipe au monde à avoir gagné l’Olympique Lyonnais quatre fois depuis 2013. Deux fois en championnat, une fois en Coupe de France pour le titre 2018 et une dernière fois en Women’s Champions League, au stade des 1/8e de finale, en novembre 2014 qui avait amené les parisiennes en finale à Frankfurt en 2015.

Si la défense parisienne tient, le PSG peut espérer un résultat. 

Qui sait pour dimanche soir ? Le PSG actuel possède deux fers de lance avec Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani pouvant faire la différence en vitesse pour la “cadre” de l’EDF qu’est devenue l’ex-juvisienne et l’opportunisme de la nouvelle capée de l’EDF, meilleure buteuse actuelle du championnat avec 10 buts. Si vous rajouter à cela la qualité de passe de gauchère de Wang Shuang, véritable numéro dix du jeu et la force de frappe d’Andrine Hegerberg. Le PSG a des possibilités de marquer. A l’inverse, on peut s’interroger sur ses qualités défensives qui seront mises à mal avec Ada Hegerberg, Amel Majri, Shanice Van de Sanden, Eugènie Le Sommer et la jeune Delphine Cascarino, pour ne citer qu’elles.

Le match se jouera là, avec un poste de gardienne qui oscille une fois sur Cristina Endler, capitaine chilienne (39e Fifa) nouvellement qualifiée à Coupe du Monde 2019 en France et toute auréolée de leur victoire face aux australiennes (8e FIFA) où la polonaise Katarzyna Kiedrzynek, 27 ans, au club depuis cinq saisons, ayant fêté dernièrement son 100e maillot parisien.

Pour les autres matches de championnat, chaque point vaut de l’Or

Le Paris Fc reçoit Metz. Il y a un mois, personne n’aurait douté du résultat en faveur des franciliennes. Metz, dernier n’avait marqué qu’un but et recevait des valises pour retourner en Lorraine. Les données ont changé. Un nouveau coach pris en interne pour les messines, et deux victoires consécutives au palmarès. Elles peuvent gêner le Paris FC, mal en point et qui a vu l’arrivée d’une nouvelle coach, Sandrine Soubeyrand, avec trois victoires au compteur pour un coup d’arrêt à Montpellier (2-1). Un match qui sentira la vérité et pourra mettre le feu aux poudres du PSG si elles prenaient une dérouillée à la maison contre l’OL, pour un résultat arithmétique qui se reserrerait (-8) et surtout une perte de confiance pouvant annoncer d’autres revers. Metz avec des points se relancerait dans la course au maintien.

Fleury reçoit Dijon. Un an d’expérience de plus en D1F sépare seulement les deux adversaires au même nombre de points (11). Fleury, sort d’une défaite lourde à Guingamp (4-1) après une série de cinq matches nuls consécutifs. L’appel de la victoire commence à se faire sentir. Dijon navigue entre deux eaux, entre une bonne dynamique et l’arrivée de l’hiver qui refroidit les enthousiasmes et passions. Trois points soulageraient les comptables.

Soyaux-Guingamp. Guingamp marche sur l’eau et lorgne sur la troisième place du Paris FC, quatorze points pour les deux équipes. Une victoire à Soyaux et Guingamp serait pour la première fois de son histoire à la troisième place de la D1F ! Une opportunité qui ne se rate pas, même si Désirée Oparanozie, envoyée à la CAF, ne sera pas de la partie. Soyaux n’a plus gagné depuis longtemps à domicile. C’était lors de la 1ère journée. Avec 9 points au compteur, le dernier club exclusivement féminin sent le vent de la D2F qui pourrait s’annoncer pas si loin.

Lille-Bordeaux. deux clubs qui ont besoin de retrouver de la confiance. Lille, avec 8 points ne doit pas se rater au risque de voir Metz les rattraper. Bordeaux (11 points) bien placé en place, n’a aucun matelas de sécurité. Romane Bruneau, Gant d’Or au Mondial 2012 U17, devra assurer le grand jeu, elle qui remplacera Erin Nayler, appelée en sélection de la Nouvelle-Zélande.

Montpellier – Rodez. Les montpelliéraines, européenne il y a peu, appelées sous tous les frontons internationaux, devront confirmer une victoire face au Paris FC quand, cette saison, elles sont plutôt adeptes des hauts et des bas, avec 7e place au classement et onze points au compteur. Rodez, après neuf saisons dans l’élite, sept défaites et deux nuls ne peut que rebondir. Il le faudra bien à un moment d’autant qu’elles ne méritent pas plus que d’autres cette dernière place en championnat. A voir si cela se fera contre les filles de l’Hérault, qui n’aiment pas qu’on puisse penser qu’elles ont aussi la Coupe du Monde de Juin prochain en tête.

Les matches sont diffusés en direct sur Canal Plus Sport pour Lille-Bordeaux (14h30). Foot+, même heure et même jour, pour les quatre autres. Dimanche soir, en prime time sur Canal, PSG-Ol sera diffusé à 21 heures, la meilleure case sportive du groupe Canal.

William Commegrain lesfeminines.fr

10e journée sur 22

Classement D1F

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Différence de buts Points Gagné à domicile Gagné à l’extérieur Nul à domicile Nuls à l’extérieur Perdu à domicile Perdu à l’extérieur Forme actuelle
1 Olympique Lyonnais 18 17 0 1 76 - 5 71 52 9 8 0 1 0 0 WWWWW
2 Paris Saint Germain 18 16 0 2 52 - 8 44 50 7 9 2 0 0 0 WWWWW
3 Bordeaux 18 9 6 3 21 - 25 -4 30 3 6 3 0 3 3 WWWWL
4 Montpellier Hsc 18 9 6 3 45 - 23 22 30 6 3 0 3 3 3 LWLWW
5 Paris FC 18 7 7 4 28 - 26 2 25 4 3 3 1 2 5 LWWLD
6 FC Fleury 91 18 5 7 6 20 - 27 -7 21 4 1 3 3 2 5 WLLLD
7 Guingamp 18 5 8 5 21 - 29 -8 20 4 1 1 4 4 4 LLWLD
8 Dijon FCO féminin 18 5 10 3 23 - 34 -11 18 3 2 2 1 4 6 LLWLL
9 ASJ Soyaux Charente 18 4 8 6 15 - 35 -20 18 2 2 3 3 4 4 WLLDD
10 FC Metz 18 5 12 1 17 - 56 -39 16 3 2 0 1 6 6 LWWLL
11 Losc Lille 18 2 10 6 14 - 37 -23 12 1 1 3 3 5 5 LLLLD
12 Rodez 18 2 12 4 10 - 37 -27 10 1 1 2 2 6 6 WLLDD