En rappelant une défenseuse centrale pour une autre défenseuse centrale, Olivier Echouafni le nouveau sélectionneur a une idée en tête.

Au sein de la sélection, on trouvait cinq défenseuses centrales en club pour sept sélectionnées en défense : Kelly Gadea (Défenseuse centrale OM), Griedge MBock (OL), Wendy Renard (Ol) et Laura Georges (PSG) en comptant Annaig Butel (actuellement milieu de terrain, Juvisy) qui a joué longtemps en défense centrale, notamment en équipe de France.

Griedge Mbock remplacée par Aissatou Tounkara

La juvisienne Aissatou Tounkara (21 ans), défenseuse centrale et titulaire depuis deux saisons (2014-2016) à ce poste à Juvisy, a été appelée en remplacement de sa meilleure amie, Griedge MBock avec qui elle a partagé la défense centrale de l’équipe de France des sélections de jeunes, notamment en U20 avec une médaille de Bronze au mondial canadien 2014 et un titre de championne d’Europe en U19 (2013).

Celle qui a tout d’un jeu “à la Patrick Vieira” en milieu de terrain que l’on a découvert à Bondoufle en demi-finale de la Ligue des Champions 2013 face à l’Olympique Lyonnais (1-6) s’est reconvertie plus bas en prenant sur elle de voir ses coéquipières de la même génération recevoir le maillot de l’équipe de France plus tôt.

C’est une bonne opportunité pour elle de se montrer compte tenu que des places vont se libérer avec le temps et d’avoir peut être la chance d’une première sélection ? Dans ce cas, face à l’Albanie à Charlety ?

A l’analyse, sur les côtés, il ne reste que Julie Soyer et Eve Perisset. On peut se demander si l’équipe de France ne va pas jouer avec une défense à trois centrales ? A moins que Kenza Dali ne descende d’un cran comme elle l’avait très bien fait sous le coaching de Philippe Bergerôo.

En football féminin, ces changements de poste ne sont pas rares en championnat. Les filles en ont l’habitude.

William Commegrain lesfeminines.fr