Amandine Henry. Que se passe-t-il avec remplacements d’Amandine Henry  ? 

12

Août 2020

Finale de la 19e Coupe de France féminine de football. Paris Saint Germain – OL

Remplacements d’Amandine Henry. Crise de confiance ? La situation n’est pas passée inaperçue. Amandine Henry en est à sa seconde sortie consécutive depuis la reprise de la compétition. La capitaine de l’Equipe de France a paru surprise la première fois. Pour la seconde lors de la finale, elle a visiblement pas du tout appréciée ! Surprise pour les observateurs. Regards.

1°) Qui est Amandine Henry ? Une joueuse qui a évolué en plusieurs étapes, allant du monde du football à celui du grand public. Simple joueuse de football à l’OL jusqu’en 2013, avec une période de 3 ans où la sélection l’avait oublié ; elle faisait partie des joueuses commentées à chaque match de l’Equipe de France, en disant “qu’elle manquait aux Bleues” à une période où l’OL commençait sa domination sur l’Europe avec une finale perdue en 2010 pour deux titres pris en 2011 et 2012. 

Revenue chez les Bleues à la fin du mandat de Bruno Bini (1er Juin 2013), elle jouera l’Euro 2013 comme remplaçante de Sandrine Soubeyrand pour sa 197e sélection ; et reprendra le fil des maillots bleus, la capitaine française de l’époque s’arrêtant à 198 maillots bleus et un nouveau sélectionneur, Philippe Bergerôo se mettra aux manettes (Septembre 2013).

Cette histoire aurait pu s’arrêter là. Une joueuse de football renommée en D1F, avec des titres français et européens, des sélections. C’est déjà une belle histoire.

But d’Amandine Henry contre le Mexique. Une superbe lucarne qui l’a fait élire Ballon d’Argent du Mondial canadien en 2015

Photographie @FFF

2°) 2015, Le Mondial Canadien propulse Amandine Henry au niveau international.

Un but et une nouvelle vie. Une superbe lucarne dans un match de groupe contre le Mexique (5-0) lui donnera le Ballon d’Argent du Mondial 2015 et un envoi aux USA d’où elle revient avec un nouveau titre de championne en 2017 après18 mois à Portland. 

Baignée dans l’univers des championnes du Monde, elle prendra une dimension internationale. Entretemps, elle joue les JO 2016 à Rio (1/4 de finale pour les Bleues) et confirmera sa notoriété internationale tout en devenant la milieu indiscutable en Equipe de France.

Son statut change. Sur le plan du football, le PSG et l’OL se battent pour l’avoir. Après une pige avec les parisiennes sous le coaching de Patrice Lair son ex-coach de l’OL, elle retournera dans le Rhône avec des conditions financières nouvelles (chèque à la signature et salaire conséquent) négociés par son agent Sonia Souid. Jean-Michel Aulas ne supportant pas que les talents ne soient pas lyonnais, d’autant que cela réduit les forces parisiennes.

Peu importe l’impossibilité des Bleues à dépasser les 1/4 de finale, Amandine Henry, comme ses coéquipières, domine l’Europe avec l’OL. Elle obtient le titre européen 2016, gagne celui de 2017 aux USA, puis remporte 2018 et 2019 avec l’OL.

Une nouvelle étape de réussie, toujours dans le milieu du football néanmoins. 

Amandine Henry marque le second but français face aux brésiliennes lors du 1/8e de finale

3°) La Coupe du Monde 2019 et une entrée dans un autre Monde, hors du football.  

Corinne Diacre, venue aux commandes des Bleues en septembre 2017, la nomme capitaine de l’Equipe de France, en retirant le brassard à Wendie Renard. 

Avec un mondial à la maison, capitaine des Bleues, la joueuse devient une personnalité publique qui lui fera faire les Champs Elysées avec la Patrouille de France, un 14 Juillet 2019.

Auteure d’un livre, effigie des poupées Barbie, sur les couvertures des médias grands publics comme Public, Voici et Paris Match, elle porte l’image des Bleues tout en maintenant sa performance. 

Sur le plan sportif, elle fait fondre de bonheur les Bleues en marquant le but vainqueur face au Brésil lors des 1/8e de la Coupe du Monde. Un but qui sauve le groupe l’envoyant, après prolongation, en direction des 1/4 de finale face aux USA. Une performance vue par plus de 10 millions de fans, devant leurs écrans. En interne, elle a été celle qui a donné le meilleur souvenir sportif des Bleues, lors d’une opposition difficile face au Brésil (2-1) à la maison.

Amandine Henry, c’est cet ensemble de parcours. Lorsque Jean-Luc Vasseur la sort par deux fois consécutivement, sans visiblement qu’elle ne soit au courant ; il ne touche pas à n’importe qui et elle semble penser qu’il le fait n’importe comment. 

“Pour quelles raisons, JL Vasseur prévoit le remplacement d’Amandine Henry ?”

La joueuse n’est pas une joueuse à problèmes. Elle rayonne plutôt vers le positif. Néanmoins, les deux sorties consécutives ne peuvent que la faire réfléchir. La première sortie face à Guingamp a montré sa surprise (60′). La seconde en finale, sa désapprobation, sortant directement de l’autre côté du terrain.

D’autant que Gunnarsdottir n’apporte rien de particulier dans le jeu ; de plus ou de moins que la capitaine de l’Equipe de France. A chaque entrée, l’expérimentée islandaise s’est bien gardée de prendre le moindre risque. Relayeuse. Avec un jeu plutôt proche de celui de Saki Kumagaï.

La raison aurait pu être l’âge, mais les deux joueuses sont de la même génération (30 ans). La renommée reste un autre regard. On prend plus fort. L’islandaise vient du Vfl Wolfsburg, l’autre standard européen (2 titres, 1 finale), légèrement en retrait néanmoins de l’OL (6 titres, 2 finales). 

Alors, pour quelles raisons, Amandine Henry sort-elle aux alentours de la 60′ ? Dans un schéma donc prévu par le coach ? Ce dernier se gardant bien -certainement- comme tous les coaches, de donner des réponses.

Buts avec l'Ol

Matches avec l'OL

Titres avec l'Ol

Sélections en Bleues

Les raisons eventuelles ?

La capitaine de l’Equipe de France a des statistiques physiques qui oblige à la gérer , ce qui semble être la première réponse. La joueuse se sentant bien, elle bougonne, comme d’autres, quand le panneau montre son numéro.

Le coach JL Vasseur considère que les prestations actuelles d’Amandine Henry ne sont pas suffisantes au regard de sa place dans l’équipe. Il la met en concurrence pour qu’elle devienne plus présente

Plus grave, on le sait, la joueuse a été touchée, dès son début de carrière, par un genou traumatisé. Elle n’aurait jamais dû et surtout pu faire cette carrière. Dans ce cadre, le club possède peut-être des informations médicales qui bloquent la capitaine de l’Equipe de France dans un futur proche. Vasseur a donc la consigne de préparer une nouvelle joueuse au milieu de terrain. D’où l’entrée de Gunnarsdottir, recrutée dans cet esprit.

Enfin, pourquoi pas. L’Olympique Lyonnais cherche les meilleures joueuses. Ils auraient en visu une nouvelle joueuse à sa place de milieu défensif pour les prochaines saisons.

Une fois, deux fois, il faudrait voir son temps de jeu lors de la Women’s Champions League de fin Août pour se faire une idée. Dans tous les cas, il est certain qu’Amandine Henry est en train de réfléchir à cette situation. Pour obtenir ou non des explications. 

William Commegrain lesfeminines.fr

Le football féminin.