Le coach de Soyaux, ce mardi matin, était euphorique. Le passage devant la DNCG de la nouvelle structure de Soyaux, en SAS à immatriculer au 1er Juillet, s’était bien passé aux dires de son Président. Le DNCG mettant en délibéré sa décision pour la semaine suivante, dans l’attente de précisions complémentaires.

Bien entendu la discussion a porté sur la situation actuelle. C’est à dire la répartition à attendre des 6 millions d’euros que les clubs professionnels de Ligue 1 ont décidé de rétrocéder à une nouvelle association, créée par eux, Association du Football féminin Professionnel, pour répartition entre les clubs professionnels ayant des sections féminines en D1FArkema et D2F.

Son approche est différente de celle du Président du FC Fleury 91, Pascal Bovis.

Pour lui, Soyaux est autant professionnel que certains clubs professionnels masculins ayant une section féminine. Car le mot professionnel est le “fait de mettre les joueuses dans les meilleures conditions pour exercer leur métier.” Et dans ce cadre, celui qui est maintenant, le coach le plus ancien de la D1F, Sébastien Joseph affirme que Soyaux est, “avec toutes ses joueuses sous contrat fédéral, pour des rémunérations les situant entre la 6e et 8e place en D1F, avec des moyens de récupération, un staff médical et technique, deux entraîneurs adjoints, 1 préparateur mental, 3 nouveaux kinés, 1 entraîneur des gardiennes” au même niveau que bien des clubs professionnels ayant des sections féminines.

Un stade remis à neuf par la Mairie pour un investissement de 2 millions d’euros et une contenance adaptée au football féminin de 1.500 à 2.000 places complète son analyse.

Une analyse qui s’entend auprès de la FFF mais qui ne peut pas se constater en étant efficace auprès de l’Association du football féminin professionnel, créée par les clubs professionnels masculins ayant des sections féminines en D1F Arkema et D2F.

Laurent Nicollin répondrait à cela “Qu’ils voient auprès de la fédération, c’est à eux de faire des efforts pour les clubs amateurs.” Chose qui devrait d’ailleurs être possible de faire suite à l’interview exclusif de Laurent Nicollin qui annonce pour les trois clubs amateurs de la D1FArkema une enveloppe complémentaire potentielle de 175.000 € chacun.

William Commegrain Lesfeminines.fr