Il y a des fins de journée qui ne sont pas habituelles. Twitter, parmi ses inconvénients à l’avantage de communiquer immédiatement l’information. Et là, je reste interpellé, interloqué, d’entendre le Président des journalistes Jacques Vendroux, qui serait certainement élu à la charge suprême sans second tour s’il avait à se présenter à un hypothétique Président des Journalistes, recevoir ou/et être reçu comme un ami, par le Président de la République François Hollande avec ce sens des mots et des vérités qui sont la signature des journalistes : les faits, d’abord les faits, toujours les faits.

On découvre un Président qui ressemble à ce que nous avons tous été, si l’émotion sportive nous a plus d’une fois traversée et pénétrée. A lire, sur et dans ce journal biblique “L’Equipe”, les dernières compositions d’équipes. Les fameuses notes des matches et les Grands Soirs des compétitions : “le TITRE” qui nous ramènera dans l’hémisphère du bonheur ou dans la densité du malheur.

Le sport et la Politique. La politique et le Sport ? J’ai toujours cette analyse et ce regard sur la qualification de la France face à l’Ukraine (3-0, novembre 2013) alors que les ukrainiens étaient à deux doigts de se qualifier pour le Mondial 2014 avec l’espoir de dépasser cette unique passage au Mondial 2006 (Allemagne). La France avait fait un exploit. Deux buts avaient été marqué par Mamadou Sakho et un autre de Karim Benzema. Cette qualification Historique avait envoyé Didier Deschamps sur l’autoroute de la réussite et de la reconnaissance.

L’élimination de l’Ukraine avait renvoyé les ukrainiens dans les bas-fonds d’une forme de néant. Pas de sport, pas de forces. Dans le même mois débutait les premières manifestations ukrainiennes, qui se termineront sur l’insurrection ukrainienne qui fera plus de 80 morts et 600 blessés (Février 2014) et la destitution de Viktor Ianoukovytch.

Je n’ai jamais su s’il y avait un lien de cause à effet. En même temps, le football est un élément fort de la politique des collectivités. A juste titre ?

Ce Président a été certainement un Président très “3ème République”. Dans le Pouvoir, avec ses lumières et ses entrechats ; et d’un autre côté, dans le réel.

Le Réel que le Peuple partage avec toutes les classes. Celui qui correspond à l’ascenseur social. Celui qui donne aux muscles, à la force, à la volonté, autant de places, voire plus, qu’aux habitudes réflexives de l’intelligence qui, telles un miroir déformant, vous emportent vers encore plus d’intelligence, plus d’intelligence, jusqu’à devenir inhumaine et donc impraticable. “Une vue de l’Esprit” comme on dit.

Pour ma part, j’ai hâte de l’entendre comme consultant au micro de Jacques Vendroux. Pour entendre cette passion du sport.

William Commegrain lesfeminines.fr

source : You tube. FranceBleue.