MEXIQUE – BRESIL. Quand dans une compétition internationale, pour un mondial … vous ratez le pénalty égalisateur à la 97′ (2-3). Cela fait mal .. Quand vous êtes brésilienne, mieux vaut changer de sport ! Ou attendre un peu, non pas qu’on vous oublie mais que vous compensiez par d’autres buts salvateurs.

Surtout quand cela vous arrive dans le match d’ouverture, face au voisin Mexicain, champion CONCACAF devant les USA ! Alors que vous vous promenez avec huit médailles sur la poitrine depuis les huit Campéon d’Amérique du Sud que le football brésilien apprivoise.

Elle s’appelle VICTORIA. Bon, avec un tel patronyme, elle n’aura pas d’autres choix que d’en mettre “plein d’autres au fond” comme le dit clairement l’expression populaire.

Voilà le Mexique qui vient de faire “deux gros coups”. Gagner le championnat devant les USA. Battre le champion Sud Américain. Donc pour les Amériques c’est réglé. Reste l’Europe et l’Asie. Voilà comment doivent penser les mexicaines. Il faut faire simple quand tu es en compétition, surtout quand tu gagnes.

Cliquez sur les scores pour accéder aux compositions, changements et statistiques du match.

COREE du NORD – ANGLETERRE.

Voilà un résultat qui fait mal. Perdre (1-3) quand on est champion du Monde U17 et U19 en titre. On concourt pour un titre de champion du Monde U20. Admissible en soit. Sauf que si vous êtes né du côté de la Corée du Nord. Là, c’est plus compliqué et vous comprenez mieux le dédain du coach quand il fait sortir à la 41′ sa joueuse Son Sun In, qui de dépit, laisse traîner sa jambe. Signe d’une blessure dont on ne sait si elle sera entendue.

Mais comme sa remplaçante Ja Un Yang a marqué. Voilà une joueuse que l’on ne devrait plus voir de la compétition.

Mo Marley n’a pas ses questions. Voilà une équipe anglaise qui flambe en France. Le Bonheur avec une belle possibilité d’exister dans cette compétition. N’oublions jamais que le football a été crée par les anglais et qu’ils disposent du secret des règles. The Board !

Allez si l’Angleterre a une capitaine à son bord. WhyNot.

Cliquez sur les scores pour accéder aux compositions, changements et statistiques du match.

NOUVELLE-ZELANDE – PAYS BAS.

Un superbe but du côté des Ferns avec un tir croisé de Black qui avait tout d’un geste d’une croisée de rugby ou d’un drive de gauchère. A l’opposé, voilà la jeune joueuse qui pivote sur sa jambe d’appui et envoie une frappe croisée qui va chercher la lucarne opposée.

Superbe égalisation (44′) alors que les Pays-Bas avaient marqué un but “à la Gerd Muller”. Et que je te centre du bout du pied et que je te reprends du bout d’un autre et voilà la balle qui va tranquillement dépasser la ligne de but (Kelma, 28′).

Il est décidé que les avant-centres sont des joueuses d’appui. C’est ainsi que les Pays-Bas prendront l’avantage. Remise de Kelma pour la milieu de terrain Eva VAN DEURSEN (78′), frappe croisée pleine d’espérance à défaut d’être pleine puissance et les Pays-Bas s’envolent vers leur victoire. 

Cliquez sur les scores pour accéder aux compositions, changements et statistiques du match.

William Commegrain lesfeminines.fr