Championnat du monde militaire du 22 juin au 3 Juillet. Texas. USA. La France, détentrice du titre, débute le 23 Juin face à l’Allemagne le championnat du monde militaire avec une équipe très typée D1F.

Les armées du Monde sont adeptes de sport. L’argument ne se discute pas tant le sport semble lié à l’exercice militaire. Les stéréotypes n’ont pas manqué pour marquer le monde militaire, de telle manière qu’il pourrait être encore d’actualité, dans l’esprit de certains, que de présenter un documentaire sur l’armée et l’intégration des femmes. Pourtant, déjà bien ancienne, mais bloquée aux alentours des 13% dans les trois niveaux hiérarchiques (officiers, sous-officiers et militaires du rang).

En sport, la fin du Bataillon pour l’Armée de champions.

La France avait une institution, icône sportive, qui s’appelait le Bataillon de Joinville où tous les champions masculins étaient passés. Une époque où pour les hommes, un service militaire d’une année était obligatoire.

La fin du service militaire décidé en 1996 a appauvrit le terroir de champions militaires. Dans des sports sans sponsors , de jeunes champions sont devenus militaires en attendant la gloire, Florent Manaudou – comme caporal-, Martin Fourcade comme sergent -, etc … Une centaine de champions dans 22 disciplines sportives sont donc militaires avec comme seules obligations d’avoir à donner une vingtaine de jours par an à l’Armée dans des événements de représentation. Une bonne manière d’avoir un salaire mensuel et une couverture sociale normale.

Pour augmenter sa ressource, après que La France ait mis fin au Bataillon, elle a constitué un corps de sportifs de haut niveau appelé “Armée de champions” (2004) ouvert aux réservistes (1). Très utile pour les sports collectifs où il est difficile d’avoir vingt et une militaires de haut niveau dans des sports comme le football, basket, hand, rugby.

C’est donc avec des réservistes qu’en 2016, sous le coaching d’Elisabeth Loisel, les Bleues ont donc gagné à Vannes -siège de la finale des Mondiaux U20 à venir- leur premier titre, Championnes du Monde 2016 face au Brésil. Formule qui avait permis d’ailleurs de découvrir Pamela Babinga (joueuse francilienne qui évoluait en DH) au plus haut niveau, maintenant à Soyaux (D1F) et de donner la possibilité à de bonnes joueuses de D1F d’avoir un palmarès. Acquis, à la maison pour être le premier titre mondial français glané dans l’hexagone.

En 2018, la sélection française est faite selon le même principe avec une seule militaire engagée et le reste de l’équipe sous le statut de réserviste.

Ne soyez pas surpris du phénomène. D’ailleurs, il en est de même pour les autres nations.

Les Bleues, (voir la liste ci-dessous) -dont certaines ont été sélectionnées en EDF B -prévues initialement sous le coaching de Peggy Prevost (ex-adjointe d’Olivier Echouafni), en arrêt maladie et remplacée par Cédric Voutier (38 ans), le préparateur athlétiques des Bleues de Philippe Bergerôo aux JO de 2016 à Rio, vont donc disputer un tournoi pour le gagner, partagé en deux groupes, ce qui donne des oppositions de grande qualité dès les tours qualificatifs.

Le groupe A est constitué des USA, Corée du Sud, Pays-Bas, Canada et Chine. La France se trouve, elle, dans le groupe B avec l’Allemagne (23 juin), le Brésil (25 juin), le Cameroun (27 Juin) et le Bahrain (1er juillet).

Les phases finales se joueront le 3 juillet.

William Commegrain lesfeminines.fr

(1) source wikipedia. La réserve militaire est constituée de citoyens appelés réservistes, formés comme militaires pour renforcer les forces armées actives sur le territoire national ou en opérations extérieures. Ce sont des militaires à temps partiel. Ce peut être en temps de paix ou en renfort dans une situation de conflit ou de crise.

Gardiennes
Soldat (r) Céline DEVILLE (Nancy, D2F, 36 ans)
Soldat (r) Marion MANCION (Arras, D2F, 28 ans)

Défenseures
Soldat (r) Caroline PIZZALA (OM, D1F)
Gendarme Océane OLLIVIER (La Roche sur Yon, D2F, 23 ans)
Soldat (r) Alexia TREVISAN (Dijon, D2F, 23 ans)
Soldat (r) Manon GUITARD (Rodez, D1F, 25 ans)
Soldat (r) Caroline LA VILLA (Losc, D1F, 26 ans)
Soldat (r) Gwenaëlle BUTEL (FLeury, D1F, 29 ans)
Soldat (r) Fanny HOARAU (Rodez, D1F, 23 ans)

Milieux de terrain 
Soldat (r) Solène BARBANCE (Bordeaux, D1F, 25 ans)
Soldat (r) Aude MOREAU (Saint-Etienne, D2F, 26 ans)
Soldat (r) Sarah PALACIN (Fleury, D1F, 28 ans)
Soldat (r) Julie MACHART (Fleury, D1F, 29 ans)
Soldat (r) Ludivine BULTEL (Losc, D1F, 27 ans)
Soldat (r) Tatiana SOLANET (Dijon, D2F, 22 ans)
Soldat (r) Ghoutia KARCHOUNI (Bordeaux, D1F, 23 ans)
Soldat (r) Viviane BOUDAUD (Soyaux, D1F, 24 ans)

Attaquantes 
Soldat (r) Pamela BABINGA (Soyaux, D1F, 26 ans)
Soldat (r) Claire GUILLARD (La Roche sur Yon, D2F, 30 ans)
Soldat (r) Kimberley CAZEAU (Albi, D1F, 24 ans)
Soldat (r) Marina MAKANZA (Paris FC, D1F, 27 ans)

Encadrement sportif
Chef de bataillon (T) Laurent (Ecole militaire de haute montagne – EMHM) – chef de la délégation France
Adjudant-chef (T) Martial (Ecole Poytechnique) – team manager
Adjudant-chef (T) Christophe – conseiller technique militaire football
Brigadier-chef (r) Mamadou – coach gardiennes
Caporal-chef Kamel (GSBdD Vincennes) – responsable logistique

Encadrement médical
Médecin principal Loreline (75è antenne médicale CNSD de Fontainebleau)
Masseur kinésithérapeute Fabien (Hôpital d’instruction des armées Robert Piqué)

LISTE DE SPORTS PRATIQUES EN SELECTIONS NATIONALES MILITAIRES

  • Athlétisme
  • Basket-ball Féminin
  • Basket-ball Masculin
  • Course d’Orientation
  • Cross-country
  • Cyclisme
  • Equitation
  • Escalade
  • Football Féminin
  • Football Masculin
  • Golf
  • Handball
  • Judo
  • Marathon
  • Natation
  • Orientation à ski
  • Parachutisme
  • Pentathlon moderne
  • Rugby XV Féminin
  • Rugby XV Masculin
  • Rugby 7 Féminin
  • Rugby 7 Masculin
  • Ski Alpin
  • Ski alpinisme
  • Ski Nordique
  • Taekwondo
  • Tir
  • Triathlon
  • Voile
  • Vol à voile