03-11-2018
calendrier saison D1F 2018-2019
2 - 1
2 - 0

Match statistic

0
carton jaune / YCcarton jaune / YC
1
4
ButBut
1
2
1mi-temps
1
2
2 mi-temps
0

Additional information

TV
Foot+
Arbitre
Jennifer Maubacq
spectateurs
447

Les Guingampaises, emmenées par une Desirée Oparanozie des grands jours, n’ont pas laissé passer l’occasion de prendre le large et de revenir à égalité de point avec le Paris FC (3e).

Efficaces. Un qualificatif parfait pour exprimer le début de match des joueuses de Frédéric Biancalani. Aux soucis offensifs décriés, les attaquantes guingampaises ont apporté la plus belle des réponses. Un quart d’heure d’une intensité rare, conjugué aux errements défensifs franciliens, permettait aux Rouge et Noir de prendre le large. Inspirée avant son départ pour la Coupe d’Afrique des Nations, Désirée Oparanozie commençait son festival. Dans tous les bons coups, elle profitait du bon travail de Le Garrec pour décaler idéalement Fourré pour l’ouverture du score (1-0, 4’). En plein doute depuis le début de saison, l’attaquante de pointe allait se rassurer. Une passe mal assurée de la défense centrale et Le Garrec servait immédiatement Oparanozie qui fixait Gignoux pour son premier but de la saison (2-0,13’). Certes Fleury aurait pu espérer recoller au score après avoir réduit la marque par Léger (2-1, 42’), mais les tentatives (51’, 57’, 63’) sans convictions se heurtait irrémédiablement par une réponse cinglante des filles de Biancalani ne laissait passer aucune occasion de faire briller leurs attaquantes. Omniprésente, la n° 9 allait l’être durant toute la rencontre. Un centre devant le but, une gardienne attentiste et Louise Fleury surgissait pour capitaliser la seconde passe décisive d’Oparanozie (3-1,53’). Un contre éclair répondait à une tentative essonnienne. Inévitable, la Nigériane servait Fourré qui ne se posait pas de question et déposait son ballon dans le dos de Gignoux (58’, 4-1). Il était écrit que seule Oparanozie pourrait briller dans cette rencontre. Palis, partie seule au but n’arrivait pas à attraper le cadre (84’), laissant à l’attaquante, l’exclusivité de son empreinte sur les réalisations guingampaises.

Composition

défenseur
1
gardienne
attaquante
 85'
8
attaquante
 76'
défenseur
attaquante
 69'
milieu
 64'
milieu
 75'
défenseur
défenseur

Remplaçants

défenseur
24
defenseur
 59'
7
milieu
 76'
 85'
Gardienne
défenseur
milieu
 64'
attaquante
 69'
attaquante
 75'