Tandis que le jour de match précèdent (6e J) nous a présenté des défaites des deux grands“, Wolfsburg a eu chaud lors de la 7e journée et commence sa 8e semaine, avec un nul (2-2) face à la Juventus, dans son groupe de Coupe d’Europe (3e match).

Bayern de Munich – Wolfsburg

Eintracht Frankfurt qui était sorti vainqueur contre Bayern Munich semblait vouloir vaincre Wolfsburg et menait après vingt minutes avec deux buts. Wolfsburg avait eu une multitude d’occasions manquées. Surtout Pauline Bremer (ex-OL), qui, après une longue interruption à cause de blessures, était de nouveau dans le onze de base, regrettant d’avoir manqué tant d’occasions.

L’internationale néerlandaise, défenseure Dominique Janssen, a marqué le premier but pour Wolfsburg à la 34e minute et a redonné de la confiance à l’équipe. Mais on a du attendre jusqu’à la 66e minute pour que Wolfsburg réussisse à égaliser. Après 15 corners (!) – 0 corner pour Francfort – et dans la toute dernière seconde du temps additionnel, c’est de nouveau Dominique Janssen qui marque et ainsi rend heureux les supporters et sauve les ambitions de Wolfsburg.

Dans une 8e journée qui propose un duel entre le Bayern de Munich et Wolfsburg, l’ex-championne d’Europe (2013 et 2014), deux fois finalistes, n’est pas au mieux pour tenter de reprendre une position de leader.

Un Bayern de Munich, hôte de ce duel en championnat, samedi à 14h, qui n’enchante pas non plus.

Une prestation face à Lyon interrogative sur la volonté délibérée de jouer la verticalité sans en avoir les moyens du nombre et en montrant des faiblesses dans la profondeur en défense. L’actuel champion Bayern Munich avait définitivement moins de problèmes de maintenir sa position dans le classement lors de la 7e journée : Le score final de 1-2 Essen – Munich date de la 51e minute. Pas de vrais problèmes contre ce club de formation, qui lors des championnats passés, avait dans ses rangs nombre de grandes joueuses comme Lea Schüller, Linda Dallmann, Turid Knaak ,qui maintenant évoluent à Munich, mais qui se trouve rangée en fin de classement pour ce début de championnat. 9e sur 12.

L’Allemagne, huit fois championne d’Europe, habituelle seconde mondiale et maintenant troisième, tousse son football féminin. Le match a attiré 2368 personnes, plus que lors du match de la sélection allemande contre Israël 10 jours auparavant (1800).

De la place pour un troisième de qualité. 

Seulement trois points séparent place 1 (Munich: 18 points) de la place 6 (Eintracht Frankfurt: 15 points) et le trio de la Ligue des Champions est rétabli au top du classement. Il y a du sang en Allemagne ?

Le troisième „grand“, TSG Hoffenheim, gagne clairement contre le promu Carl Zeiss Jena avec un but pour Jena et cinq pour Hoffenheim. Turbine Potsdam, après sa faible phase de début dans le championnat, monte à la 5e place, après la victoire (2-1) contre SC Freiburg.

SV Werder Bremen gagne contre le SC Sand et met ce club de village en grand danger, un seul point après 7 matchs – Sand est maintenant la lanterne rouge. Bayer Leverkusen perd son match contre son rival de la région, Cologne, et doit céder sa 3e place à TSG Hoffenheim.

Gerd Weidemann avec William Commegrain

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Pour Contre Forme actuelle
1 BayernBayern 11 9 2 0 40 7 WLWWW
2 HoffenheimHoffenheim 11 8 1 2 34 14 WWDWW
3 Wolfsburg vflWolfsburg vfl 10 8 1 1 29 7 LWWWW
4 FrankfurtFrankfurt 11 8 2 1 27 11 LWWDW
5 PotsdamPotsdam 10 6 2 2 25 15 WWWDD
6 LeverkusenLeverkusen 11 6 5 0 20 22 LLLLW
7 CologneCologne 11 5 5 1 13 23 WWLWW
8 FreiburgFreiburg 11 4 6 1 15 17 LWWWL
9 EssenEssen 11 2 7 2 12 19 LLWLL
10 BremenBremen 11 2 8 1 4 30 WLLLL
11 Carl ZeissCarl Zeiss 11 0 9 2 3 37 LLLLL
12 SC SandSC Sand 11 0 10 1 2 22 LLLLL