La 5e journée du championnat français confirme que l’homogénéité devient la règle dans ce championnat de la D1FArkema. Bien entendu, hors les deux écuries qui trustent les places européennes que sont l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint Germain.

Un PSG en recul comptable mais avec un match en moins puisque le terrain parisien a été considéré comme non-praticable face à Guingamp. Une D1F dominé par l’OL, finissant sa partie face à Bordeaux avec un heureux (1-4) à l’extérieur. Un pénalty oublié par Victoria Beyer, aurait permis aux joueuses de Patrice Lair d’égaliser au milieu de la seconde mi-temps (2-2). Une performance après l’ouverture du score d’Ines Jaurena (3′), vite comblée par l’américaine Macario (7′), en verve depuis plusieurs matches.

Le Fc Fleury surprend Montpellier (1-2) à l’extérieur. Le club de Laurent Nicollin perd ses couleurs au fil des saisons. Il a fallu un but de Mary Fowler à la 94′, pour réduire le score (1-2), ouvert par Lea Le Garrec, influente dans le jeu des franciliennes, suivie de Nikola KARCZEWSKA. Le Stade de Reims prend de la confiance face à Issy, avec un doublé de la jeune internationale Kessya Bussy (72′, 84′). Naomie Feller ayant ouvert très tôt le score pour les rémoises (4′). Issy risque d’être la variable d’ajustement des équipes en mal de confiance dans ce championnat qui monte en température.

Grâce à la performance de Désirée Oparanozie (un doublé), Dijon reprend des couleurs après son sévère (0-4) à domicile de la journée précédente. Soyaux perd un match important face à un adversaire au maintien, compte tenu qu’en cas d’égalité, ce sont les confrontations directes qui sont prises en compte. Le Paris Fc confirme sa présence sur le podium en assurant un résultat favorable (1-3) à Saint-Etienne, gagné sur la durée. Menée par Saint-Etienne avec la réalisation de Kelly Gago (24′), les parisiennes reviennent au score en seconde mi-temps (Ribadeira 45′, Matéo 68′, Sarr 88′).

Qui a gagné la semaine dernière perd cette semaine. Qui a perdu, gagne. Et ainsi depuis plusieurs journées. Le symptôme d’une homogénéité. Un principe qui demande une longue durée dans la performance pour se maintenir à flot.

Qui maintiendra sa course aura réussi une superbe saison.

William Commegrain Lesfeminines.fr

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Points Pour Contre Forme actuelle
1 LyonLyon 12 12 0 0 36 53 6 WWWWW
2 Paris SGParis SG 12 11 1 0 33 40 6 LWWWW
3 Paris FCParis FC 13 9 3 1 28 28 13 WDLWW
4 FleuryFleury 12 8 4 0 24 18 15 WWLWW
5 MontpellierMontpellier 13 7 5 1 22 20 16 WDWWL
6 BordeauxBordeaux 12 5 5 2 17 22 17 WLDLW
7 ReimsReims 13 4 7 2 14 15 27 LWWLL
8 DijonDijon 11 3 5 3 12 9 21 LDLDD
9 GuingampGuingamp 12 2 5 5 11 12 29 DLDDW
10 SoyauxSoyaux 12 2 9 1 7 11 31 DWLLL
11 Saint-EtienneSaint-Etienne 13 1 10 2 5 9 31 LDLLL
12 Issy FFIssy FF 13 1 11 1 4 3 28 LLLLL