Le championnat est homogène.

En ce début de saison, les équipes se détachant prennent le large, sans fioriture, avec des bordées de qualité et d’autres dans la difficulté.

L’Olympique Lyonnais, flamboyante, a fait un double six contre Saint-Etienne et Dijon, butant légèrement face au Stade de Reims. Une performance lyonnaise rugissante en championnat, plus difficile en Europe, face à un Levante espagnol, 3e du championnat sur le score de deux fois (2-1). Le Paris Saint Germain a commencé fort contre Fleury Fc 91 (5-0), pour l’emporter sur des scores serrés à l’extérieur contre Montpellier (0-1) et Soyaux (0-2). Des scores inférieurs à prendre en considération compte tenu de l’opposition adverse.

Paris Fc a conservé son coach, un signe de perfpormance.

Le Paris Fc a le vent en poupe. Une large victoire contre Guingamp (4-1), une autre plus difficile face à Fleury revanchard (0-1) et une confirmation contre Reims (3-0). Un régime positif pour le second club de la capitale, attendu par un calendrier favorable mais sans garantie compte tenu des performances passées où les joueuse du Paris Fc pouvaient être bousculées par n’importe quelle équipe. Aujourd’hui, cela ne semble pas le cas, ouvrant de l’intérêt à la question du maintien d’un coach dans ses fonctions. Sandrine Soubeyrand étant la seule, parmi le Top 4, à être en fonction depuis deux saisons.

L’Olympique Lyonnais, le Paris Saint Germain, Bordeaux, Montpellier, Fleury, Soyaux, ont changé de coaches cette saison.

Des résultats moins garantis

Si les joueuses et coaches regardent plus bas, elles notent que Bordeaux, 3e du championnat et excellent européen, fait match nul contre Saint-Etienne et perd contre Fleury. Saint-Etienne qui perd contre Issy. Guingamp qui gagne contre Montpellier. Un guingamp qui a perdu contre le Paris Fc et fait match nul face à Reims.

Plus bas, cela bouge. Un regard sur les championnats étrangers montrent que la situation commence à être plus globale. Le Real Madrid se qualifie pour la phase finale de la Women’s Champions League 2022, mais perd largement ses deux rencontres en championnat. Une victoire européenne difficile contre Manchester City, qui elle-même est bousculée en championnat.

Des résultats surprenants qu’un trou important s’est réalisé entre les trois premiers et les suivants. Cinq points de différence pour trois journées. Une preuve de l’homogénéité des rencontres.

Les défaites obligent à des victoires.

Un contenu obligeant ces équipes à renverser chaque nouvel adversaire se présentant. Une nase dans laquelle, dans le Top 3, le Paris Fc comme le Paris Saint Germain semblent plus à même de tomber, même si l’OL, avec son jeu européen mi-figue mi-raisin ne peut être exclue comme s’en exclure.

Des résultats qui amènent à penser, réfléchir, agir non pas sur un détail mais sur des détails.

Le championnat se gagnera, non pas sur un détail mais sur des détails, c’est une évidence. Il se perdra dans le cas contraire. Dans ce cadre, il faudra maitriser tous les événements extérieurs appelés à agir sur la performance de son équipe. Avec un poste de directeur sportif, plus d’une équipe a la compétence en interne pour s’intéresser et s’occuper de cette question.

D’où l’article suivant : l’absence de Clara Matéo de la sélection des Bleues a-t-elle une influence favorable sur le prochain match entre le PSG et le PFC ?

Penser à tout pour n’avoir plus rien à penser.

William Commegrain Lesfeminines.fr

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Points Pour Contre Forme actuelle
1 LyonLyon 11 11 0 0 33 50 4 WWWWW
2 Paris SGParis SG 11 10 1 0 30 35 6 WLWWW
3 Paris FCParis FC 12 8 3 1 25 25 12 LWDLW
4 FleuryFleury 12 8 4 0 24 18 15 WWLWW
5 MontpellierMontpellier 12 7 4 1 22 18 13 WWDWW
6 BordeauxBordeaux 11 4 5 2 14 19 16 WWLDL
7 ReimsReims 12 4 6 2 14 14 24 DLWWL
8 DijonDijon 11 3 5 3 12 9 21 LDLDD
9 GuingampGuingamp 11 1 5 5 8 10 29 LDLDD
10 SoyauxSoyaux 11 2 8 1 7 10 28 LDWLL
11 Saint-EtienneSaint-Etienne 12 1 9 2 5 9 26 LLDLL
12 Issy FFIssy FF 12 1 10 1 4 3 26 LLLLL