Première arrivée officielle au Paris Saint Germain féminin. Sans surprise, le PSG et les Girondins de Bordeaux, annonce le départ de l’Aquitaine pour le dernier et l’arrivée au PSG pour le premier.

Directeur sportif à Bordeaux, manager de l’équipe féminin à compter de la saison 2017, l’ex-gardien professionnel a montré ses qualités dans le domaine féminin. Une équipe bordelaise qui est passée du fil rouge de la descente (au goal average avec Saint-Etienne), au milieu de tableau pour la quatrième et troisième place en 2021. Place européenne.

Il a prouvé qu’il était capable d’atteindre des objectifs.

Lors du lancement du nouveau diffuseur de la D1F Arkema, dans l’amphithéâtre de Canal+, l’homme plutôt tacite avait donné comme objectif d’être rapidement dans la première partie d’un championnat à douze.

Pour ce faire, après une saison laissée au coach girondins de l’époque, Jérome Dauba, objectif atteint et coach récompensé par des awards ; il n’avait pas craint de s’en libérer pour en prendre un nouveau. Pedro Martinez Losa, Espagnol, exerçant en Angleterre.

Sur le plan des joueuses, avant tout le monde, il avait pris Khadija Shaw, un physique jamaïcain qui terminera meilleure buteuse de la D1F alors que le club ne termine qu’à la troisième place ! Une performance réalisée plutôt par l’un des deux clubs leaders (PSG ou OL). Seule, Gaetane Thiney avait réussi une performance similaire. De la même manière, il était resté inflexible pour conserver Vanessa Gilles, pour le bonheur des deux parties.

A l’évidence, il va y avoir une patte “Ulrich Ramé” au PSG.

Par rapport à l’Olympique Lyonnais, il sera très autonome. Cela peut-être un avantage ou un inconvénient.

Ce sera son challenge de faire pencher la balance du bon côté.

William Commegrain Lesfeminines.fr