Thierry Roland redescend sur terre et après un long passage dans le ciel ; le voilà qui oublie ce que les féministes appellent de la misogynie alors que le monde du football le voit comme un stéréotype. Trop présent mais pas loin d’avoir des souches de vérités pour qu’il reste dans l’inconscient collectif.

“Le niveau, le niveau !” Pour faire simple, l’essentiel des critiques est concentré sur cet indicateur.

Il est vrai que l’Olympique Lyonnais se baladant depuis quatorze ans sur les Champs Elysées de la D1F avec un titre, à chaque fois supplémentaire dans la poche ou coincé entre deux seins, commençait à peser lourd dans l’envie de les voir défiler !

Heureusement qu’elles étaient si peu connues qu’à chaque fois, de nouvelles têtes sont venues les voir se déhancher à la manière d’un Umtiti. Sauf que le Tour est fait est qu’il semble que le simple quidam aimerait que ces “légendaires” ratent la dernière marche, tout simplement pour s’assurer que la réalité de la Vie amène son lot d’obstacles !

Un sentiment rejoint par les joueuses de la D1FArkema, impressionnées surtout par la qualité de la copie rendue par les parisiennes pour cette saison 2021.

L’environnement est plutôt porteur pour les parisiennes qui termineront leur championnat ce soit, au-delà des 23 heures. Idem pour l’Olympique Lyonnais, second. Même heure, même caractéristique : les deux équipes recevront. Seul un point les distingue.

Quatre équipes qui ont toutes la possibilités de crier qu’elles sont des championnes :

  • Les dijonnaises si elles empêchent le Paris Saint germain de prendre un titre mérité, pour avoir tout simplement, été meilleures qu’elles sur la dernière rencontre.
  • Les joueuses de Fleury, dans une tendance descendante depuis les matches retour, créant l’exploit de vaincre ou bloquer l’Olympique Lyonnais, assurant ainsi un boulevard au PSG.
  • Les joueuses de l’OL en bénéficiant d’une contre-performance du PSG. Elles, gagnantes alors que le PSG réalise un nul ou une défaite.
  • Et enfin, les joueuses du Paris Saint Germain, armées d’une envie d’avoir ce titre qui leur tend les mains. Prêtes à faire craquer les bourguignonnes et réussissant à le faire.

Si les joueuses et le staff du Paris Saint Germain arrivent à ce graal ; elles auront coché toutes les cases.

D’après la conférence de presse d’Olivier Echouafni, Signe Bruun n’est pas disponible suite au choc subi face à l’OL. Marie-Antoinette Katoto serait toujours dans l’indécision. Il va falloir mettre une avant-centre, et ce sera la difficulté parisienne pour ce match. Du côté de l’OL, Eugènie Le Sommer est revenue dans le groupe. Seront manquantes, Delphine Cascarino, remplacées par les internationales anglaises, Taylor et Parris.

Ce soir on saura ! On saura quoi ? On saura qui sont des CHAMPIONNES !

Un match qui vous propose cela, il y en a moins de cinq dans une carrière.

A voir sur Canal Plus, en direct, 20h45.

William Commegrain Lesfeminines.fr

Classement

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Points Pour Contre Forme actuelle
1 Paris SGParis SG 22 20 0 2 62 83 4 WWWDW
2 LyonLyon 22 20 1 1 61 80 6 WWWDW
3 BordeauxBordeaux 22 14 6 2 44 50 23 WWWLL
4 Paris FCParis FC 22 11 7 4 37 39 29 WLWLW
5 GuingampGuingamp 22 9 9 4 31 29 32 WLDLW
6 ReimsReims 22 9 10 3 30 34 42 WWDLW
7 MontpellierMontpellier 22 9 10 3 30 27 35 LWLWL
8 DijonDijon 22 8 12 2 26 24 39 WLLWL
9 FleuryFleury 22 7 11 4 25 18 42 LLLWL
10 SoyauxSoyaux 22 5 15 2 17 15 46 LLWLW
11 Issy FFIssy FF 22 3 18 1 10 11 77 LLLLL
12 HavreHavre 22 2 18 2 8 14 49 LLLWL