Le football féminin se complique la vie. D’une pratique simple, elle en devient un peu plus tortueuse. Un signe nouveau, intéressant pour les médias, lui permettant d’alimenter du contenu. Peut-être d’ailleurs une voie pour son avenir ?

Les médias ayant besoin d’actualités croustillantes pour donner de l’appétit à leurs lecteurs. Il sera alors assez proche de l’univers masculin qu’elles ont tant décriées mais dont elles suivent visiblement les traces. A se demander s’ils en existent d’autres d’ailleurs ?

Rappelons la situation qui oppose l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint Germain.

A la veille d’un match essentiel qui avait tout d’une finale de championnat entre l’OL, club recevant avec un point en moins, et le Paris SG, leader exceptionnel d’un championnat gagné 14 fois de suite par l’équipe du Rhône ; on apprenait que trois joueuses du PSG avaient été testées positives ainsi qu’un membre du staff au Covid-19 alors que deux jours auparavant, toutes et tous étaient négatives !

Difficile de comprendre que cela puisse arriver à des joueuses professionnelles.

D’un côté, on voyait mal le PSG se mettre les pieds dans le tapis tellement la dynamique sportive leur était favorable. Sauf que, le lendemain même et à une journée de la rencontre, alors que les deux clubs étaient au courant depuis la veille, Olivier Echouafni, le coach parisien, affirmait que son équipe était au complet lors d’une conférence de presse officielle, veille de match ? Là, on a du mal à faire tous les liens. Pourquoi ce mensonge ou cette omission ? Le match est alors reporté à une date future, difficile à trouver dans un calendrier chargé.

L’OL crie au scandale, le PSG ne dit rien. Là encore, surprenant. Les joueuses de l’OL sont sur un modeste (4-1) en février face à Montpellier et Soyaux quand le PSG flambe avec un (9-0) obtenu contre Fleury et Issy. Rien ne pouvait affirmer une réussite de l’OL. Les paris étaient même favorables au PSG.

On est donc dans une situation où les favoris se déclarent forfait pour cause de Covid alors que le challenger crie au scandale. D’habitude, c’est plutôt le contraire. Bizarre.

Un nouvel imbroglio au PSG

Toutes les joueuses sont donc mises en confinement et, fait assez rare, mais conséquent, le PSG est déclaré forfait pour son match retour des 1/8e de finale de la compétition européenne face au Slavia Praha, prévu aujourd’hui. Cinq jours après l’annonce de report en championnat. Les parisiennes ne s’étant pas déplacées. Logiquement. En confinement. Une qualification européenne qui reste acquise au score pour le PSG puisque le match retour n’a été perdu “sur tapis vert” par le club parisien que sur le score de (3-0). Un score inférieur à celui de l’aller où les parisiennes s’étaient imposées (5-0) au Camp des Loges.

Là, on retrouve une forme de logique mais avec un risque : twitter et ses abonnés affichent une discussion qui demande éclaircissement :

Déjà là, on ne comprend pas le silence d’une organisation comptant à peu près 800 salariés et dans le Top 5 des clubs mondiaux. De plus twitter à ceci qu’il est très proche de l’investigation et on voit apparaître un tweet, retiré depuis peu, de la gardienne parisienne titulaire Christiane Endler, où elle se montre grand sourire, en sortie de bicyclette, avec un parcours de 21 kms de réalisé. Alors qu’elle était supposée être en confinement. Là, on se dit que le confinement n’est pas très académique. Que la joueuse se semble pas préoccupée par la consigne et encore moins sensible aux conséquences médiatiques de sa communication.

D’où se repose la question : comment peut-on avoir été positif(s) au Covid à la veille d’un match essentiel pour le PSG féminin ? Leader pour la première fois du championnat de France.

On ne saura jamais le fin mot de tout cela.

Ce qu’on peut retenir, c’est que le monde du football, dans sa globalité, n’a pas la tête au niveau de ce qu’il représente dans la société.

On était quand même dans une situation exceptionnelle pour le PSG et on se retrouve dans un imbroglio qui ne va pas aider au succès. Ce truc est bizarre …

William Commegrain Lesfeminines.fr