Qui pense déjà à 2027? Qui rêve d’un mondial du foot féminin dans son pays ? Les numéros 17 + 4 + 2 du classement de la Fifa. Cela donne le slogan “3 nations – un but !”

Allemagne – Belgique – Pays Bas Trois nations – un but

Les trois pays voisins ont déposé une candidature commune pour la Coupe du Monde Féminine 2027. Pour promouvoir la candidature et pour intéresser le grand public dans les trois pays, on a crée un tournoi avec les trois sélections. Certainement conçu à un moment quand personne ne pensait que les matches se joueraient sans public. Heureusement la télévision a transmis les matches.

Quels sont les résultats ?

  • Belgique – Pays Bas 1 – 6
  • Allemagne – Belgique 2 – 0
  • Pays Bas – Allemagne 2 – 1

Les stades : 

  • Allemagne: le stade à Aix-la-Chapelle, a été équipé avec une toute nouvelle pelouse ;
  • Belgique: match d’abord prévu pour un petit stade à Leuven puis transferé au grand stade Roi Baudouin à Bruxelles
  • Pays-Bas: Les Néerlandaises se sont contentées de briller par leur victoires.

Corona partout

L’équipe allemande : Comme la DFB n’a pas voulu laisser voyager ses joueuses en avion ou train, la féderation a organisé des shuttles pour, par exemple, aller chercher Sara Däbritz (PSG) à Paris. Les joueuses qui évoluent en Angleterre ou Espagne n’ont pas été convoquées pour des restrictions à cause de Corona.

L’Allemagne a du renoncer à ses joueuses qui évoluent en Angleterre. Les Pays Bas ont une loi spéciale pour les sportives de haut niveau et grâce à cela des joueuses comme Miedema et Groenen ont pu participer.

Une ambiance spéciale qui fait dire à Alexandra Popp : „Les tribunes vides rendent les matchs encore plus fatigants mentalement. Mais nous l’acceptons, car nous sommes satisfaites de pouvoir jouer.“ (DFB site web)

Ou en sont les flames Rouges ?

Sélectionneur depuis presque dix ans, Ives Verneels, a réussi – lentement, mais continuellement – à améliorer la prestation de l’équipe belge. La Belgique a connu sa première participation internationale lors de l’Euro 2017. En décembre 2020 elles se sont qualifiées pour l’Euro 2022, et actuellement la Belgique occupe la place 17 du classement actuel de la Fifa.

Jeudi, 18 février, la Belgique a subi une très lourde défaite contre ses voisins bataves (1- 6). La Belgique, sans surprise, a failli contre l’Allemagne (0-2) dimanche. Un résultat moins lourd contre le 2e mondial. Tessa Wullaert (ex-Wolfsburg, ex-Manchester City) précisait après la rencontre : „Il ne faut pas oublier que les joueuses travaillent encore [à côté du foot]“. Terminant positivement : “On n’a pas abandonné, nous avons besoin de ces matches à haut niveau. Le foot féminin en Belgique a encore un long chemin à parcourir.

La Mannschaft, au passé ou au présent ? A-t-elle un avenir ? 

L’Allemagne a fait un bon match contre la Belgique, après seulement une minute et 28 secondes la très rapide attaquante Svenja Huth a marqué le premier but. La gardienne allemande a eu une partie tranquille, l’Allemagne a bien su faire son jeu offensif. Le résultat 2 – 0 (but de Lea Schüller) ne reflète pas vraiment la domination des Allemandes, mais il faut aussi dire que la Belgique, par rapport au match contre les Pays Bas, a bien su améliorer son jeu. Il était convenu de permettre six remplacements ; grâce à cela la sélectionneure Martina Voss-Tecklenburg a pu essayer un bon nombre des joueuses convoquées, parmi elles aussi deux débutantes.

L’Allemagne voulant savoir quelle est actuellement sa place dans le monde des équipes nationales (pas de qualification pour les Jeux Olympiques, qu’elles avaient gagné en 2016) ? Elle avait la possibilité de jouer contre un adversaire du même rang, mercredi 24 février: Pays Bas champion de l’Euro 2017 et Vice-champion du monde 2019. Le passé contre le présent !

Le verdict est tombé en faveur des Pays-Bas. Aucune joueuse allemande ne s’est occupée de Jackie Groenen qui a marqué le premier but de la soirée (16′). Jusqu’ à la 44e minute les Allemandes ont souvent perdu le ballon au milieu, les néerlandaises étaient très rapides en attaque. L’Allemagne a dominé la deuxième mi-temps, mais n’a pas pu profiter de plusieurs bonnes occasions malgré son égalisation. Cependant Danielle van de Donk a marqué de la tête pour les Pays Bas dans une situation de cafouillage devant le but des Allemandes.

Les Pays-Bas, meilleure nation européenne ?

Les Pays Bas ont gagné l’Euro 2017 et elles sont devenues vice championnes du monde en 2019 en France. Avec leur deux victoires lors de ce mini-tournoi elles ont clairement souligné qu’elles n’ont point envie de quitter les rangs de haut niveau du foot féminin international, bien qu’elles ont rencontré des problèmes dans la deuxième mi-temps contre l’Allemagne. La sélectionneure, Sarina Wiegmann accompagnera les Néerlandaises jusqu’en été pour les JO à Tokyo. A partir de septembre elle a une nouvelle tâche: sélectionneure de la sélection  de l’Angleterre qui se prépare pour l’Euro 2022

Les Pays-Bas sont-elles les meilleures européennes ou Sarina Wiegmann est-elle la meilleure coach du football féminin ? Rappelons-nous que les PB étaient 12e FIFA avant l’Euro 2017 qu’elles ont remporté à la maison. Finaliste du Mondial à 24 en 2019. Imaginez si elle gagne l’Or à Tokyo avec son équipe classée 4e mondial qui vient de l’emporter face à l’Allemagne et qu’elle prend l’Or européen en coachant une ANgleterre qui accueille actuellement les meilleures joueuses du Monde et qui a fini une fois 3e mondial en 2015, une autre fois 4e en 2019. Tout cela est tout à fait possible ..

Un tournoi globalement réussi. Une occasion de retrouver l’intérêt du grand public sur cette idée de candidature commune au Mondial 2027, bien qu’un peu manqué (coupable: Corona). Et surtout des équipes qui ont enfin pu de nouveau être en stage et jouer des matches pour voir quelle est leur situation actuelle.

Gerd Weidemann et William Commegrain Lesfeminines.fr