Meilleure joueuse FIFA

Lucy Bronze (Ang), arrière latérale des Lionesses et de l’Olympique Lyonnais jusqu’au titre européen obtenu dans le Top 8 de fin août, est nommée meilleure joueuse de l’année 2020. Aujourd’hui à Manchester City, elle remporte le titre devant Pernille Harder (Wolfsburg et Chelsea), la capitaine danoise ; suivie, en troisième place de Wendie Renard, capitaine de l’OL, sept fois Championne d’Europe, souvent dans le Top 10, maintenant sur le podium.

L’anglaise vire en tête sur les quatre catégories votantes : coaches, capitaines des sélections, médias, et fans.

Meilleure coach : Sarina Wiegman

Sur le plan des coaches, Sarina Wiegman renouvelle le titre de meilleure coach FIFA de 2017 après deux secondes places en 2018 et 2019,  devant Jean-Luc Vasseur (Olympique Lyonnais) et Emma Hayes (Chelsea).

Sans compétition majeure, la sélectionneuse néerlandaise bénéfice de sa notoriété confirmée lors de la finale de la Coupe du Monde 2019 quand le coach lyonnais, champion d’Europe 2020 avec un 7e titre médiatisée, arrive pour la première fois sur le podium, dans la lignée de la récompense reçue par Reynald Pedros (ex-coach de OL, meilleur coach en 2018).

Les médias étaient largement en faveur de Jean-Luc Vasseur (574 contre 242 points) mais les coaches, capitaines et surtout fans ont fait la différence envers la sélectionneuse néerlandaise, future sélectionneuse des Lionesses (angleterre).

Meilleure gardienne Sarah Bouhaddi.

Pour le titre de meilleure gardienne 2020, la bataille a été serrée entre Sarah Bouhaddi (OL, meilleure gardienne 2020) et Christiane Endler (PSG).

La gardienne de l’Olympique Lyonnais a terminé sur un score de 24 points quand la capitaine chilienne a fini à 22 points. Les médias ont été en faveur de Sarah Bouhaddi quand Christiane Endler a eu les faveurs des capitaines. Alyssa Naeher, la gardienne des USA se pose sur le podium avec 10 points.

Souvent oubliée, l’ex-gardienne de l’équipe de France, est primée au plus haut niveau des récompenses. On ne pourra que relever la situation française avec la volonté de Sarah Bouhaddi de ne plus participer à l’Equipe de France, pour se raviser ensuite, en ouvrant une porte qui semblait bien fermée.

A noter qu’elle ne fait pas partie du Onze de la FIFA, dans une volonté politique ou stratégique de partage visiblement, puisque la titulaire n’est autre que sa seconde au classement, très proche d’elle d’ailleurs.

Le Onze 2020 des meilleures joueuses s’équilibre ainsi :

Dans ce onze, deux joueuses ont vraiment explosé en ce début de saison 2021 : Viviane Miedema (Pays-Bas) aurait mérité un meilleur sort avec son record de buts des sélections néerlandaises et ses performances en Angleterre dans son championnat (FAWSL Barclays).

La meilleure performance est sans contexte à attribuer à l’américaine Tobin Heath (ex-PSG, double championnes du monde) qui fait les beaux jours de Manchester United, leader du championnat et tout jeune “entrepreneur” dans le football féminin. Internationale américaine et star du jeu, la “pirate du dribble”, comme ses consoeurs internationales, n’a pas participé au championnat américain (risque du Covid19), transformé sous la forme d’un tournoi joué en Juillet.

Sinon, elle aurait postulé, pour les spécialistes, au titre de meilleure joueuse FIFA 2020.

Christiane Endler (PSG) – Lucy Bronze (OL), Wendie Renard (OL), Millie Bright (Chelsea) – Delphine Cascarino (OL), Barbara Bonensea (Juventus FC), Véronica Boquete (AC Milan) – Pernille Harder (Chelsea), Viviane Miedema (Arsenal), Tobin Heath (Manchester United). Suppléante Megan Rapinoe (Ol Reign).

William Commegrain Lesfeminines.fr