Il y avait longtemps le temps d’un championnat de France disputé en haut et en bas. Souvent les trajectoires étaient rectilignes. Les équipes dominantes connaissaient peu de travers, celles proches de la descente comptait sur quelques doigts de la main pour s’en sortir. Les faits les renvoyaient à la dure réalité de l’asphyxie sportive pendant quasiment toute la saison.

Issy FF vient de renouveler sa victoire de dimanche dernier face à un prétendant au maintien en conservant le score de (0-1) acquit tôt pendant le premier acte (Louis, 13′). Un signe de qualité face à une équipe charentaise qui recevait à domicile et à la recherche d’une dynamique positive pour recommencer une relation avec le nouveau coach, Laurent Mortel. Les joueuses des hauts de seine ont tenu malgré un pénalty raté de Soyaux et repartent avec trois points, dans un wagon fait de 6 points auquel personne ne leur donnait une chance d’accrocher.

Guingamp EA est dans la même lignée. De très bon matches après le confinement puis aucun résultat lors de ce début de saison. 17 matches de suspension pour son coach Frédéric Biancalani, la coupe était pleine. Voilà une seconde victoire de rang contre Le Havre (2-1), obtenue après une égalisation normande (1-1, 4′) tout aussi rapide que l’ouverture du score l’avait été (1-0, 2′). Le deux équipes se sont opposées sans décision à l’horizon. Il avait fallu attendre la 80′ pour voir les bretonnes prendre les trois points.

Le Havre (3 points) qui n’arrive pas à renouveler sa performance de la première journée prend la dernière place sans pour autant être condamné quand Soyaux, Issy et Guingamp font un saut de géant avec 6 points. Peu arithmétiquement, beaucoup psychologiquement.

Plus haut, le Paris FC continue sa remontée avec un triplé de Clara Matéo (3-1) face au Stade de Reims. Et Bordeaux, après sa déconvenue contre Fleury, écrase Dijon, bien classé, sur un (5-1) qui fait mal, dont un triplé de Khadija Shaw la jamaïcaine. Les deux équipes sont à quelques enjambées de la 3e place nouvellement européenne (-2). Montpellier restant sur place après avoir subi un (5-0, Marozsan, Henry, Le Sommer, Gunnarsdottir, Buchanan) face à l’Olympique Lyonnais.

Le Paris Saint Germain ne s’est pas fait surprendre par Fleury. (4-0) à la fin du temps réglementaire sur un doublé de Marie-Antoinette Katoto, Irène Paredes et Kadidiatou Diani.

Le championnat rebondit dans une période où il est impossible d’aller les voir. Certainement, une certaine frustration pour les passionnées de ce football.

William Commegrain Lesfeminines.fr

Au classement des buteuses, Khadija Shaw est devant avec 9 buts pour 7 matches ; suivie de Clara Matéo (7 buts), Kadidiatou Diani (5 buts) et Faustine Robert (5 buts). Trois françaises dans ce quatuor et aucune lyonnaise. Assez rare pour le souligner.

Classement

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Points Pour Contre Forme actuelle
1 Paris SGParis SG 9 8 0 1 25 37 1 WWWWW
2 LyonLyon 9 8 1 0 24 30 3 WWWWL
3 BordeauxBordeaux 9 5 2 2 17 21 11 WLWWW
4 MontpellierMontpellier 9 5 3 1 16 12 13 LWLLW
5 FleuryFleury 9 4 3 2 14 10 16 LDLWW
6 Paris FCParis FC 9 3 3 3 12 14 11 WDWDL
7 DijonDijon 9 4 5 0 12 10 19 LWLWL
8 GuingampGuingamp 9 3 5 1 10 14 16 WLWDW
9 ReimsReims 9 3 5 1 10 16 19 WLLLW
10 SoyauxSoyaux 9 2 7 0 6 6 21 LLLLL
11 Issy FFIssy FF 9 2 7 0 6 7 41 LWWLL
12 HavreHavre 9 1 7 1 4 9 15 LLLLL