Le Paris FC (10e) en a mis cinq (Mateo, Viensx3, Sallström) à Issy FF (12e), avec un triplé du dernier recrutement de Sandrine Soubeyrand, Evelyne Viens, jeune canadienne de 23 ans, prêtée par les Sky Blues du championnat américain. Une recrue “sacrée”, forte déjà de quatre buts en championnat. Les parisiennes se replacent comptablement dans ce championnat, plus en phase avec l’objectif européen annoncé.

Le Paris SG roule ses scores sans souci. (3-0) en une mi-temps, (4-0) avec un nouveau but à la 89′ de la jeune Sandy Baltimore qui ne rate jamais les occasions qui se présentent. Montpellier, 3e, est reparti avec des devoirs à faire alors que le PSG doit préparer ses forces pour un nouveau combat face à l’Olympique Lyonnais, 14 titres en poche.

Bordeaux, actuellement loin de sa 3e place de la saison dernière, a frappé un grand coup contre Fleury (6-1, Shawx4, Snoejs, Lavogez ; Spetsmark) obligeant ces dernières à se rendre compte que leur 4e place actuelle était peut-être due à la faiblesse des adversaires proposés (Montpellier, Issy, le Havre). Elles, repartant certainement, en se disant qu’il s’agissait d’une contre-performance unique, après cinq journées d’apprentissage d’une forme de leadership. Ce qui s’entend tout autant.

Le Stade de Reims est plus fort que Le Havre (0-1, Gomès). Les deux clubs professionnels masculins sont depuis peu en D1F Arkema (2019 pour l’un, 2020 pour l’autre). Rien ou peut-être pas grand chose ne sépare les deux adversaires. Sauf que le Stade de Reims a pris 3 points à l’extérieur, et valide la victoire tonitruante de la dernière journée contre Issy (7-1), lancée dans ce championnat où elles ont commencé par le plus dur (Bordeaux, OL, PSG) quand les havraises ont bien débuté mais ont actuellement des résultats de D2F face à leurs adversaires au maintien (défaite face à Soyaux et Reims). Sur des scores serrés mais sans les 3 points (0-1).

Guingamp EA (3-0) a tapé fort en D1F Arkema. La 5e journée avec une défaite et toutes les équipes seraient venues en Bretagne avec l’idée de revenir les poches pleines (3 points). En prenant le meilleur sur Soyaux (3-0, Robert x2, Cambot) ; elles viennent de montrer, avec la manière, qu’elles sont bien des habituées de cette compétition d’élite et qu’il faudra chercher ailleurs les deux équipes appelées à descendre de ce championnat devenu bien plus homogène.

Lyon attend Dijon pour le dernier match de cette journée. Des dijonnaises en droit de faire réfléchir les lyonnaises après leurs match nul de la saison dernière (0-0).

Autres points forts de cette journée

Des buteuses se sont confirmées. La jamaicaine Khadija Shaw (Bordeaux), avec son quadruplé passe en tête des buteuses. la petite Sandy baltimore (PSG) en est à sa 3e réalisation, suivant le jeu de passes entre Katoto et Diani. Faustine Robert tient son Guingamp avec quatre buts et un doublé. La canadienne Viens, recrue du Paris FC, associé à Mateo (3 buts) donne des ambitions légitimes aux parisiennes. On peut résumer les choses ainsi : “Les attaquantes auront sauvé leurs clubs”.

A suivre

La plupart mettaient Soyaux en difficulté compte tenu de l’encadrement des salaires de la saison dernière, renouvelé aujourd’hui pour la nouvelle société avec le nouveau projet. Aujourd’hui, avec le départ de son coach Sébastien Joseph en cours de saison (31 Octobre 2020), une nouvelle structure, une nouvelle équipe dirigeante et un nouveau projet, les racines du club ont disparu. Une difficulté supplémentaire pour des joueuses qui y puisaient de la force. A elles, de s’en construire rapidement de nouvelles.

William Commegrain Lesfeminines.fr