Le match imprévisible. Dès cette 1ère journée, les équipes ont joué l’offensive. Du moins, celles qui ont pu et le mérite “de la meilleure équipe” de ce début de championnat ne peut aller qu’au Stade de Reims. Club montant la saison dernière qui ouvre la marque, dès la 1′ de jeu à domicile par une réalisation de l’internationale portugaise, Melissa Gomez, habituée du championnat.

Face à Bordeaux, 3e de la D1F la saison dernière, 1/2 finaliste de la Coupe de France et candidat à une 2e place européenne, à la bagarre avec le Paris Saint Germain. Voilà le début d’une performance rémoise et une source d’inquiétude bordelaise.

Bordeaux reprendra la main avec un (1-4) par Katja SNOEIJS (9′, 45′), la néerlandaise venue cette saison, auteure d’un doublé accompagnée maintenant de l’habituelle Khadija Shaw (24′, 62′), surprise du Mondial 2019 avec la Jamaïque.

Tout semble aller pour le mieux pour le candidat au podium quand, étapes par étapes, les bordelaises perdent de leurs superbes et se font remonter. Un csc de Romane Bruneau (68′), la gardienne des girondines qui vient tout juste de gagner sa place après le départ de la capitaine néo-zélandaise et qui risque de la perdre après que Manuela Herrera (73′) et Rachel Cordoz égalise sur pénalty à la 90’+1. Quatre buts d’encaissés, c’est beaucoup pour une gardienne dans un club qui postule à l’Europe, même si elle n’en porte pas la responsabilité directe. Le match à venir face au PSG devra être réussi.

Un match nul qui fait éclater de bonheur la timide Rachel Corboz. Deux matches de compétitions pour Bordeaux après la 1/2 finale face au PSG et les deux fois de suite, Bordeaux se fait remonter.

Quatre buts d’encaissés, c’est beaucoup face à Reims qui améliore sa statistique après avoir été la seule équipe à en marquer trois à l’Olympique Lyonnais en septembre dernier, sur une dizaine d’années de championnat. Elles en avaient pris huit. Là, seulement quatre, les choses s’améliorent. Amandine Miquel voulait prendre des points face au gros. Elle a réussi son premier challenge.

Décidément, les vendanges de Septembre en Champagne ont un effet bénéfique sur le Stade de Reims au féminin.

REIMS
Tullis-Joyce ; Doucouré, Kravets, Deslandes, Philippe ; van der Linden, David (Joly 63′), Ouchene (Rapp 69′) ; Bussy, Gomes (Corboz 79′), Herrera
Banc : Dupupet (G), Mayi Kith, Kerner, Corboz, Rapp, Notel

BORDEAUX
Bruneau ; Périsset (Palis 86′), Thibaud, Linari, Chatelin (Garbino 65′) ; Jaurena, Bilbault (cap.), Karchouni ; Lavogez, Snoeijs (Sarr 73′), Shaw
Banc : Moorhouse (G), Sarr, Garbino, Palis, Lardez, Jenkins, Dufour

Autres résultats :

Mal parti à la mi-temps (0-0), Diani met le Paris Saint Germain devant Montpellier (0-0) et Bordeaux (4-4) avec son triplé (56′, 78′, 86′) alors que Marie-Antoinette Katoto éloignait Guingamp à la 71′ (2-0), Guingamp était à la porte de l’exploit, vite rejoint par Faustine Robert (2-1, 75′). Kadidiatou Diani a tout emporté sur son passage.

L’attaquante parisienne, pour la première fois cette saison, a mis son impact dans un match (4-1) qui ne demandait que cela. Elle prend la tête des buteuses, en attendant le résultat de dimanche entre l’OL et le Paris FC.

Le Havre, incroyablement diminué en nombre de joueuses, réussit un gros coup en assommant ISSY FF d’un (0-4) à domicile qui va faire mal. Les deux clubs viennent de monter. Le résultat va faire chanter les normandes qui découvrent l’élite quand il renvoie à de mauvais souvenirs pour Issy FF, déjà venu deux fois à ce niveau, pour être redescendu deux fois.

Lina Boussaha, souvent buteuse quand elle était avec le Losc, ouvre la marque (4′, 0-1), suivi d’Ashley Clark sur pénalty, Allie Thornton, et Elodie Policarpo.

Fleury Fc 91 et Montpellier se quitte sur un match nul (0-0) dont on ne sait ce qu’il peut indiquer. Sauf pour Montpellier à être soulagé que Bordeaux ait fait le même résultat (4-4) dans la course à la 2e ou 3e place européenne. Une indication qui dépendra de la force parisienne face à Guingamp.

Enfin, Soyaux comme d’habitude, que tant de coaches voulaient condamner, ne rate pas son RDV avec un adversaire direct. Trois points contre Dijon sur un (2-1) acquit rapidement (2-0) grâce à ces cadres, Tandia et Boudaud et remis en question seulement à la 80′ par une réduction du score de Gordon (80′).

William Commegrain Lesfeminines.fr

La journée 1 du 5 Septembre 2020

D1F D1F – saison 2020-2021
05-09-2020 14:30
Fleury
Montpellier
D1F D1F – saison 2020-2021
05-09-2020 14:30
Issy FF
Havre
D1F D1F – saison 2020-2021
05-09-2020 14:30
Reims
Bordeaux
D1F D1F – saison 2020-2021
05-09-2020 14:30
Soyaux
Dijon
D1F D1F – saison 2020-2021
05-09-2020 18:30
Paris SG
Guingamp
D1F D1F – saison 2020-2021
06-09-2020 17:00
Lyon
Paris FC

Classement au 6 Septembre 2020

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Différence de buts Points Forme actuelle
1 Lyon 3 3 0 0 8 9 WWW??
2 Paris SG 3 2 0 1 7 7 WDW??
3 Montpellier 3 2 0 1 5 7 DWW??
4 Fleury 3 2 0 1 3 7 DWW??
5 Dijon 3 2 1 0 2 6 LWW??
6 Havre 3 1 1 1 2 4 WLD??
7 Paris FC 3 1 1 1 -2 4 LWD??
8 Soyaux 3 1 2 0 -4 3 WLL??
9 Bordeaux 3 0 1 2 -1 2 DDL??
10 Reims 3 0 2 1 -7 1 DLL??
11 Guingamp 3 0 3 0 -6 0 LLL??
12 Issy FF 3 0 3 0 -7 0 LLL??