Coach : Combien vaut une double championne du Monde pour l’USWNT ?

13 Août 2020
William Commegrain

SALAIRE de JILL ELLIS (Officiel). Quelle est la rémunération des sélectionneurs dans le football féminin ? Sans avoir le détail de tous, Jill Ellis aurait eu le salaire le plus important des sélectionneurs en 2019 avec 390.409 $ annuel, dans un monde où le sport paie bien et beaucoup. D’où l’intérêt de passer les diplômes (BEPF) qui permettent d’accéder à ces postes. 

Avant Coupe du Monde 2019-Salaire annuel Jill Ellis 1er FIFA

Salaire estimé d'un sélectionneur des Bleues 3e FIFA

Salaire estimé sélectionneur USA masculin 22e FIFA

La rémunération de Jill Ellis  Championne du Monde en 2015 après avoir repris la sélection officiellement en 2014, Jill Ellis (53 ans), anglaise de naissance et de nationalité américaine, la coach américaine pointait, pour la saison 2017-2018 à 318.533 $ annuel. Une bonne rémunération mais la 10e de la fédération américaine avec un Top masculin, son homologue à la tête d’une sélection éloignée au classement FIFA, 22e, Jurgen Klinsmann avec 3.354.167 $ annuel. (source TheGuardian)

Discutée aux USA avec une élimination en 1/4 de finale face à la Suède aux JO 2016 de Rio, pour une USWNT qui avait un palmarès olympique unique, fait de quatre médailles d’Or et une d’argent ; la coach qui avait ré-appris à la sélection américaine de gagner suite à un Tournoi de l’Algarve de 2014 calamiteux, a reçu de la fédération une belle augmentation avec 390.409 $ (source officielle de la fédération américaine) juste avant la Coupe du Monde 2019.

Une coupe du Monde 2019 qui lui aura certainement rapporté plus. Pas mal, mais peu pour une sélectionneuse qui est la seule au monde à avoir réussi à gagner deux Coupes du Monde consécutives (2015, 2019).

Assez loin de l’ex-Directeur Général de l’US soccer, Dan Flynn avec 899.440 $ annuel, remplacé par William Wilson, sous l’autorité de la nouvelle Présidente, non rémunérée, Cindy Parlow Cone. Pour comparaison, Gregg Berhalter, nouveau coach de l’équipe masculine américaine en remplacement de Jurgen Klinsmann, a perçu, pour un mois, 304.113 $.

Document officiel dans lequel on apprend qu’Alexandra Carrasco, dit Alex Morgan, a perçu de la Fédération américaine 313.390 $, la somme la plus importante des joueuses avec Carly Hollins, dit Carly Lloyd, et que l’ex-parisienne Lindsey Horan, n’est pas si loin avec 304.142 $.

Libre depuis novembre 2019 après avoir rempli un rôle d’Ambassadrice de la fédération, vivant en Floride, mariée avec sa femme, elle est dans les short- listes de toutes les grandes nations à la recherche d’une sélectionneuse : l’Angleterre, pour l’Euro 2021 devenu 2022, mais elle semblerait trop chère ; l’Australie pour la préparation des JO et de la Coupe du Monde 2023 qu’elle organise ; le Canada (8e FIFA).

Son salaire sera-t-il un frein à une nouvelle sélection ? Possible. A voir.

William Commegrain Lesfeminines.fr

Jill Ellis, sacré meilleure coach FIFA “The Best” en 2019

Photographie @FIFA