Dans une période où les tendances électorales françaises se sont manifestées vers les Verts, mettant à la Mairie de Lyon l’inattendu Gregory Doucet à plus de 52%, tête de liste d’une coalition large (EELV, PS, PCF, FI) qui a laissé sur place le successeur espéré de Gérard Colomb, l’ancien gymnaste Yann Cucherat (40 ans, 32%, LR et DVD) ; l’Olympique Lyonnais féminin n’a pas fait fort en bilan carbone pour ses matches de préparation.

Dans un univers municipal Vert, accompagné par une sensibilité locale verte ; les déplacements doivent s’associer à cet intérêt général.

Un terrain sensible que l’OL doit mieux maitriser compte tenu que la nouvelle adjointe aux sports lyonnais, Julie Nublat-Faure, est totalement verte. Pourtant tout a démarré avec une excellente initiative en faisant un premier stage à Tignes, à quelques kilomètres du centre d’entraînement lyonnais. Trois heures de bus pour une consommation carbone maitrisée.

De quoi donner un sourire à l’adjointe déléguée au sports, Julie Nublat-Faure (écologiste, 40 ans, Professeur de Lettres Modernes), habituée à venir aux séances du Conseil Municipal à vélo, qui comme Roxana Maracineanu, veut rééqulibrer les décisions et les subventions entre les sports moins médiatisés et moins professionnels et ceux qui bénéficient déjà de beaucoup de moyens. Dont le football.

Une vision politique qui bouscule un peu celle du Président Lyonnais, développant un business dans le sport. Ainsi le projet Arena, agrée par l’ancien adjoint aux sports, Yann Cucherat, centre de l’association et du partenariat avec Tony Parker, ne correspond pas aux nouvelles volontés municipales.

C’est ainsi que dans l’Equipe du 11 juillet 2020, elle s’exprimait ainsi dans leurs colonnes : “Pour Julie Nublat, Jean-Michel Aulas “représente le sport business” et précise “Le projet d’Arena ? Cela fait partie des projets qui ont été votés sous l’ancienne mandature, il ira à son terme, mais nous n’aurions sans doute pas validé un projet aussi vaste qui contribue à la marchandisation du sport et me paraît en décalage avec la crise sanitaire et environnementale actuelle. Avec ce projet, nous sommes exclusivement dans la marchandisation du sport, c’est à l’opposé de ma vision du sport. Notre rôle, c’est que chacun puisse faire du sport dans sa ville gratuitement, de développer les infrastructures municipales”

Pourquoi l’OL féminin en Pologne ? Les choix de déplacements et de préparation doivent être réfléchis à la lumière de leur impact.

Sur le plan écologique on peut alors se questionner sur le choix de la Pologne comme deuxième centre d’entraînement à Opalenica, pour huit jours (1.500 kms). Après un aller en avion, un retour carbonisé et un déplacement qui suivra, toujours en avion, pour jouer la demi-finale de la Coupe de France à Guingamp. Revenir en avion, se déplacer en avion, puis aller en Espagne pour jouer la Coupe d’Europe fin Août, toujours en avion.

La Pologne, une décision forte en Carbone alors que Véolia arrive pour décarboniser l’OL.

Des moyens de transports dont la plupart sont obligatoires. D’autres relèvent de choix. Visiblement la question carbone ne s’est pas posée. D’autant plus surprenant que l’Olympique Lyonnais a ouvert une nouvelle catégorie de partenariat dit “Environnement” avec Veolia pour deux ans.

L’institution lyonnaise précise que Veolia participera à « la transformation environnementale du Groupe OL […] Veolia accompagne l’Olympique Lyonnais dans sa démarche d’élaboration d’une stratégie carbone, allant du bilan jusqu’à la mise en place d’actions de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. »

On le voit, il y a un peu de “carbone sur la planche” pour le groupe lyonnais. Nul doute que l’environnement sera un des éléments à prendre en considération dans un avenir proche pour les clubs de football. Le Monde le demande.

Le Paris Saint Germain, une préparation Carbone qui la place nettement devant l’OL

Ce qui est moins le cas du Paris Saint Germain féminin, ayant reçu Twente (Pays-Bas) à domicile (4-2) pour s’être déplacé au Paris FC (Orly, 20 kms) hier (4-1) et recevoir l’équipe de Sandrine Soubeyrand le 25 Juillet au Camp des Loges. Deux déplacements au mieux et obligatoires en Coupe de France (Bordeaux et Auxerre pour la finale) et une préparation pour le tournoi européen dans les Landes (16 au 21 Août).

Un bilan carbone favorable au Paris Saint Germain qui devrait plaire au nouvel adjoint des sports, nommé par Anne Hidalgo, aisément réélue pour un second mandat de six ans, Pierre Rabadan (40 ans), ex-international de Rugby à 7 et à XV.

Voici un article sans intérêt si on ne prête que peu d’intentions aux votes des Verts dans l’espace public français OU voici un article qui a un sens à prendre en considération dès lors que l’on considère que l’aspect écologique est une sensibilité partagée par ceux qui ont de l’argent, souhaitant transférer un monde meilleur à leurs enfants comme par ceux qui n’en ont pas, pas mécontent qu’on prenne leur situation en compte en créant, au plus tôt, un monde meilleur.

William Commegrain Lesfeminines.fr

Rappel : le site lesféminines.fr n’a pas vocation ni le temps à traiter l’actualité immédiatement. Il offre plutôt un regard et une analyse sur le football féminin dans son ensemble et dans sa spécificité. Une compétence acquise après plus de huit années à le suivre.