L’Equipe avait soulevé le problème. Après les départs de ses deux gardiennes, Sari Van Veenendaal (PSV) et Lola Gallardo (OL), l’Atletico Madrid était parti pour prendre la place de seconde équipe espagnole alors que le FC Barcelona reprend un leadership avec le titre 2020 en poche et une finale WCL en 2019 opposée à l’OL.

Un problème en partie résolu, avec l’arrivée de la française Pauline Peyraud Magnin (28 ans), jeune internationale sous les directives de Corinne Diacre, qui avait brillée en 2018 sous les couleurs d’Arsenal.

Restait cependant le problème de la qualification pour la Coupe d’Europe 2020, décalée en tournoi au mois d’Août 2020 dans le pays basque espagnol. Avec quelle gardienne l’Atletico Madrid allait jouer son 1/4 de finale face au FC Barcelona et postuler à un titre inespéré mais envisageable compte tenu de la configuration du tournoi, avec une qualification sur match sec, sans aller-retour.

Hedvig Lindhal est une leader, dixit Sofia Jakobsson

Le club espagnol vient de trouver une solution de qualité : la suédoise Hedvig Lindahl (37 ans, 179), installée dans sa vie (mariée à Sabine avec deux enfants) et dans sa tête de sportive. Médaille de bronze 2011, 4e Euro 2013, Médaille d’argent aux JO 2016 à Rio, médaille de bronze au Mondial 2019.

 Sofia Jakobsson s’exprimait ainsi au Mondial 2019 devant les journalistes de l’Equipe. “Elle est fantastique, et ce n’est pas la première fois qu’elle nous sauve (NDLR : elle a éliminé à elle-seule les USA en 1/4 de finale aux JO de Rio 2016 avec les tirs au but). Elle est forte, expérimentée, et elle a encore montré qu’elle fait partie des meilleures gardiennes du monde. C’est une véritable leader pour nous. » 

Excellente face au Canada en arrêtant le pénalty canadien. Déterminante pour obtenir la 3e place à Nice contre l’Angleterre (2-1), l’Atletico Madrid fait signer une joueuse de tournoi qui n’a pas joué en 2019 sous les couleurs de Wolfsburg quand Pauline Peyraud Magnin a fait 3 matches européens avec Arsenal cette saison.

L’Atletico Madrid a une carte à jouer.

William Commegrain Lesfeminines.fr