L’annonce va faire du bruit dans le football amateur et celui féminin. 50 millions d’euros par an pendant quatre ans pour le football amateur et féminin. Ce n’est plus l’Oncle d’Amérique, c’est le Flamenco espagnol. Tout dans les yeux et le déhanchement, voilà le football espagnol qui va faire les yeux doux, le menton bien droit, à toutes les joueuses européennes.

D’où vient cette manne en plein Coronavirus qui éponge les recettes de tous les clubs européens ? “De pourcentages plus conséquents dans la redistribution des bénéfices de la vente des droits audiovisuels de LaLiga destinés au CSD et à la RFEF, et une part plus importante des revenus provenant de la Coupe du Roi, destinées au football non-professionnel” précise dans son communiqué LaLiga.

Un pourcentage plus élevé, des revenus plus importants ; soit une augmentation de 25 millions d’euros pour un nouveau total de 51 millions d’euros par an. Le double, tout simplement.

Des revenus qui doivent être lourds puisque la contribution de la Ligue professionnelle au football amateur représenté par sa fédération est passé de 1% à 2%. Un petit bond qui a engendré 17 millions d’euros supplémentaires. La Coupe du Roi a apporté 6 unités. Le tout fait 25 millions par an. Ajouté à la dotation habituelle, on arrive à 50 millions.

De plus, La Liga participera à un fonds pour aider les joueurs et joueuses non professionnelles de 3,3 millions selon Ouest France.

Là, du côté de l’Espagne, ils ont fait entendre le talon du flamenco !

William Commegrain Lesfeminines.fr