Ne jamais donner l’intégralité des clés d’un dossier judiciaire à son avocat. Les conseillers ne sont pas les payeurs. Carlos Cadeiro a laissé ses avocats présenter des arguments fallacieux pour défendre la position de sa fédération face aux conflits avec les joueuses américaines.

Il a été évoqué dans les dossiers, les différences importantes “de responsabilité”entre l’équipe masculine et féminine. “l’hostilité des fans adverses” pour l’équipe masculine qui n’est “pas du même niveau que celle que doit affronter l’équipe féminine lorsqu’elle essaie de se qualifier pour un tournoi important”.

Des arguments qui ont amené le principal sponsor américain, Coca-Cola à envisager sérieusement de remettre en cause sa collaboration avec la fédération américaine. Les américaines s’étaient présentées au dernier match de la ShebelievesCup avec un maillot mis à l’envers.

Cette institution doit changer et soutenir et rémunérer les joueuses de manière égale.” a dit Molly Levinson, porte parole de l’équipe féminine. Le verdict judiciaire est désormais attendu fin mai.

L’équipe américaine est quatre fois championnes du monde (1991, 1999, 2015, 2019) comme championnes Olympiques (1996, 2004, 2008, 2012).

William Commegrain Lesfeminines.fr