Amandine Henry, capitaine de l’Equipe de France, Présidente de l’élection Miss France 2020. Une élection sans Alain Delon depuis 2013 nous dit Voici, pour des propos mettant en valeur le Front National, condamnés par l’organisation. Un titre qui depuis se passe entre les mains de Garou, Patrick Bruel, Arielle Dombasle, Iris Mittenaere, Jean-Paul Gaultier, et Line Renaud pour 2019.

Voilà que du rectangle vert, celle qui aura changé de monde sur un superbe but au Mondial 2015 face au Mexique, lui apportant la notoriété internationale qu’elle a su valider par ses performances depuis, devra participer à l’élection d’une jeune fille qui, à l’instar des anciennes Miss, viendra pour se créer une nouvelle vie, à la chaleur des Lumières.

En direct, sur TF1, accompagnée de son agent, Sonia Souid, ex-candidate Miss France en 2003 qui aura certainement joué de ses relations pour que la multiple championne lyonnaise soit présente sur la scène de l’audimat du samedi soir et vive une autre aventure offert grâce au ballon rond.

La capitaine des Bleues, sur le banc face à Dijon, à 16 heures est prête à bondir à Marseille pour remplir ce rôle qu’elle n’avait pu accepter l’année dernière. “Je vais réaliser un rêve de petite fille car c’est le concours de beauté par excellence, a-t-elle assuré au ParisienEt au-delà du physique, elle va représenter LA femme et notre pays. Je faisais mon classement devant la télé avec ma maman et ma petite sœur. Du coup, je viens avec mes deux tantes et ma maman qui vont aussi réaliser leurs rêves. J’étais obligée de le vivre avec elles”, a-t-elle confiée au Parisien.

Une élection que toutes les filles regardent. En copines, l’oeil attentif, la critique définitive pour le sacre d’une couronne, jamais totalement acquise pour la Reine de l’année à venir.

Ailleurs aux USA, Megan Rapinoe, meilleure joueuse FIFA et Ballon d’Or 2019, sacrée au Mondial (Ballon et Soulier d’Or) déclare se lancer dans la politique pour lutter contre le renouvellement de mandat de Donald Trump.

Une action qui suit son élection de sportive de l’année par le magazine Sport Illustrated, référence américaine supérieure à celle de l’Equipe, en France. Une personnalité qu’elle n’avait pas manqué d’exprimer déjà auparavant.

Megan Rapinoe agenouillée pendant l’hymne américain pour marquer sa désapprobation sur les nombreux américains noirs tués par la police américaine.

Le sport féminin sort de son pré-carré pour s’essayer aux lumières des Lumières.

Celles qui fait d’une phrase, le sourire et le talent comme d’une erreur, le Diable qui vous déposera définitivement aux pieds du sapin médiatique, sans cadeau, à l’exception de votre souvenir.

Alors, il reste une bonne question.

A quand la succession de Christine Lagarde ?

Championne de natation synchronisé (Equipe de France à 15 ans) dans sa jeunesse, ancienne ministre de l’économie française (2007-2011), Directrice générale du FMI (2011-2019) et maintenant Présidente de la Banque Centrale Européenne depuis 2019.

Là, les filles, il va falloir s’y coller. A son niveau, si “ca envoie un SMS” à Poutine (Russie) comme à Trump (USA) ou Obama (USA), Macron (Fra), Johnson (Ang), et même la Chine.  La réponse arrive dans l’instant.

Une performance pour une sportive. Même Laurent Fabius, excellent cavalier et ex-Premier Ministre de la France, Président du Conseil Constitutionnel, s’est arrêté bien plus tôt.

William Commegrain Lesfeminines.fr