Les équipes mieux classées l’ont emporté sur leurs adversaires. Une 8e journée qui montre que l’écart s’est creusé entre les deux premiers (OL et PSG) et le 3e Montpellier (-6). De la même manière, le dernier du championnat est en difficulté avec une différence de (-5) sur le onzième, devenu l’Olympique de Marseille.

Bordeaux écrit une ligne de son histoire dans son derby face à Soyaux.

Bordeaux, juste devant Soyaux, a été à la fête avec une première victoire contre Soyaux faisant titrer au Community Manager des féminines de Bordeaux : “la fin de la bête noire”.

Karchouni, une jeune ex-parisienne partie jouer une saison aux USA et maintenant installée en Gironde, ouvre la marque très rapidement (10′). Soyaux réplique quelques minutes plus tard par Sarah Cambot (16′) et le score se bloque sur cette égalité. Jusqu’à la 73′ qui voit Viviane Asseyi libérer ses coéquipières (2-1), Claire Lavogez (73′, 3-1)et Shaw (90+3′, 4-1) clôturant un score lourd (4-1).

Le recrutement de l’été fait le bonheur de Dijon

Dijon, juste devant le Fc Metz remporte sa première victoire à l’extérieur. Là encore, dès l’ouverture du score par une équipe (Elise Bussaglia, 48′ sur pénalty), l’autre réplique quasiment immédiatement (52′, 1-1, Wenger). Un score nul qui basculera en fin de match par Solène Barbance (84′, 1-2), ex joueuse de Rodez et de Bordeaux. Un résultat qui crée une véritable différence au classement pour le FC Metz, bloqué à 1 point quand son onzième en a déjà six.

L’OM craque en 2e mi-temps face à une déferlante de Fleury.

Un onzième qui sera l’Olympique de Marseille après sa claque reçue à Fleury. Quatre buts à un. Pourtant les marseillaises sont rentrées au vestiaire avec un avantage, marquant le premier but de la rencontre en toute fin de période (45’+1, Cardia). Mais les joueuses de Fleury ont du se faire souffler dans les bronches pour égaliser à la 46′ (Larsen), qui fera un doublé onze minutes plus tard (57′, 2-0). Un bateau marseillais qui prend l’eau et qui coulera à la 62′ par Gadéa (3-1), ex-marseillaise qui lui aura donné ses seuls maillots en Bleue. Corboz terminera le travail sur un pénalty à la 77′ (4-1).

Le Paris FC dit merci à Camille Catala.

Camille Catala est réellement en pleine bourre. Expression populaire qui a l’avantage de la vérité. C’est elle qui donnera la victoire au Paris FC (0-1, 28′) en signant son cinquième but sur huit journées. Belle performance pour une équipe parisienne qui aura du lutter face à une Stade de Reims volontaire et déterminé.

Montpellier souffre contre l’OL, prêt à exploiter le moindre détail. 

Quant à Montpellier, là encore le club moins bien classé va subir la loi du plus fort. L’Olympique Lyonnais ouvre la marque dès le début de la rencontre par l’inévitable Wendie Renard (4′, 0-1) et bénéficie d’une grosse erreur défensive pour doubler le score par Dzsenifer Marozsan (0-2). Une Wendie Renard qui ne participera pas au face à face avec le PSG à la suite de son troisième jaune (avertissement pris contre le PFC et Bordeaux) pris dans la rencontre dans un délai d’un mois. Ada Hegerberg améliore la marque (71′, 0-3) donnant les trois points à l’OL.

Paris joue sa place demain face à Guingamp.

William Commegrain Lesfeminines.fr