Surprise, surprise ! Les amicaux de cette semaine ont proposé des résultats plus qu’inattendus.

Pia Sundhage, Brésil, pose sa première pierre en Angleterre (1-2).

L’Angleterre se prépare pour l’Euro 2021 qu’elle recevra et sa série de matches amicaux débute mal. Une défaite à domicile devant le nouveau Brésil de Pia Sundhage sur un doublé de Debinha (49′, 67′) après une réduction du score de Bethany England à la 80′. Phil Neville déclarant après le match “je peux regarder dans les yeux mon équipe et elles peuvent le faire aussi en disant que nous avons fait un bon match aujourd’hui. Le jeu n’était pas avec nous, tout simplement.”

Une composition où de nombreuses joueuses de D1F se trouvaient : Kathellen Sousa (Bordeaux) et Formiga (Brésil) entouraient Marta quand du côté des joueuses de Phil Neville, on retrouvait les lyonnaises Nikita Parris, Greenwood et Lucy Bronze, meilleure joueuse UEFA 2019.

A noter une belle victoire de Pia Sundhage à l’extérieur pour une première. La spécialiste des Jeux Olympiques avec l’Or en 2008 et 2012 et le titre de meilleure coach FIFA 2012 avec les USA. Une bonne pioche brésilienne, souvent finaliste dans les années 2005-2010, sans titre intercontinentaux.

Les américaines (quatre titres olympiques) ne joueront plus les brésiliennes comme avant.

Les USA se font surprendre (1-1)

Les USA ont été menés pendant 3 minutes par la Corée du Sud (Ji-So-Yun, 34′) dans un match assez équilibré en possession (52/48) malgré un onze qui avait la couleur du Mondial 2019, fait de Carly Lloyd, Julie Ertz, Rose Lavelle, Tobin Heath, Cristen Press et Megan Rapinoe. A noter qu’il manquait Alex Morgan (blessée), essentielle par son intelligence et expérience dans le gain du mondial 2019.

Le dernier match de Jill Ellis à la tête de la sélection, terminé par un match nul grâce à Carly Lloyd (37′). Un parcours qui se termine avec un double titre de championne du monde (2015 et 2019).

Les américaines n’aiment pas les derniers matches de consécration. Pour la dernière de la star de la discipline Abby Wambach, la Chine de Bruno Bini l’avait emporté aux USA (0-1) après plus de dix années d’invincibilité à domicile.

Le Japon se prépare pour les JO à la maison. (4-0)

Enfin, le Japon a atomisé le Canada (4-0), 21 tirs à 7, au sein d’une feuille de match où on retrouvaient, là aussi, beaucoup de joueuses de la D1F. Saki Kumagai pour l’Ol du côté des Nadeshiko avec Kadeisha Buschanan pour le Canada, accompagnée des deux parisiennes, Ashley Lawrence et Jordyn Huitema.

Ayant raté la qualification organisée au Japon pour les JO 2016, le Japon du football féminin a une revanche à prendre après avoir fait rêver le football mondial en 2011 (Championne du Monde), 2012 (Argent JO) et 2015 (finaliste du Mondial).

Le Chili enclenche des victoire (3-0)

L’excellent Chili du Mondial et de la gardienne Cristina Endler, montre des qualités avec une victoire nette sur l’Uruguay (3-0). Une belle statistique pour une équipe qui auparavant n’avait jamais joué de matches pendant deux ans … Une piste de première solutions pour les petites équipes ?

William Commegrain Lesfeminines.fr