Quelques matches amicaux sont au programme de cette semaine FIFA. Les championnes du monde américaines seront opposées deux fois à la Corée du Sud. Un premier acte qui s’est terminé par une victoire américaine (2-0) sans surprise.

La prochaine opposition amicale concernera les Bleues de Corinne Diacre face à l’Islande aux Costières nîmois. Samedi commencera le travail de la renommée Pia Sundhage pour les couleurs brésiliennes. D’abord l’Angleterre, qualifiée pour l’Euro qu’elle organise pour terminer par la Pologne qui monte en qualité.

Une belle opposition est attendue dimanche entre le Japon et le Canada, membres habituels du Top 10 mondial alors que pour l’Amérique du Sud, peu habituée à organiser des rencontres amicales de football féminin, le Chili s’opposera à l’Uruguay. Une belle nouveauté puisque les coéquipières de Cristina Endler, la gardienne du PSG, rencontreront en Novembre, l’Australie. Pour une équipe qui avant de venir au Mondial, faisait faire le constat à la FIFA, qu’elle n’avait joué aucun match pendant deux ans, … on ne peut que noter une belle évolution !

Pour les Bleues (4e FIFA), l’Islande (17e FIFA) représente un adversaire de qualité. Des joueuses qui avaient posé des problèmes aux françaises lors de l’Euro 2017 (1-0) en réalisant un match de compétition qui aurait pu se terminer par un nul mérité. Les islandaises, à la manière des hommes qui avaient surpris le monde du football à l’Euro 2016, ont un jeu direct et franc à l’image du clapping qu’ils ont exporté dans le monde.

Les Bleues de Corinne Diacre devraient passer l’obstacle et se préparer à un nouveau onze de titulaires qui devraient se dessiner dans cette période, tout en conservant le groupe qui est mis en place. La question des Bleues durant cette période sera “comment insérer la nouvelle vague et la mettre à la hauteur d’un titre” qui ne peut être que l’objectif français. Depuis trop longtemps dans le Top 5 mondial du classement FIFA, sans rien au palmarès.

Marie-Antoinette Katoto, Delphine Cascarino, Grace Geyoro, Elisa de Aimeida, Perle Morroni. Voilà des jeunes qui doivent entrer et s’imposer en faisant oublier qu’elles sont jeunes tout en donnant l’espoir d’apporter un plus, porteur de qualités pour postuler à un titre.

Un beau challenge.

William Commegrain Lesfeminines.fr

A noter le repos d’Amandine Henry et le capitanat d’Eugènie Le Sommer.