Dans cette finale du Tournoi Women’s ICC, l’Olympique Lyonnais s’est imposé sur la plus petite des marques mais avec la plus grande des volontés. Une possession en faveur des américaines, troisième de son championnat entamé au 2/3 et champion l’an dernier que les lyonnaises ont su maîtriser avec une Wendie Renard, élue meilleure joueuse et Sarah Bouhaddi, meilleure gardienne.

“On n’est pas encore à 100 % et on a encore concédé quelques occasions, mais on est pas mal.” Cette remarque de Wendie Renard résume bien cette rencontre avec un North Carolina Courage prenait les devants durant les quinze premières minutes, imposant le jeu américain physique et privant les françaises de leurs qualités de possession.

La rapidité offensive des lyonnaises leur permettaient néanmoins de mettre la pression sur la défense américaine avec Eugènie Le Sommer et Amel Majri qui écrasait son tir sur la transversale de l’internationale canadienne, Stéphanie Labbé. Une joueuse bien connue des habitués du football féminin pour avoir demandé à la fédération américaine le droit de jouer dans une équipe masculine, après avoir été recrutée à cet effet. Sollicitation refusée.

Dans ce match que Jean-Luc Vasseur, tout nouveau coach des fenottes, qualifiera de match européen “Ce soir, j’avais l’impression que c’était un match de Ligue des Champions, donc c’était un bon moyen de nous préparer aux compétitions européennes.”, c’est le talent individuel qui fera la différence avec une balle déposée de Dzsenifer Marozsan qui trouvera la lucarne (54′, 1-0), sur une montée de Lucy Bronze à qui on refusera logiquement un but pour hors jeu

Il restera à NC Courage 34′ pour revenir au score. Ce que les américaines ne réussiront pas montrant la qualité défensive des lyonnaises, capables de conserver un score pour réaliser une victoire avec un cleansheet. Une situation qui demander à Sarah Bouhaddi de jouer avec de l’expérience sans s’inquiéter de recevoir un carton jaune pour des dégagements trop tardifs, comptés par le nombreux public présents (8.000 personnes).

“Les supporters américains mettaient la pression, mais ça fait partie du spectacle, du jeu, en voulant mettre la pression à l’arbitre pour qu’il siffle un coup-franc indirect. J’ai essayé de temporiser un petit peu car mes coéquipières commençaient à fatiguer un peu. Malheureusement, l’arbitre me met un carton jaune.”

Le match se terminera sur cette marque avec une victoire logique (53% de possession pour l’OL, 6 corners à 5) permettant aux lyonnaises de revenir en France avec de bonnes indications pour l’habituelle série gagnante recherchée : titre, Coupe de France, Coupe d’Europe.

Un premier match face au promu marseillais en sachant que le Paris Saint Germain a aussi réalisé un bon début de pré-saison, en s’imposant en finale du tournoi suisse au champion italien, la Juventus, sur un score sans appel (4-0).

Pour le match de la 3e place, Manchester City l’a emporté à la 93′ sur l’Atletico Madrid d’Aissatou Tounkara (3-2 ; Hemp 22′, Beckie 83′, Wullaert 90’+3 / 58′, Torricella, 63′ Sosa) après avoir été renversé (1-2) dans la rencontre alors qu’elles menaient (1-0).

William Commegrain. Lesféminines. fr

Bouhaddi – Bronze, MBock, Renard, Greenwood – Majri, Parris (Kumagai) , Henry, Morzsan – Hegerberg, Le Sommer (Van de Sanden).