Voilà une idée assez géniale que de faire un entraînement du Paris Saint Germain féminines au coeur du symbole international de la ville : la Tour Eiffel ! Une idée internationale dans un club qui s’est ouvert à de nombreuses nationalités depuis 2012.

Essentiellement brésilienne avec Cristiane, Erika, Formiga, Daiana mais aussi américaine à ses débuts, en y trouvant Lindsay Horan, Tobin Heath et même Allie Long en 2011. Actuellement américaine (hors sélection USWNT), polonaises, chilienne, canadiennes, espagnoles, allemande, danoises et même chinoise avec Wang Shuang la saison dernière en n’oubliant pas de se rappeler d’un passé suédois et costaricien avec Shirley Cruz.

Une idée bien réfléchie qui a demandé de l’organisation, de la confidentialité et des arguments.

L’objectif était visiblement celui de la surprise, de l’effort et de l’émotion. Un car qui dépose les joueuses avant l’ouverture de la Dame de Fer, “monter à deux reprises les marches du grand emblème parisien, du parvis au deuxième étage, et ce le plus rapidement possible” rappelle le communiqué de presse, et avoir l’émotion de voir Paris au matin, du 3e étage.

Un symbole fort donnant au Paris Sant Germain féminin, installé dans la banlieue cossue de Bougival, la sensation d’appartenir à une grande ville, la plus visitée au Monde.

Une initiative qui donne le sourire et fait partager de belles émotions, aux joueuses françaises mais surtout étrangères.

Un mardi matin, seules sur la Dame de Fer, Paris leur appartient.

William Commegrain Lesfeminines.fr