Stephanie Frappart au plus haut niveau en 2019. L’année va être extraordinaire pour l’ex-joueuse de football dans l’Essonne qui ne se trouvait pas assez forte dans le jeu et avait décidé de s’engager dans la voie de l’arbitrage. Tu démarres dans un match de District et tu finis devant le Monde. Le Grand Monde.

Le football, la FIFA, c’est quand même quelque chose.

Choisie sans surprise par la FIFA comme l’arbitre de la finale mondiale entre les USA et les Pays-bas, dimanche à 17 heures. Compétente et de la nationalité du pays hôte.

“Lors de ce Mondial, Stéphanie Frappart et Manuela Nicolosi (39 ans, Ligue Auvergne-Rhöne-Alpes) ont déjà été retenues pour les rencontres du premier tour Argentine-Japon (groupe D, 0-0) le 10 juin à Paris, et Pays-Canada (groupe E, 2-1) le 20 juin à Reims, ainsi que pour le quart de finale Allemagne-Suède (1-2), le 29 juin à Rennes.” (source fff.fr)

Elle est dans les pas de Bibiana Steinhaus (40 ans), blessée dans le tournoi, fonctionnaire de police à Hanovre, arbitre de la finale de 2011 entre les USA et le JAPON, pour le Mondial allemand. Arbitre promue arbitre de Bundesliga 1 à 38 ans depuis deux saisons (2017).

La jeune française, un peu en avance, sera au sifflet des matches de Ligue 1 à un plus jeune âge (35 ans). Une promotion validée par le dernier Comex, après un premier match entre Amiens et Strasbourg, en avril 2019 réussi. Un statut de l’arbitrage qui d’ailleurs est celui d’un BNC (bénéfices non commerciaux), payée en honoraires. (voir l’article précédent ici)

Pour en avoir discuté avec une autre arbitre Emma Hingant, Ecossaise au coeur français, que lui as apporté l’arbitrage ? De mémoire, elle m’a répondu : “Cela m’a donné une assurance et une confiance que je n’avais pas !”

Au Mondial féminin, les arbitres ne sont pas qu’arbitres. Elles servent aussi de guide à leurs confrères. Stéphanie Frappart, je l’ai croisée à Bercy le dimanche avant le Mondial après un restaurant familial. Visiblement elle faisait découvrir Paris à pied, à d’autres arbitres venues faire la compétition. Sac à dos. Selfie, Tranquille. Le vrai Paris, un autre Paris.

Dimanche, 17h00, elle sera dans la lumière du Monde. De 50 millions, à 100 millions de personnes peut-être.

Le football, la FIFA, cela reste quelque chose à part. Une sacré lumière.

William Commegrain Lesfeminines.fr