Ashley Lawrence, joueuse du Canada et du PSG : “Aujourd’hui, c’était un match un peu bizarre parce que on a bien joué et on savait que c’était un match serré. On s’est créée les occasions et on a failli marquer. Penalty. C’était un bon arrêt et je pense que Beckie a très bien tiré. C’était juste comme cela. Cela arrive des fois. Bien sûr, on est déçu. je pense qu’on doit gagner ce match là. Notre objectif, c’était de gagner la Coupe du Monde. Voilà c’est comme cela.”

Comment explique-tu la baisse d’intensité physique du Canada au milieu de la 2e mi-temps ? Je pense qu’on sait que c’est comme cela. Dans une partie, tu as des hauts et des bas. La Suéde a eu le ballon mais on sait aussi que lorsqu’on a le ballon, on doit mieux faire. On a pris des risques, frappés au but. Cela se voit qu’on a frappé, crée un pénalty, des corners, mais on doit faire un peu plus. Je pense qu’on a très bien joué. Voilà, elles ont marqué et nous on a pas marqué. 

On savait qu’on a la vitesse sur les côtés pour faire les centres avec Sinclair au milieu de la tête. C’était notre plan stratégique offensif. Je pense qu’on doit faire plus. Mais on sait que lorsqu’on perd le ballon, la Suède avait la vitesse pour elle. On a montré quand même qu’on était ensemble collectivement et c’est cela le Canada, on reste solide.

En zone mixte, on a pu entrapercevoir les larmes de Labbé dans les bras de Kosovare Asllani. Un beau geste de football féminin.

William Commegrain Lesfeminines.fr

Coupe du Monde – Equipe de Suède féminine vs Equipe du Canada féminine – 24/06/2019 Huitième de finale – (c) 2019 Baledent