Le prochain adversaire des Bleues (12 Juin à Nice) n’a fait qu’une bouchée des nigériennes en appliquant sa qualité tactique et technique sous la houlette d’Hansen et Reiten, quand les championnes d’Afrique ont proposé de l’envie et de la détermination, finalisées par trop de déchets techniques dans la dernière passe pour rivaliser au score (3-0).

L’efficacité norvégienne.

Au jeu de l’efficacité, les troupes de Martin Sjogren ont tiré le brelan qui fait mal aux joueuses de poker. Pensant avoir une bonne main par la vitesse de Oshoala, meilleure joueuse U20 au Mondial 2014 et finaliste d’ailleurs. Suffisant pour nous impressionner quand elle laisse sur place Thorisdottir mais insuffisant pour marquer, lorsque le centre en retrait, mal ajusté, ne trouve personne (33′).

De la même manière, son acolyte Ordega sur le côté droit s’amusera dans un couloir sans adversaire mais pour finir par des centres qui sortiront ou trouveront une norvégienne.

La qualité offensive de Caroline Graham Hansen et Guro Reiten

La Norvège proposera un autre jeu. Une bien meilleure maitrise de leurs contres, qui arrivent dans la surface nigériane et ne sont arrêtés que par un pied, une compétence et même un exploit, dès lors que le niveau du champion d’Afrique ne garantit pas la maitrise défensive.

Testée par Guro Reiten, la milieu de terrain profitera d’un super travail de Caroline Graham Hansen, spécialiste du double contact, qui dépose son adversaire pour une passe en retrait, là maitrisée, qui finira au fond des filets. Un plat du pied qui assure l’ouverture du score, essentiel dans ce premier match des ex-coéquipières d’Ada Hegerbeg (17′, 1-0).

Le deuxième but viendra d’une verticalité jouée très rapidement. Là encore, Guro Reiten, très présente ira chercher un ballon que le milieu adverse perdra pour glisser une balle à une combattante au physique impressionnant. Lise-Marie Utland qui se bloque et envoie toute la puissance “d’un drive” qui laisse sur place Oluehi, pourtant pas spécialement en défaut (2-0, 34′).

Les nigérianes subiront la volonté de la Norvège de continuer à presser haut. Encore une erreur technique et Caroline Graham Hansen glisse à Herlovsen pour un centre, détourné de manière acrobatique dans ses propres buts, par l’infortunée Ohale (3-0, 45’+2)

La détermination et l’envie des nigériennes ne suffisent pas, trop de déchets dans les endroits stratégiques. 

(3-0) à la mi-temps. Le score est lourd bien qu’il s’explique. L’envie et la détermination du Nigéria ne suffisent pas si elles sont accompagnées de trop de déchets techniques et pour la Norvège d’une Mjelde, toujours bien placée dans la lecture du jeu.

De son côté, la Norvège a joué avec ses cartes. Une défense assurée mais pas rassurante, à l’inverse d’un jeu offensif bien huilé dont les détonateurs sont Caroline Graham Hansen pour la technique, Guro Reiten (24 ans) pour la transition offensive.

Un duo qui n’aura pas échappé aux observateurs de Corinne Diacre, surtout quand la joueuse de Wolfsburg s’amuse à être efficace dans ses doubles contacts trouvant Guro Reiten, toujours disponible et présente (60′).

Le Nigéria continue avec son impact physique, même contre ses joueuses. Sa latérale sort sur civière suite au contact avec sa gardienne. Un niveau physique qui ne pose pas un problème à Graham Hansen, d’un bien meilleur niveau que celui qu’elle a proposé dans les rencontres internationales habituelles, jamais heureuse contre les clubs français (Juvisy, PSG et OL).

Le Nigéria sort la tête de l’eau.

Le premier tir cadré africain viendra d’un centre qu’Oshoala reprendra faiblement d’un gauche (68′) alors que l’ancienne joueuse de Dalian (Chine) trouvera enfin une superbe profondeur qui aurait pu finir au fond des filets. Le duel avec la gardienne avait été gagné, le temps de retrouver le ballon, l’angle est fermé, bien occupé par une défense norvégienne qui veut sa clean sheet (70′)

La sortie d’Oparanozie donnera le capitanat à Oshoala, descendue en neuf et demi, assurant de la vitesse dans les transmissions et de la puissance dans les centres. Le jeu offensif des Championnes d’Afrique se met en place, surtout avec des contres pour jouer de leur vitesse, mais la défaillance technique ne permet pas d’aller au bout de leur espoir, bien que le public ait pris fait et cause pour la Terre africaine.

La fin de match norvégienne.

Thorsnes tout juste entrée assurera un premier tir, suivi ensuite de Caroline Graham Hansen, redoutable dans le dribble des deux pieds. Cependant, elle terminera le match sur un coup franc, dans les nuages.

Au bilan, la Norvège a mis un peu de temps à prendre le dessus sur son adversaire nous laissant croire à une potentielle performance, à l’image de celle des africaines du Sud menant face à l’Espagne. La vitesse et l’impact leur ont posé quelques problèmes. L’inefficacité du Nigéria leur a permis d’installer leur jeu de transmission. A partir de ce moment là, elles ont pris graduellement le pouvoir, d’autant qu’elle n’ont pas trouvé d’opposition défensive à hauteur de leur technique et tactique.

Bien que deux matches ne se ressemblent pas, la France présente plus de sérénité dans chaque ligne et dans l’animation entre les lignes. A comparer les deux matches, elle est un cran au-dessus. Sauf à ce que la Norvège anime son attaque. Il y aurait égalité potentielle alors.

William Commegrain Lesfeminines.fr

WORLD CUP 2019 – GROUPE A – NORVEGE (3-0) NIGERIA. Arbitre JACEWICZ (AUS), Assistantes : BOUDREAU (CAN), REIBELT (AUS). VAR Danny MAKKELIE (Ned), VAR HJ Massey Sian (Eng). 

  • Groupe A : 8 Juin 2019. Auguste Delaune (Reims). …. spectateurs.
  • Nig : 13′ jaune Oparanozie
  • Nor : 17′ But Guro Reiten
  • Nor : 34′ But Lisa Marie UTLAND
  • Nor : 37′ csc Osinachi OHALE.
  • Nig : 45 +2 jaune Ordega
  • Nig : 51′ sortie Ayinde, touchée par sa gardienne. Entrée de Uchendu.
  • Nig : 54″ sortie sur civière de Michael. Entrée de OKEKE
  • Nig : 71′ sortie Oparanozie, entrée Kanu.
  • Nor : 80′ sortie Utland, Thorsnes entrée
  • Nor : 84′ Sortie de Risa, entrée Maanum
  • Nor : 90′ Sortie de Reiten, entrée de Haavi.

NORVEGE : Hjelmseth – Wold, Mjelde (cap) Thorisdottir, Minde – Hansen, Risa (84′ Maanum), Engen, Reiten – Herlovsen, Utland (81′ Thorsnes).

Coach Martin Sjogren

Banc : Fiskerstrand, Bogstad, Hovland, Hansen, Thorsnes, Asland, Eikeland, Maanum, Kvamme, Haavi, Saevik, Nautnes.

NIGERIA : Oluehi – Michael (54′ Okeke), Ohale, Ebi, Ebere – Ayinde (51′ Uchendu), Okobi, Chikwelu, – Oshoala, Oparanozie (71, Kanu), Ordega

Coach : Thomas Dennerby.

Banc : Chukwudi, Ogebe, Okeke, Ihezuo, Ajibade, Kanu, Uchendu, Imo, Nwabuoku, Okoronkwo, Jonathan, Nnadozie.