Le Danemark est une nation de football versatile. Championne d’Europe 1992 chez les hommes à la surprise générale. Vice-championne d’Europe 2017 chez les filles à la surprise générale.

Face aux Bleues, elle a eu des résultats versatiles. Jusqu’en 2001, les danoises ont réalisé six victoires pour sept matches quand la France n’en avait gagné aucun. A partir de 2001, on assiste diamétralement à l’opposé. 6 victoires françaises pour une seule victoire danoise ! Un bilan global de 6 victoires pour les Bleues, 4 nuls et 7 défaites françaises.

C’est une nation versatile mais qui a donné des talents indéniables. Par exemple, les frères Michael et Brian Laudrup (Bayern, Milan, Chelsea, Ajax ; Juventus, Barcelone, Madrid) pour les hommes, Pernille Harden pour les filles (Wolfsburg, meilleure joueuse UEFA 2018, 2e au Ballon d’Or féminin 2018).

Au niveau football féminin, le Danemark est une équipe que nous rencontrons peu. Trois matches depuis 2007. Plutôt correcte dans les Euros, Les danoises restent l’équipe qui a éliminée les Bleues de Bini en quart de finale 2013 (1-1), se qualifiant pour une demi-finale européenne pour quatre ans plus tard, faire la finale européenne 2017 !

Depuis 2013, les danoises n’ont rencontré qu’une seule fois les Tricolores, avec une nette victoire des Bleues (4-1) au tournoi de l’Algarve de 2015. Une victoire assez marquée pour être rappelée, trop loin pour en faire une certitude.

Le Danemark joue au football. Où plutôt, le Danemark avec ses valeurs, joue ensuite au football. 

Le Danemark au football féminin comme masculin est porteur de valeurs. Personne ne peut mettre de côté la guerre entre le Président de la Fédération danoise et les féminines qui ont été les premières au monde à “faire une grève qui est allée jusqu’au constat du forfait” contre la Suède dans un match de qualification à la Coupe du Monde qui leur a couté les 3 points et certainement la première place du groupe. Un message proche de l’égalité salariale même si les deux football sont différents, volontairement axé sur l’égalité de traitement dans les déplacements. Services et indemnités associés.

Depuis, la Fédération porte une attention précise à tous les excès. Son tweeter officiel prend une position très claire quant aux chants qui accompagnent les dégagements des joueurs. A l’image de ce qui a été suggéré par la Ministre des Sports. Le capitaine de la sélection masculine joue avec un bandeau de capitaine aux couleurs des LGBT, comme Pernille Harder, son homologue, qui confirme d’ailleurs son homosexualité sans problème.

C’est dans cet ensemble que les danoises viennent à Strasbourg comme non-qualifiés à la Coupe du Monde 2019. Pour autant, elles sont certainement meilleures que d’autres équipes européennes qui viendront du 7 Juin au 7 juillet en France. Concernés comme pas concernés, les Rouges et Blanches sont à prendre en considération en sachant que la dernière défaite des Bleues remonte quand même à quasiment douze ans (2007).

Les Bleues, quelles bleues pour une confirmation ? 

Les propos de Corinne Diacre étaient très clairs à la sortie de l’excellente prestation collective des Bleues contre le Japon (7e mondial). Confirmer et affirmer. Sarah Bouhaddi, interviewée par le site de la FFF restituait les mots de la sélectionneuse. Se mettre dans la situation d“Un second match de groupe à remporter pour se qualifier directement”. L’esprit porté à la World Cup, toute proche.

Les Bleues vont donc jouer le vice-champion d’Europe d’un niveau Top Ten mondial pour réussir une performance. Logiquement, la coach devrait faire tourner pour impliquer le plus grand nombre et les voir répondre à cet objectif qu’elle a fixé bien qu’il n’existe pas réellement. Il lui restera ensuite la Thaïlande et la Chine, pour donner le temps de jeu à ses titulaires, déjà identifiées entre Elles.

Les résultats de la semaine FIFA montre que les “grosses équipes” sont montées en pression. Les USA cartonnent, onze buts en deux matches pour seulement trois encaissés. L’Allemagne gagne à l’extérieur, en Suède, en marquant deux buts. Le Canada réussit un match canadien qui s’est dessiné après la 80′ sur le score (0-1) en Angleterre. L’Espagne a gagné contre le Brésil de Marta à domicile.

C’est maintenant que les “télex, SMS, Snap” sont envoyés. Certains codés, d’autres non pour être sûrs qu’ils soient compris. En football féminin, les victoires et surtout les scores sont des messages envoyés et souvent entendus.

Le match est diffusé sur W9, lundi 8 Avril, 21 heures sur W9.

William Commegrain Lesfeminines.fr