BORDEAUX revient des USA

Samedi 14h30. Montpellier ayant remporté son match face à Guingamp (1-0), Bordeaux (4e) à trois points doit l’emporter dans le derby de l’Ouest face à Soyaux Charentes. Un derby que les Girondines, porteuse du nom Girondins sans être insérées dans le Club des Girondins, n’ont jamais gagné depuis leurs arrivées récentes en D1F, trois saisons. Au coude à coude avec Montpellier et avec un orteil d’avance pour Bordeaux, en application du goal average particulier favorable aux troupes de Jérôme Dauba, juste après un voyage américain New York de Grande classe.

Soyaux (9e avec 18 points) perpétue la tradition du football exclusivement féminin et, de son résultat final en D1F, dépendra la qualité de son prochain mariage avec Angoulême. Une statistique implacable montre la différence entre les deux équipes sur cette saison. 4 Victoires pour Soyaux contre 9 pour Bordeaux. A l’inverse, au plus des défaites, les deux équipes sont proches. 6 pour Bordeaux et seulement 8 pour Soyaux, pourtant à 12 points de son adversaire du jour.

L’affiche est pour le Losc qui reçoit Metz.

Samedi 14h30. 12 points pour le Losc, premier relégable qui va jouer une finale de Coupe de France face à l’Olympique et 16 pour les messines, juste devant (10e) ! Un matelas qui peut fondre rapidement en cas de défaite messine, compte tenu que la victoire est à 3 points.

Crainte des Lorraines à l’évidence dans ce duel qui s’annonce au couteau. Espoir des Nordistes de l’autres côté pour deux clubs qui viennent de s’installer en D1F. Si le Losc a du mal à gagner (seulement 2), il n’est pas loin du FC Metz pour les défaites. 10 pour le Nord de la France et 12 pour l’Est. Ce qui différencie les deux équipes, ce sont les matches nuls.

Le match nul n’arrangera personne car laissant le 11e à la même distance que son prédécesseur (10e). Les deux équipes, qui ont toutes les deux changées de coach en cours de saison, vont donc s’affronter pour gagner. Si Metz gagne, elles assurent quasiment leur maintien. Une première puisqu’après deux montées récentes, elles sont aussitôt redescendues. Si le Losc l’emporte, elles auront encore fort à faire mais donneront du crédit au mot “confiance”.

Paris FC reçoit Dijon FCO

Samedi 14h30. Dijon, pour un club montant, a une petite marge d’avance sur le risque de la descente. Fort de ses 18 points, tout va dépendre du résultat de Lille. Si Lille gagne, le matelas sera très court (3 points) et la fin de parcours aura les couleurs des flammes de l’Enfer. Une victoire face à Paris est toujours possible, notamment pour certaines qui postulent à la liste des 23 de Corinne Diacre sauf que les parisiennes ont des statistiques trop équilibrées (7 victoires, 4 nuls et 7 défaites) pour que la balance aille du côté défavorable. Il en va de la position du club (5e) qui doit marquer une différence avec les autres après être sévèrement descendu dans le classement féminin, et dans l’esprit des suiveurs.

FC Fleury – Olympique Lyonnais.

Dimanche 14h45. Un monde sépare le Fc Fleury et l’Olympique Lyonnais. 5 victoires pour les joueuses de l’Essonne pour 6 nuls et 7 défaites. Avec 21 points, le groupe a assuré son maintien, il s’agit maintenant de se faire plaisir ou d’essayer de briller pour les joueuses aux portes de l’Equipe de France et qui n’ont pas été appelées dans cette avant-dernière liste de Corinne Diacre.

Pour l’Olympique Lyonnais, il s’agira de faire le travail en éliminant le risque de la contre performance qui donnerait des points aux parisiennes, sans compromettre pour autant la capacité aux lyonnaises de conserver le titre, qu’elles possèdent depuis douze ans consécutivement. Il faudra surtout éviter les blessures à deux mois presque de la Coupe du Monde.

PARIS SAINT GERMAIN – RODEZ AVEYRON.

Dimanche 14h45. Comment se remobiliser après une élimination cruelle dans les arrêts de jeu ? C’est toute la question qui se pose aux joueuses d’Olivier Echouafni en sachant que le moindre faux pas ferait que le PSG féminin 2019 réaliserait sa pire saison depuis 2012. Eliminé en Coupe de France, en Coupe d’Europe et dans l’obligation de laisser Lyon aller vers le titre sans s’y opposer, combat souvent habituel des fins de saison féminines.

Rodez avec 10 points est quasiment condamné. 2 victoires, 4 nuls et 12 défaites, des statistiques qui ne plaident pas en leur faveur pour faire un résultat à Jean Bouin. D’autant qu’elles font souvent les trajets en mini-bus. Il reste que Rodez a un caractère particulier et ne manquera pas sa chance si elles peuvent faire un exploit à Paris.

D’autant que l’absence de Laurie Cance (8 matches de suspension) aura eu son poids dans les résultats des aveyronnaises.

On peut voir un Rodez revanchard poser un problème à un PSG (16 victoires, 2 nuls) encore groggy de cette descente émotionnelle de mercredi dernier. Attention bien que, Eve Perisset en zone mixte, n’avait de mots que sur la “continuité des objectifs parisiens, c’est à dire le combat pour cette première place qui oblige à faire les mêmes performances que l’Olympique Lyonnais (17 victoires et 1 nul)

William Commegrain lesfeminines.fr

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Différence de buts Points Forme actuelle
1 Olympique LyonnaisOlympique Lyonnais 22 20 0 2 89 - 6 83 62 WDWWW
2 Paris Saint GermainParis Saint Germain 22 18 1 3 62 - 16 46 57 WWLWD
3 Montpellier HscMontpellier Hsc 22 12 7 3 51 - 27 24 39 WWLWW
4 BordeauxBordeaux 22 10 8 4 26 - 34 -8 34 LLWLD
5 Paris FCParis FC 22 9 8 5 34 - 28 6 32 DWWLD
6 ASJ Soyaux CharenteASJ Soyaux Charente 22 7 9 6 19 - 37 -18 27 DWWLW
7 GuingampGuingamp 22 6 10 6 24 - 33 -9 24 DLLWD
8 Dijon FCO fémininDijon FCO féminin 22 7 12 3 29 - 44 -15 24 LLWLW
9 FC Fleury 91FC Fleury 91 22 5 10 7 24 - 34 -10 22 DDLLL
10 FC MetzFC Metz 22 6 15 1 21 - 63 -42 19 LLLWL
11 Losc LilleLosc Lille 22 4 12 6 20 - 43 -23 18 DWLWL
12 RodezRodez 22 3 15 4 14 - 48 -34 13 DLWLL