Le show NIKE dans un lieu élitiste, le Palais Brogniart. Depuis 1826, le Palais Brogniart était le lieu du quitte ou double des actions françaises avant que la Bourse, après 1987, ne se joue sur ordinateur. Sur un grand tableau noir, des hommes installés sur un échafaudage, donnaient des côtes à des entreprises en suivant, du regard et de la voix, l’agitation des 200 agents de change de la Bourse de Paris, qui d’un signe, adossés à la Corbeille, achetaient ou vendaient, comme un maquignon le faisait dans l’ancien temps. A la poignée de mains, pourtant haut lieu de privilège, Rothschild en avait fait quasiment sa cantine.

Ce lieu, symbole de l’argent et du capital, s’offrait depuis 1998 aux événements de la Ville de Paris. Un jour ceci, une autre fois se transformant en accélérateur des starts-up du numérique qui venaient chercher l’Or des jeunes fonds de pension français et qui maintenant se propose en incubateur et espace de coworking, ouvert aux événements du Tout-Paris.

NIKE met des couleurs au Mondial

Ce symbole, NIKE en a joué. La marque bientôt cinquantenaire en 2021, a voulu marquer de son empreinte ce 8e Mondial de football féminin qui s’annonce comme une Révolution Française. Tout autant tourné vers la femme que vers le ballon rond dont les hommes s’accaparent l’existence.

La marque, au surnom qui fuse comme le vent, “Swoosh” cherche à s’implanter sur le marché féminin pour porter ce segment de 5 à 11 milliards d’euros en 2020. C’est à dire demain. Avec un produit phare, la brassière Fenom Flyknit, qui sera mis en avant pour le Mondial 2019.

Pour cela, NIKE qui va équiper 14 des 24 équipes du Mondial féminin (7 Juin- 7 Juillet) a fait le show en proposant une démonstration d’émotions associant le sport féminin, et là le football, avec la sensibilité artistique des meilleurs défilés de mode de Paris & New-York. “Les galeries latérales baignées d’une lumière orange s’éteignent. Et le show sporty débute. (..) Nike s’adresse à toutes les femmes. L’approche est inclusive avec des femmes d’âges et d’origines diverses, handicapées ou, au risque de réveiller des polémiques hexagonales, portant un hidjab. Nike a d abord fait un clin d’oeil avec des silhouettes féminines et colorées, avec d’amples robes très mode, des tenues sportives ou des combinaisons, utilisant des influences de différentes cultures.” écrit le journaliste. Complétant “Le propos a basculé vers le lifestyle en piochant dans ses collections women et chez Jordan avec un mélange de pièces sportives et des tops ou des bas urbains avec des jupes, des tops aux coupes extra-larges jouant sur le blanc, le transparent et un jaune fluo, mais aussi des coloris pastel aux teintes terre battue, nude ou un jeu de noir et blanc.”

La mode touche au sport féminin. Un îlot de lumière qui met Amandine Henry, portant le maillot extérieur des Bleues, blanc à pois et Sakina Karchaoui, en bleu-blanc-rouge, avec un coq logiquement sans étoile pour respecter l’idée d’un maillot spécifiquement féminin. Dans l’attente d’en acquérir une.

Un objectif qui passe par le succès de la “brassière”, avec une déclinaison en 57 modèles au lieu des quarante actuels, soit une augmentation de plus de 40%.

NIKE partenaire de l’UEFA féminin jusqu’en 2022.

Un show, loin d’être un coup isolé puisque la marque à la virgule profite du Mondial pour communiquer sur une seconde option stratégique : devenir le partenaire de l’UEFA féminin en fournissant les ballons de la Women’s Champions League jusqu’en 2022. Un deal qui comprend au passage le prochain Euro 2021 en Angleterre.

Tout cela, explique la présence du PDG de Nike, Mark Parker.

Et pour parvenir à ces objectifs, le Swoosh veut étendre le nombre de pratiquantes. « Le premier levier pour nous passe par les athlètes. Nous les mettons en avant car les petites filles ont besoin d’avoir des modèles qui les font rêver pour s’engager dans le sport », explique Sarah Hannah. « Nous sommes ensuite présents auprès des jeunes pousses et voulons pouvoir donner l’opportunité à toutes les femmes d’avoir accès au sport. »

William Commegrain lesfeminines.fr

Les équipes sous contrat NIKE. Afrique du Sud, Angleterre, Australie, Brésil, Canada, Chili, Chine, Corée du Sud, États-Unis, France, Nigeria, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas.