Le GF 38 se prépare à vivre une aventure qui devrait être la dernière. Opposées à l’Olympique Lyonnais, 12 fois championnes de France de suite, cinq Coupes d’Europe, les joueuses du milieu de tableau de la D2F n’ont aucune chance potentielle. Sauf que le récent Madrid-Ajax, PSG-Manchester United sont en droit de laisser le sort comme le courage d’avoir sa place dans cette demi-finale de la Coupe de France.

Bien que Grenoble ne soit pas l’Ajax ou Manchester City, les joueuses sont en droit de revendiquer cet espoir. Le coach Nicolas Bach, lors du quart face à Dijon (D1F) avait eu une phrase surprenante : “Ne cherchez pas à vous faire plaisir, vous perdrez !”. Terminant par ces mots “On est venu pour gagner.”

Il sera difficile pour lui de tenir le même langage avec l’Olympique Lyonnais. C’est une évidence.

Seulement, le moment que ces joueuses vont vivre sera unique. Elles ont fait une telle performance pour se retrouver en demi-finale de la Coupe de France qu’elles doivent le vivre de la plus belle des manières. Un moment unique à vivre et qui aura peu de chances de se renouveler quand on joue en D2F. Le FC Rouen et les autres équipes de D2F qui sont arrivées à ce niveau de la compétition pourraient le confirmer.

Jouer l’Olympique Lyonnais sera une fête pour les spectateurs. Ils n’attendent qu’une chose, c’est de s’enflammer pour rêver.

Grenoble au féminin, avant de recevoir la Coupe du Monde 2019 avec son voisin l’Olympique Lyonnais, a une opportunité incroyable à vivre. Rêver, ne serait-ce, qu’un instant, qu’un moment, mais rêver quand même !