Le 7 mars, chacun pourra acheter les billets à l’unité pour la Coupe du Monde 2019. Cette formule, plus adaptée à la situation du football féminin en France, va permettre à chacun de choisir son ou ses matches. En fonction de ses centres d’intérêts qui doivent être liées au spectacle féminin.

En France, se produiront les meilleures joueuses du Monde. Un message pas assez dit. Une bonne joueuse est un caractère fait d’abnégation, de détermination et de volonté d’aller de l’avant. Une description volontairement au-delà du football. Typique du football féminin. Les meilleures joueuses associent à ces qualités féminines de base, des gestes exceptionnels et des buts de talent qui vous surprendront. Il ne s’agit pas que de football. Il faut aussi parler de spectacle féminin.

Les stades qui vont se remplir.

500.000 billets sont déjà vendues. Soit par packs de trois à 7 matches. Soit pris par les aficionados qui ont utilisé la priorité de leur licence FFF pour l’obtenir ou, plus simplement bénéficier de leur carte VISA (accord FIFA). 1.300.000 billets seront disponibles. Ce qui signifie qu’il faut trouver 800.000 nouveaux spectateurs. Chiffre qui parait excessif calqué sur Canada 2015, en oubliant qu’il a été dopé par la proximité des USA (350 millions d’habitants, 5 médailles d’Or aux JO, 2 titres de championnes du Monde et un troisième à reconquérir – reconquit- après une finale mondiale perdue en 2011).

A la question que j’avais posé au Président de la FIFA sur cet objectif fixé à la France, Gianni Infantino avait eu une moue : “Canada 2015 avait fait moins d’un million. Il faut une évolution”. La France, avec un service marketing très performant au COL peut faire une performance. Peut-être moins que le million trois cent mille demandé. Ce qui n’empêche pas une certitude : il y aura de l’ambiance. Le football féminin est festif et les prix sont très abordables (moins de 8 euros pour un match).

Le Président de la Fédération, Noël le Graet,  souhaite avoir des stades pleins à 80%. Un objectif qui peut être atteint. Lyon a déjà 147 000 places de vendues, organisatrice des demi-finales et de la finale. Paris tourne à 118 000 quand Rennes enregistre 53 000 tickets pris. “Un important contingent de spectateurs étrangers s’est jeté sur ces offres groupées (47 % des places déjà vendues), dont la moitié des Etats-Unis, nation-phare du football féminin” écrit le Monde dans son article d’aujourd’hui.

Des animations pour les 100 jours.

A Grenoble, les animations débuteront dès 13H30 à la Patinoire Polesud. Au programme de cette journée d’animation gratuite, du foot sur glace, le challenge « tirs au but », en compagnie des joueuses et joueurs du GF38 !

Au Havre, la municipalité organise une soirée au cours de laquelle le concours de tirs au but sera organisé près du Volcan, au niveau de l’espace Niemeyer à 19 h. Auparavant, la Ligue de Normandie donne rendez-vous à 18 h 30 pour une mise en jambe façon « foot fitness ».

A Lyon, rendez-vous est donné à partir de 17h place de la Comédie (Lyon 1) pour un temps festif 100% football. Pour l’occasion, des championnes et champions du ballon rond seront présents dont les anciennes internationales de l’OL Camille Abily, Sonia Bompastor et Mylène Chauvot. D’autres grands noms du sport seront de la partie, dont la marraine de la Coupe du monde Marie-Sophie Obama (Lyon ASVEL Féminin), Frédéric Michalak (LOU Rugby), et Sophie Moreau (Courir pour elles) marraine du programme des volontaires.

A Montpellier, la Place de la Comédie et le parvis de l’Opéra seront les terrains de jeu de ce grand rassemblement populaire, familial et festif. A partir de 19h00, Philippe SAUREL, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, Maire de la Ville de Montpellier, Jean-Luc MEISSONNIER, Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, délégué aux sports et aux traditions sportives et Patrick RIVAS, Adjoint au Maire de la Ville de Montpellier, délégué aux sports et aux sports dans les quartiers, lanceront le concours de tirs aux buts.

À Nice, cette séquence se déroulera au jardin Sacha SOSNO (Tête Carrée) en présence de Madame la Ministre des Sports, de Madame Alizé CORNET et de Monsieur Patrick VIEIRA. A partir de 18h, aux côtés d’Ettie, la Ligue de Méditerrannée au pied de sa toute nouvelle structure gonflable organisera le Foot Fléchettes.

A Paris, le Comité d’Organisation Local organise l’événement « J-100 » en plein cœur du Forum des Halles où les visiteurs pourront participer à la séance de tirs au but sous la Canopée en Terrasse -1. Jean François Martins, Adjoint à la Maire chargé du sport, du tourisme, des Jeux Olympiques et Paralympiques, Brigitte Henriques, Vice-Présidente de la FFF et Laure Boulleau seront présents à cet événement inédit.

A Reims, la ville et ses partenaires ont concocté un programme avec de nombreuses animations pour petits et grands : jeu concours, baby-foot humain, fanfare, visite du stade Auguste Delaune, dédicaces des joueurs et joueuses du Stade de Reims… Plus de 500 jeunes issus de clubs de football de la Ligue du Grand Est, de l’UNSS et de la FFSU participeront à cette manifestation. L’après-midi débutera au complexe René Tys de 14h à 17h30 puis le déploiement du tifo aura lieu au stade. Les parrains et marraines seront Rémi Oudin, joueur du Stade de Reims, Audrey Sauret et Marinette Pichon

A Rennes, la Ville, la Ligue de Bretagne de Football organisent un après-midi et une soirée place de la Mairie. Un village animation sera installé à partir de 14h00 afin d’initier au Foot-Fléchette, Foot-bowling, 1 contre 1, tennis-ballon et Foot5 avant le concours à partir de 19h00.

A Valenciennes Métropole, un tournoi spécifique U11F en salle et le concours de tirs au but sont prévus aux Tertiales. Les écoles élémentaires et les sections foot seront de la partie.

(Source footofeminin).

William Commegrain lesfeminines.fr