La 17e journée aura couronné tous les favoris ; les mieux classés l’emportant sur les moins bien.

Lille fait un exploit à Lyon ou Lyon se fait endormir par Lille ?

A noter cependant la performance lilloise qui s’est incliné sur la plus petite des marques face à l’OL (1-0). Une occasion lointaine transformée par Dzsenifer Marozsan dès la 12′, sans score aggravé du côté lyonnais pour les 78′ minutes restantes avec pourtant le duo Ada Hegerberg et la nouvelle recrue Jaimes aux commandes de l’attaque. La seconde fois que l’Ol ne marque pas plus d’un but dans ce championnat. Assez rare pour le noter et saluer les lilloise, pourtant premier relégable à -35 de l’OL,  pour cet exploit !

Un signe positif pour Lille, premier relégable, avant sa future demi-finale de la Coupe de France contre le Paris Fc. Un signe d’interrogation pour l’Olympique Lyonnais avant de se déplacer à Charlety face au Paris FC, ce mercredi (18h30), pour jouer son match en retard qui lui permettrait, en cas de victoire, de reprendre les commandes du championnat (-1 face au PSG). A moins que le Paris FC ne crée la surprise.

Lille fait un exploit à Lyon ou Lyon se fait endormir par Lille ?

Le Paris FC a le ballon qui tourne pour lui.

Le Paris FC marche sur l’eau. Vainqueur à Guingamp (0-1) après une exclusion de Charlote Bilbault (30′) qui fait un tacle d’enfer à Charlotte Lorgeré, sa collègue de l’Equipe de France, grâce à un but gag de Gaetane Thiney ! Un coup franc qui a tout de la pénalité au rugby tellement il est loin des buts de Solène Durand et la balle entre sur une mésentente entre la portière française et sa défense centrale. Un match pourtant relevé où les poteaux ont été touché par Léa Le Garrec (Guingamp) quand Solène Durand a sorti de belles parades sur Matéo et Benoit. Au final le score va vers celui que le football a choisi. Pendant cette période de cinq matches sans défaite, le Paris FC.

Le Paris FC talonne Montpellier. Sauf que c’est pour la cinquième place. Guingamp pourra nourrir des regrets.

Montpellier – Dijon, “mais qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu !”

Le Bon Dieu est tourangeau. Christian Clavier le sait. Il pourrait être Montpellierain. Mais “qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu ?” pourraient crier de concert Jean-Louis Saez et Laurent Nicollin avec ce Montpellier sur courant alternatif ? Après une tôle (4-0) face au Paris Saint Germain (4-0), voilà que Montpellier domine Dijon en mettant 3 buts en 12 minutes, elles qui avaient eu le plus grand mal à remporter (0-1) ce qui sera pendant longtemps leur seule victoire du début de saison ! Belle performance des joueuses qui étaient sur le banc à Paris. Notamment Janice Cayman avec un doublé pour sa meilleure performance de buteuse en France (7) quand Le Bihan reprend sa marche en avant (11e but) et que Marion Torrent s’offre son second but de la saison !

Montpellier toujours quatrième. Dijon a une marge de manoeuvre avec 18 points.

Bordeaux ne lâche rien, Metz rate l’opportunité de marquer le coup !

Bordeaux maintient sa performance ! Toujours troisième, les girondines qui l’an dernier ont souvent buté sur ce plafond de verre ne lâche rien. Une victoire nette sur le FC Metz qui avait besoin de points pour se sécuriser d’une ligne de relégable (-5) avec la performance de Viviane Asseyi (8 buts) qui a trouvé à Bordeaux, le jeu qui lui convient, bien servie par Claire Lavogez et Rose Lavaud. Melike Pekel, tout juste prêtée par le Paris Saint Germain ouvre son compteur dans le bordelais. 3e du championnat et qui se bagarre pour le rester quand Metz pourra regretter son pénalty manqué de Marie Laure Delie.

Le Paris Saint Germain, moins fort que l’OL mais plus fort que les autres !

Le Paris Saint Germain a pulvérisé son voisin le FC Fleury avec un 4-0 fait d’internationales qui postulent au plus haut niveau mondial. Pas encore sur les très grandes marches des podiums individuels mais pas si loin d’avoir la légitimité de s’y présenter. Wang Shuang en est à son 7e but et surtout le 4e consécutif pour les couleurs parisiennes. Buteuse de plus en plus tôt dans la partie. Kadidiatou Diani, après avoir raté son pénalty, marque un doublé ce qui lui fait 11 buts au compteur. Sa meilleure performance en D1F et Nadia Nadim couronne le tout, avec un second but, bien qu’arrivé en Janvier dernier. Des signes que la cohésion est bonne dans l’équipe parisienne.

Après la déroute en coupe de France face à l’Olympique Lyonnais en terme de contenu (1-0), on peut écrire que le PSG est moins fort que l’OL, que les parisiennes sont plus fortes que les autres mais que surtout, le PSG reste en tête du championnat et continue son régime de championnes.

William Commegrain lesfeminines.fr