Le tirage au sort a parlé. A l’examen, aucun “groupe de la mort” dès lors où les équipes sont nettement hiérarchisées et que le règlement qualifie les deux premiers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleurs troisième. Tout se jouera en 1/8e.

Le groupe A : France (3), Corée du Sud (14), Norvège (13) et Nigéria (39). 

La France hérite d’un groupe a sa portée et peut envisager de finir première de son groupe pour rencontrer en 1/8e de finale le 3è des groupes C, D et E. La Norvège peut espérer la seconde place, elle qui a terminé 1ère de son groupe européen, quand à la Corée du Sud, à qui la France a pris l’organisation de la Coupe du Monde 2019, elle devra fournir son meilleur football pour passer devant le Nigéria qui ne s’est jamais qualifié pour le second tour malgré ses six qualifications précédentes et qui là, pourrait y croire.

Le vainqueur du groupe B rencontrera en 1/8 le 3e du groupe CDE alors que le second s’opposera au 2e du groupe C

Le groupe B : Allemagne (2), Chine (15), Espagne (12), Afrique du Sud (48) 

L’Allemagne semble armée pour finir en tête ou du moins la jouer face à l’Espagne qui devra prouver sa qualité alors que leurs jeunes l’ont plus d’une fois démontrés en 2018 (Or Mondial U17, Or Euro U17, Or Euro U19, Argent Mondial U20). La place de la Chine sera réduite, qui a pourtant toujours réussi à être en quart de finale des précédentes éditions. Il ne faudrait pas que les Roses d’Aciers et Wang Shuang (PSG) se ratent. L’Afrique du Sud devra batailler pour sa première qualification.

Le vainqueur du groupe A rencontrera en 1/8 le 3e du groupe ACD alors que le second s’opposera au 2e du groupe F

Le groupe C : Australie (6), Italie (16), Brésil (10), Jamaïque (53).

Avec le Brésil et l’Australie, deux têtes de série ressortent. L’Italie, qui revient dans le paysage du football féminin devra se battre pour une 3e place qualificative en se méfiant de la Jamaïque qui a réussi à sortir le Mexique dans ces phases de qualification.

Le vainqueur du groupe C rencontrera en 1/8 le 3e du groupe ABF alors que le second s’opposera au 2e du groupe A

Le groupe D : Angleterre (4), Ecosse (20), Argentine (36), Japon (8)

Là encore, les Nadeshiko, toujours excellentes en compétition, devraient prendre la tête ou la disputer à l’Angleterre. L’Ecosse pourrait d’ailleurs leur poser des problèmes bien qu’en phases de qualification, les anglaises aient été en difficulté face aux Pays de Galles.

Le vainqueur du groupe D rencontrera en 1/8 le 3e du groupe BCF alors que le second s’opposera au 1e du groupe E

Le groupe E : Canada (5), Cameroun (46), Nouvelle-Zélande (19), Pays-Bas (7)

Si les Pays-Bas jouent comme elles ont joué à l’Euro 2017, elles ont de bonnes chances de passer le premier tour. A l’inverse, si elles jouent comme durant leur qualification les obligeant en fin de parcours à jouer un play-off , elles auront du mal face à une équipe de Nouvelle-Zélande, un Cameroun et le Canada, trois équipes très physiques, alors qu’elles sont particulèrement techniques.

Le vainqueur du groupe E rencontrera en 1/8 le 2e du groupe D alors que le second s’opposera au 1er du groupe F

Le groupe F : USA (1), Thaïlande (29), Chili (38), Suède (9). 

Les américaines retrouvent la Suède. Les deux équipes devraient pour une fois aller facilement en 1/8e à moins que le Chili et la Thaïlande, éloignées au classement FIFA, ne fassent des matches incroyables.

Le vainqueur du groupe F rencontrera en 1/8 le 2e du groupe B alors que le second s’opposera au 2e du groupe B

William Commegrain lesfeminines.fr

A noter que le LOC nous a confirmé que le tableau a changé puisque deux têtes de série se retrouvaient dans une partie du tableau alors que les quatre autres étaient dans la seconde partie. Les matches 41 et 42 ont donc changé au niveau des huitièmes.