Bien regarder où vont aller les équipes du chapeau 2 !

Samedi 8 décembre, à 18 heures, la Seine Musicale de Boulogne Billancourt, en pleine manifestation des Gilets Jaunes reçoit le tirage au sort de la 8e Coupe du monde féminine 2019. Diffusé en direct sur Canal Plus, les Bleues de Corinne Diacre connaîtront la composition du groupe A ou en tant que pays hôte, elles sont déjà versées.

Un chapeau 1 composant les six premières nations classées par la FIFA (USA, Allemagne, Angleterre, France, Canada, Australie) qui après, être versées comme l’une des têtes de série des six groupes, regarderont derrière pour savoir qui, parmi trois autres équipes, leur sera associé.

Mais un chapeau 1 bien inférieur au chapeau 2 pour les performances récentes. Où à part les USA (multi titrés) on retrouve l’Allemagne, deuxième mondial mais éliminée en quart du dernier Euro 2017, l’Angleterre qui ne possède comme la France aucun titre hors une 3e place mondiale en 2015, sans participation aux JO 2016 et une 4e à l’Euro 2017. La France dont la meilleure performance est une 4e place en 2011 et 2012, pour ne plus dépasser les quarts (Euro 2013, Mondial 2015, JO 2016, Euro 2017). Le Canada qui aligne seulement deux médailles de bronze aux JO (2012 et 2016) et l’Australie, sans titre continental hors une places de finaliste en 2018.

A l’inverse d’un chapeau 2, très titré !

Que fait le Japon dans le chapeau 2 ?

Si l’Australie, 6E FIFA se trouve dans le chapeau 1, c’est à la faveur d’un saut de puce de deux places (8e vers 6e) juste avant la composition des chapeaux, bousculant le Japon pour le faire tomber à la 7e.

Les Nadeshiko, pourtant vainqueur du titre continental (2014 et 2018) devant l’Australie, partageant depuis 2011 le leadership mondial dans un mano à mano face aux USA. Trois compétitions de rang et trois finales identiques. Le Mondial ravit aux américaines en 2011, la revanche américaine en finale des JO en 2012, “la belle” prise de belle manière par les Stars and Stripes au Mondial 2015 avec un (5-2) qui restera d’anthologie.

Alors avec trois finales récentes (Mondial 2011, JO 2012 et Mondial 2015), on peut se demander ce que fait le Japon dans le chapeau 2. La non qualification pour les JO de 2016 de Rio, dans un tournoi qualificatif joué à domicile, est le seul point noir de leur parcours dans cette décennie, couronné en 2018 par un second titre continental.

3 champions continentaux dans ce chapeau !

Ce chapeau 2 est d’ailleurs redoutable, composé du Champion d’Asie 2018 avec le Japon. Du champion Sud Américain avec le Brésil (7 titres sur 8), animé d’une revanche après leur élimination en demi des JO 2016 à Rio et du surprenant champion d’Europe de 2017 avec les Pays-Bas.

Sans oublier la Suède, finaliste olympique 2016. L’Espagne qui gagne tout avec les jeunes (Mondial 2018 U17, Euro 2018 U19, finaliste Mondial U20 2018) et dont on attend une explosion pour 2019 ou 2020. Seule la Norvège, notamment sans Ada Hegerberg, premier Ballon d’Or 2018 féminin qui a confirmé sa non-participation au Mondial, semble un peu en retrait dans cet ensemble.

Dans ce chapeau, on pourrait y trouver un finaliste mondial. Il faudra bien le regarder, notamment dans les futurs matches à élimination directe quand les deux premiers de chaque groupe associés aux quatre meilleurs troisième, se recouperont à compter des 1/8e.

William Commegrain lesfeminines.fr