La D1F, pour cette onzième journée et dernière des matches aller propose deux rencontres intéressantes où l’enjeu est présent. La première concerne la réception par le FC Metz de son opposé géographique le LOSC à qui les lorraines ne rendent qu’un petit point.

Samedi 14h30. Foot+. En bas de classement, Le Fc Metz contre le Losc.

Cette opposition, diffusée sur Foot+, a tout d’une finale pour les messines, parties de 0 point après la 7e journée (Metz-Ol 0-5) pour maintenant se trouver à un souffle de quitter cette place de premier relégable, après deux victoires (Bordeaux et Rodez) et 1 nul consécutivement (Paris FC). Derrière se profile deux autres équipes jouables (Dijon et Fleury) avant d’aller affronter le PSG en Ile de France. Peut-être l’occasion pour Marie-Laure Delie (ex-PSG) de briller dans cette période longue de deux mois sans matches internationaux, à l’attention de Corinne Diacre.

Du côté du Losc, les choses sont différentes. 3 nuls et deux défaites sur les cinq dernières rencontres et une opposition contre le Paris FC la semaine suivante demande un résultat pour casser une dynamique qui n’est pas positive. Pourtant les scores restent serrés, car à l’exception du (3-0) subi à Guingamp, la défense lilloise encaisse le minimum de buts. Sauf que Lille n’arrive pas à marquer. deux buts sur les cinq dernières rencontres, c’est trop peu pour avancer au classement. Collé par le FC Metz, éloigné de son 9e (Soyaux) à 2 points, Lille est dans une situation interrogative que les joueuses doivent résoudre pour ne pas subir un gap si les charentaises remportent leur match face à Bordeaux.

Samedi 14h30. Foot+. En haut, Montpellier se déplace à Guingamp.

3 victoires et 1 nul sur les quatre dernières rencontres. Montpellier a changé de visage comme de couleurs. Si l’objectif fixé par Laurent Nicollin lors de l’ouverture de la D1F au siège de Canal était “de ne pas désespérer de finir dans les trois premiers” malgré trois défaites de rang à ce moment du propos, est toujours d’actualités, alors cela passe par une série victorieuse qui met les bretonnes dans le package. A quatorze points alors que le troisième du championnat est à 15 points, voilà un objectif tout à fait possible pour le club, quart de finaliste de la WCL en 2018.

De son côté Guingamp, à la surprise générale, tutoie les sommets. Quatrième avec 15 points, le club breton présente deux victoires, deux nuls et une défaite sur les cinq dernières rencontres. Elles ont goûté à tout. L’argument breton se trouve dans l’équilibre entre les buts encaissés, seulement trois sur les dernières rencontres, et ceux marqués, huit. L’absence de Désirée Oparanozie, qui revenait d’une période de méforme, pourrait manquer compte tenu que Montpellier a ré-appris à encaisser peu de buts. Deux lors des cinq dernières rencontres.

Et comme le dit l’adage, si on encaisse pas de buts. Alors on ne peut pas perdre. Il reste qu’Adelie Fourré, 6 buts, n’est pas en manque de réussite (triplé) et qu’elle se verrait bien faire un tour à Montpellier.

Samedi 14h30. Foot+. Dijon reçoit le Paris FC

Dijon a très bien commencé sa saison. Le Paris Fc s’est très bien repris avec l’arrivée de Sandrine Soubeyrand, sa nouvelle coach. Il reste que Dijon et le Paris Fc sont dans une période “de moins bien”. Les parisiennes, après une série victorieuse de trois rencontres comptabilisent maintenant une défaite (Montpellier) et un nul (FC Metz). Si elles veulent retrouver des couleurs dans l’optique du prochain derby face au PSG (13e journée), elles doivent prendre les six points proposés. Les trois premiers contre Dijon, les trois seconds contre Lille. A défaut, le gap avec son concurrent francilien serait très important. Supérieur à 15 points.

Dijon, présente un bilan qui pointe vers le négatif. 1 victoire, 1 nul et 3 défaites dont la dernière a tout pour vous faire mal au crâne. Menant (0-2) à l’extérieur face à Fleury, reparties sur une défaite 3-2 dans les ultimes minutes du temps de jeu. Les bourguignonnes ont une petite marge de manoeuvre avec 11 points, mais pas assez pour pouvoir se reposer et stagner. Elles sont condamnées à la victoire, qu’elles n’ont plus connues depuis le 13 Octobre contre Soyaux (3-0).

Samedi 14h30. Foot+. Girondins de Bordeaux reçoit Soyaux.

Bordeaux s’est relancé face à Lille avec une victoire claire (2-0). Avec quatorze points et sept points de différence face au premier relégable, Bordeaux peut appliquer l’ambition de son directeur sportif, Ulrich Ramé : “Etre de manière pérenne dans les six premiers de la D1F”. Cela passe par une victoire à domicile. Un objectif pas si facile puisque les bordelaises étaient dans une mauvaise série e quatre défaites sur cinq matches joués. Pour Bordeaux, il faudra juste confirmer le succès contre le Losc sinon les points risquent de fondre rapidement.

Soyaux ne connait plus la victoire. D’où son surplace à quelques longueurs du premier relégable (3 points). 3 nuls 2 défaites sur les cinq dernières rencontres, c’est normalement un parcours qui ne peut pas durer. A moins que cela soit le niveau de Soyaux en 2018-2019 ? Alors, cela poserait des questions quant à son maintien et les adversaires ne manqueraient pas de le constater.

Soyaux (9e) se doit de vaincre si elles ne veulent pas que les autres partent dans l’idée de les croquer.

Canal+Sport 14h45. Rodez – Paris Saint Germain.

Normalement le PSG, avec 23 points de plus que son adversaire doit revenir de l’Auvergne avec 3 points. Sauf qu’en face, ce sont les rafettes de Rodez, neuf saisons en D1F, habituées à revenir du diable vauvert et à survivre dans cette division de l’élite. Le PSG a pris le point qu’il fallait contre l’OL, dans l’obligation de ne faire aucun faux pas sur le reste de son parcours. Rodez est exactement l’équipe qui peut lui poser des problèmes.

Rodez a deux points, douzième et dernier du classement. Les calculs sont très simples. Il faut prendre des points. Peu importe l’adversaire. Là, aujourd’hui, ce sera le PSG. Pourquoi pas. Si la défense arrive à tenir le score, alors ROdez possède le terrain et le mental pour créer une surprise. Un point de pris et le championnat est quasiment joué pour la première place.

Samedi 21h00. Canal+Sport.OL – Fleury 91

Fleury a fait une remontée d’enfer contre Dijon. Mené (0-2) elles ont remporté le match sur un (3-2) et une Marie-Charlotte Lèger au-dessus de lot. Là, Lyon s’annonce. Aucun doute pour que le match soit engagé, très peu de chances pour qu’il tourne en faveur des franciliennes. D’autant si Ada Hegerberg retrouve le chemin des filets. L’occasion pour Fleury de tester son match de référence en faisant douter l’OL le plus longtemps possible.

A l’inverse, si l’OL envoie du lourd et marque très rapidement, les fenottes enverront un message aux PSG. Essayez de nous suivre.

William Commegrain lesfeminines.fr