Une semaine FIFA qui va donner deux autres tickets pour le Mondial 2019 en France. Un premier play-off entre l’Argentine, 3e de la Copa América qui avait qualifié le Brésil et le Chili et Les Pays-Bas contre la Suisse pour le neuvième ticket européen.

L’aller se jouera à Utrech, le 9 Novembre devant un stade plein. Les féminines, qui avaient réussi à donner des couleurs à leur football en gagnant l’Euro 2017 à la surprise générale, sont favoris de cette double confrontation. Classées 10E FIFA devant la Suisse 18e, elles possèdent des joueuses qui évoluent dans les championnats étrangers, avec des références comme : Sari van Veenendaal, la gardienne d’Arsenal WFC, les françaises Anouk Dekker (Montpellier) et Shanice van de Sanden (Olympique Lyonnais), un milieu de terrain cosmopolite jouant à Arsenal, Frankfurt, Everton, Bayern de Munich et Valeranga en Norvège.

Quant aux attaquantes, la plus célèbre reste Lieke Martens, élue the Best FIFA 2017. Vivianne Miedema qui s’était sacrifiée à la manière d’un Olivier Giroud joue au même niveau quand la jeune Lineth Beerensteyn a permis au Bayern de passer sans encombre les premiers tours de la WCL 2019.

La Suisse, sans Bachmann et Dickenmann, n’aura que Martina Voss-Tecklenburg comme principale arme.

Martina Voss-Tecklenburg

La première arme de la Suisse pourrait être sa coach, Martina Voss-Tecklenburg, à la tête de la Nati depuis 2012 et qui va jouer ses deux dernières matches pour ces couleurs avant de prendre les rênes de la sélection allemande au lendemain de ce play-offs. Du côté Suisse qui a pris le meilleur sur la Belgique en première phase de play-off au bénéfice des buts marqués à l’extérieur (2-2 ; 1-1), on trouve une défense qui évolue en Allemagne, un milieu suisse et une attaque internationale où brille Ramona Bachmann (Chelsea LFC, ANG) et la jeune Alisha Lehmann (West Ham).

Une balance qui pencherait plutôt pour les Pays-Bas, puisque Bachmann, blessée ne jouera pas le match aller et qu’elles ont dû supporter la rupture des ligaments croisés de leur capitaine Lara Dickenmann. Vainqueur du Danemark (2-0 ; 2-1) dans l’autre demi-finale des play-off, déjà qualifiée selon le même principe pour leur premier Mondial 2015 face à l’Italie, et fort d’une coach Sarina Wiegman-Glotzbach, élue the Best FIFA 2017 avec le gain de l’Euro.

De manière pragmatique, les chances suisses se résument à un aller défensif et concentré face au 23.000 Oranje qui les attendent aujourd’hui pour essayer de créer la surprise au retour, le 13 Novembre à Schaffhausen (LIPO Park).

Les deux équipes avaient réussi l’exploit de connaître leur premier Mondial en 2015 au Canada. Elles avaient terminé au même stade (1/8e) et joué un play-off pour se qualifier pour les JO avec la Norvège et la Suède, qui avait pris la médaille d’argent aux JO de Rio 2016.

Ce sera peut-être la destinée des Pays-Bas ? Une qualification en play-off et une finale mondiale ? Après le gain de l’Euro 2017, voilà une nation qui reprendrait des couleurs après une sélection masculine (finaliste Mondial 1974 et 78) qui ne connait plus les honneurs des mondiaux, JO et Euro depuis longtemps.

Le football féminin brille d’autant mieux quand le masculin “passe au travers”.

William Commegrain les féminines.fr

La sélection Suisse.

G : Gaëlle Thalmann (US Sassuolo Calcio, ITA), Seraina Friedli (BSC Young Boys), Elvira Herzog (FC Zürich Frauen)
D : Ana-Maria Crnogorčević (Portland Thorns, USA), Rahel Kiwic (1.FFC Turbine Potsdam, ALL), Noelle Maritz (Vfl Wolfsbourg, ALL), Julia Stierli (FC Zürich Frauen), Marilena Widmer (1.FFC Frankfurt, ALL), Naomi Mégroz (FC Zürich Frauen), Rachel Rinast (SC Freiburg, ALL), Irina Brütsch (FC Luzern)
M : Vanessa Bernauer (AS Roma, ITA), Viola Calligaris (Atlético de Madrid, ESP), Francesca Calò (SV Werder Brême, ALL), Luana Bühler (TSG 1899 Hoffenheim, ALL), Lia Wälti (Arsenal WFC, ANG), Rahel Tschopp (FC Luzern), Coumba Louisa Sow (FC Zurich Frauen)**
A : Eseosa Aigbogun (Paris FC, FRA), Ramona Bachmann (Chelsea LFC, ANG)*, Florijana Ismaili (BSC Young Boys), Géraldine Reuteler (1.FFC Frankfurt, ALL), Alisha Lehmann (West Ham United L., ANG)

La sélection des Pays-Bas.

G : Loes Geurts (Kopparbergs/Göteborg FC, SUE), Lize Kop (AFC Ajax Amsterdam), Sari van Veenendaal (Arsenal WFC, ANG)
D : Dominique Bloodoworth-Janssen (Arsenal WFC, ANG), Anouk Dekker (Montpellier HSC, FRA), Merel van Dongen (Real Betis, ESP), Kika van Es (AFC Ajax Amsterdam), Stefanie van der Gragt (FC Barcelona, ESP), Danique Kerkdijk (Bristol City, ANG), Desiree van Lunteren (SC Freiburg, ALL), Liza van der Most (AFC Ajax Amsterdam), Siri Worm (Everton LFC, ANG)
M : Daniëlle van de Donk (Arsenal WFC, ANG), Jackie Groenen (FFC Frankfurt, ALL), Inessa Kaagman (Everton LFC, ANG), Jill Roord (FC Bayern Munich, ALL), Sherida Spitse (Vålerenga IF, NOR)
A : Lineth Beerensteyn (FC Bayern Munich, ALL), Ellen Jansen (FC Twente), Renate Jansen (FC Twente), Lieke Martens (FC Barcelona, ESP), Vivianne Miedema (Arsenal WFC, ANG), Shanice van de Sanden (Olympique Lyonnais, FRA)

Sélectionneur : Sarina Wiegman-Glotzbach