LA LISTE FACE AU BRESIL donnée le 31 OCTOBRE 2018. La liste de Corinne Diacre doit être déjà arrêtée. Lors de la dernière conférence de presse, elle nous précisait que sa liste était établie après contacts avec les coachs, avant la dernière journée (8e journée) qui précède sa communication.

Marie-Antoinette Katoto pour sa première en A

Elle ne sera communiquée que le mercredi 31 Octobre à 12 heures, Corinne Diacre devrait appeler sans surprise Marie-Antoinette Katoto, EDF U20 au mondial 2018, 20 ans, actuellement en tête des buteuses (8 buts) devant Ada Hegerberg alors qu’elle avait été sa dauphine lors de la saison dernière.

Laissée volontairement lors du rassemblement précédent, “pour se refaire la cerise” après un Mondial U20 psychologiquement difficile, elle devrait figurer et jouer face au Bresil de Marta.

Qui à la place d’Amandine Henry ? 

Une place est ouverte avec la blessure d’Amandine Henry, la capitaine de l’Equipe de France et sur le plan offensif, Emelyne Laurent devrait être reconduite après avoir vécue, avec réussite, ses deux premières sélections lors du précédent regroupement.

On peut penser voir réintégrer Aminata Diallo (PSG), titulaire dans les sept journées de championnat bien qu’Annahita Zamanian (U20, Mondial 2018, PSG) pourrait aussi avoir le profil de la surprise ?

Le dernier moment pour les jeunes ou l’appel des anciennes ? 

Découverte en U20 par Gilles Eyquem, elle est présente dans le groupe parisien mais n’a que deux titularisations en championnat face à Soyaux et en Women’s Champions League contre Polten. Le reste est fait d’entrées avec des bouts de matches. Il reste qu’elle a un apport de milieu relayeur intéressant à évaluer. 2018 offrant encore cette possibilité quand 2019 et la proximité du mondial l’empêcheront.

Anissa Lahmari (21 ans, PSG) autre possibilité est dans le même profil de temps de jeu. Au chapitre des jeunes, on peut penser aussi à l’influence d’une Sana Daoudi dans le jeu de récupération comme de duels de l’EA Guingamp. Voire moins jeune et placée plus haut, à Léa Le Garrec, qui à la manière d’une Gaetane Thiney pour le Paris FC, tient le jeu de son club, actuellement surprenant 5e du championnat.

Ou alors, la sélectionneuse française considère que le temps des jeunes a fait son office. Elle pourrait alors se retourner vers deux profils oubliés qui ont montré leurs capacités en EDF. Claire Lavogez (Bordeaux) ou/et Kheira Hamraoui (FC Barcelone). La grande surprise serait d’appeler Aurélie Kaci (Atletico Madrid), titulaire à tous les matches du champion d’Espagne, tant en championnat qu’en Women’s Champions League.

Devant ? Ouleymata Sarr ou Mathilde Bourdieu ? 

La parisienne, laissée sur le flanc du Mondial U20 pour jouer un Euro U19, pourrait avoir une bonne carte à jouer après son but élu n°1 de la 7e journée. Un double contrôle pour finir par un tir sous la lucarne, face au but. Cinq titularisations pour sept matches, elle a du temps de jeu dans les jambes. Son tempérament “bouledogue” qui ne lâche rien pourrait être un type de jeu qui convient à Corinne Diacre si elle arrive à finir ses actions par des buts. La finlandaise Sallstrom -une 9 sans être une neuf- avec le Paris FC montre que cela peut être efficace (4 buts).

Sandrine Soubeyrand, sélectionneuse des U17 il y a moins d’un mois, sait certainement les attendus de Corinne Diacre. La nouvelle coach parisienne saura donner “le la” s’il convient. Après avoir appelé Clara Matéo, cela pourrait être l’opportunité de la jeune parisienne. Même si elle est encore très jeune (19 ans).

Ouleymata Sarr a toujours été appelée par Corinne Diacre depuis qu’elle a pris en main la sélection (septembre 2017). Sauf lors du dernier regroupement. La coach française ne s’est pas cachée qu’elle attendait plus et mieux des joueuses non prises, les mettant en concurrence à cet effet.

La situation est-elle toujours d’actualité bien que la lilloise n’ait pas de nouveaux As à faire valoir ? Le Losc, actuellement 10e du championnat ne brille pas offensivement. L’ex-parisienne (un triplé pour la 2e journée) a pourtant joué les sept rencontres, du début à la fin. Il est dommage que son association avec la franco-américaine Danielle Tolmais (23 ans) n’ait pas plus donné. Une coéquipière, élevée aux USA, qui aurait pu aussi prétendre à un essai en A si elle avait pu scorer dans ce premier tiers du championnat. Pour cette dernière, au vue de l’objectif d’une sélection à l’étage supérieur, son changement de club n’est pas encore efficace en championnat.

Tout cela peut se régler avec la réapparition de Delphine Cascarino (21 ans, OL). Oubliée lors du dernier regroupement sans avoir le nombre d’appels pour évoquer un manque mais avec un talent qui laisse songeur plus d’un observateur. Voilà une joueuse qui n’a que le défaut actuel de ne pas être plus souvent titulaire à l’OL tout en sachant que c’est un défaut souvent partagé par bien d’autres au sein de l’équipe cinq fois championnes d’Europe.

Qui en troisième gardienne ?

Il sera intéressant de voir si Pauline Peyraud Magnin (Arsenal) a convaincu le coach des gardiennes de l’EDF. Appelée comme troisième après Karima Benameur et Sarah Bouhaddi, Corinne Diacre ne cachait pas qu’elle se référerait à son jugement, en tant que spécialiste du poste.

Solène Durand (EA Guingamp) étant l’appelée concurrente. Laetitia Philippe se situant peut-être plus en retrait avec les résultats actuels de Rodez ? Mais rien ne peut aussi empêcher Corinne Diacre de faire entrer Mylène Chavas (Dijon), EDF U20 au Mondial 2018, pour la tester au sein du groupe après avoir bénéficié de l’expulsion récente d’Emelyne Mainguy pour devenir titulaire face au PSG.

Aux détails, voilà une sélection face au Brésil qui a son lot d’inconnues et d’interrogations.

William Commegrain lesfeminines.fr

la dernière liste des 23 d’Octobre 2018 face à l’Australie et le Cameroun

  • . Sarah Bouhaddi (OL), Karima Benameur (PFC), Pauline Peyraud Magnin (Arsenal).
  • . Julie Debever (Guingamp), Wendie Renard (Ol), Amel Majri (Ol), Sakina Karchaoui (Montpellier), Griedge MBock (Ol), Marion Torrent (Montpellier), Eve Périsset (PSG), Aissatou Tounkara (Atletico Madrid).
  • . Amandine Henry (Ol), Grace Geyoro (PSG), Charlotte Bilbault (PFC), Elise Bussaglia (FC Barcelone), Maeva Clemaron (Fleury 91)
  • . Eugènie Le Sommer (Ol), Valérie Gauvin (Montpellier), Viviane Asseyi (Bordeaux), Gaetane Thiney (PFC), Kenza Dali (Dijon), Emelyne Laurent (Ol), Kadidiatou Diani (PSG)