Les Iles des Caraïbes adorent quand la France organisent une Coupe du Monde ! En août, les bretons ont remué du croupion sous les coups de timbales des cent supporters haïtiens qui chantaient les louanges d’une équipe Haïtienne, venue pour la première fois à un Mondial.

Haïti, qualifiée en Août dernier pour le Mondial U20 en Bretagne

Et les voilà qui bousculaient le Monde féminin des jeunes U20 sous leur passage. Donnant le meilleur d’elles, elles qui ne possédaient rien et savaient leur bonheur d’avoir peu, ce qui était beaucoup à leurs yeux.

Haïti, onze millions d’habitants, soit un Grand Paris et ses joueuses de moins de quinze ans, fière d’avoir trouvé les 21 d’une liste qui n’a dû laisser que peu de filles dans leur île, ravagée par un seïsme dévastateur en 2010 (300.000 morts, 10% de la population blessés). Perdant de peu contre le milliard 600 millions de la République de Chine (1-2), défaite de peu (0-1) par les africaines du NIGERIA, finalistes 2014 de la compétition U20, pour terminer par faire peur à la grande Allemagne, championne du monde 2014, obligé à forcer pour obtenir la victoire (3-2).

Sortie par la grande porte au premier tour de cette Coupe du Monde, laissant la jeune Nerilia Mondésir (Montpellier, 3 buts) représenter à elle-seule la diaspora sportive haïtienne en France, Haïti s’en est retourné au pays avec les honneurs des grandes.

Une première carte postale qui a donné envie à la Jamaïque de venir en France ?

Les Jamaïcaines qui ont donné une leçon à Cuba (9-0). Gold Cup 2018, qualificative pour la WC 2019 en France

 Dans le dernier carré de la Gold Cup 2018 qui se joue actuellement aux USA, la Jamaïque a les mains sur un ticket qui pourrait l’envoyer directement en France si elles finissent dans les trois premiers de la compétition (USA, Canada, Panama et Jamaïque).

Dans deux demi-finales qui n’offrent aucun suspense (Panama-Canada ; USA-Jamaïque), laissant les deux leadeurs du football américain se frotter en finale (18 Octobre) pour un titre, tout se jouera le 17 Octobre 2018 pour deux équipes proches, et jamais encore qualifiées en World Cup lors des 7 dernières éditions.

Bob Marley et ses dreams, que personne n’écoutait début 1980 dans une France bercée par le disco se retourne dans sa tombe. En souvenir des crampons qu’il avait chaussé dans un entraînement avec le FC Nantes (1980). Les fines fleurs féminines du 100 mètres féminin qui ont été les premières à nous faire découvrir et aimer le Puma de la marque Puma, si bien associé à leur couleur, noire-jaune-vert, sont prêtes à pousser du ballon, elles élevées dans les universités américaines.

Merlène Ottey (neuf médailles olympiques), Shelly-Ann Fraser (Or 2008 et 2012 sur 100m), Véronica Campbell (Or 2004 et 2008 sur 200), des athlètes qui ont montré plus d’une fois leurs dos à leurs adversaires laissent leurs jeunes soeurs prendre le flambeau du sport pour le faire briller avec un ballon.

La qualification qui se jouera le 17 octobre au soir.

Le 17 Octobre au soir, cela vaudra le coup de savoir si la Jamaïque s’embarquera en France ou devra aller se frotter à l’Argentine, dans un match de barrage pour l’avant-dernier ticket mondial, dans l’attente de la dernière double confrontation entre la Suisse et les Pays-bas.

Resteront devant leurs TV, les décevantes Mexicaines. Dans un résultat prévisible face au Panama (0-2) tellement leur prestation avait été faible face à la France le 1er Septembre à Amiens (4-0). A l’inverse, la Jamaïque est allée chercher une victoire inattendue contre le Costa Rica (1-0) lors de la seconde journée qui a coûté cher à celles qui avaient réussi, pour une première, à se qualifier au Mondial 2015. Dans un duel à distance, les 9 buts jamaïcains contre Cuba ont pesé lourd quand le Costa Rica déposait logiquement les armes contre le Canada (1-3).

Usan Bolt (32 ans), le 8 décembre, 18h, à la Seine Musicale, de Boulogne-Billancourt

Si les jamaïcaines se qualifient, ne cherchez pas ailleurs une main innocente pour le 8 décembre 2018. Le Loc, prêt à s’éclater sur le rooftop du 56e de la Tour Montparnasse, plein de malices et à la recherche des images qui bousculent, enverra un mot doux à Usan Bolt, 8 médailles d’Or aux JO et 11 titres de Champions du Monde, pour lui proposer de venir tirer, chaussures vertes au pied, le football féminin, en pleine lumière.

D’autant qu’on le voit se passionner pour le football, nouveau joueur des Central Coast Mariners (Seconde division australienne) !

William Commegrain lesfeminines.fr

source : L’Equipe. du 12 Octobre 2018.

“Huit semaines après le début de son essai avec les Central Coast Mariners, l’ex-sprinter jamaïcain Usain Bolt (32 ans) était attendu au tournant hier face à Macarthur South West United (sélection des meilleurs joueurs de deuxième division de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud), pour le dernier match amical avant la reprise de la A-League (19 octobre) qui devait déterminer son avenir.

Titulaire comme prévu, le recordman du monde du 100 mètres a réussi son rendez-vous en signant un doublé lors de la large victoire des Mariners (4-0) : après plusieurs occasions ratées, il a inscrit son premier but d’une frappe du gauche à ras de terre (57e) puis il a profité d’une grotesque erreur défensive se retrouvant seul avec le ballon devant le but (69e)….”

Soccer Football – Central Coast Mariners v Central Coast Select – Central Coast Stadium, Gosford, Australia – August 31, 2018 Central Coast Mariners’ Usain Bolt in action REUTERS/David Gray TPX IMAGES OF THE DAY