Kheira Hamraoui n’est plus apparue en Equipe de France depuis le 21 Octobre 2016 et un (0-0) face à l’Angleterre pour sa 34e selection. Le match précédent, au stade Charlety (Paris), elle avait marqué un doublé contre l’Albanie (6-0) pour le dernier match de qualification à l’Euro 2017. Une tête qui avait traversé la surface et une reprise non moins puissante.

Deux buts en un match pour une joueuse qui n’a à son compteur que trois réalisations. C’était loin d’être mal. Pourtant, l’ex-joueuse de Saint-Etienne et du Paris Saint Germain a regardé l’Euro de son canapé, ou en pointillé pour des raisons qui pourraient aller de la fulgurance de ses performances à l’excentricité de sa personnalité, en passant par la concurrence et le modèle “lisse” souhaité par les sélectionneurs actuellement. En sachant que la réponse inévitable ne peut être qu’elle n’arrivait pas à être titulaire définitive à l’Olympique Lyonnais, en lutte avec la championne du Monde Saki Kumagai.

Aujourd’hui, au FC Barcelone où elle joue comme titulaire dans un style de jeu où l’impact physique est nécessaire, elle s’éclate au soleil de la “Miami d’Europe”.

Oubliée depuis quasiment deux ans, elle vient d’envoyer une carte postale d’amitiés à l’Equipe de France. Geste qui n’a rien d’anodin, et qui pourrait laisser perler le droit à un retour de la part de Corinne Diacre, adepte de nouveautés et de montée en puissance, suscitée par de la concurrence.

Claire Lavogez est une autre histoire, dans la même Histoire. Joueuse de l’Olympique Lyonnais pendant trois saisons (2016-17-18), elle a quitté les Bleues un peu plus tard, en 2017, contre le même adversaire, l’Angleterre. Sur un (1-0) perdu en quart de finale de l’Euro 2017.

Joueuse de Philippe Bergerôo et d’Olivier Echouafni, forte aujourd’hui de 34 sélections, elle n’est jamais entrée dans les 23 de Corinne Diacre même après la fin de sa blessure. Trois buts en A, elle est de la génération dorée des Griedge MBock (45 sélections) jusqu’à Aissatou Tounkara () qui sont allées sur la troisième place du Mondial 2014 des U20, vainqueur de l’Euro 2013 U19, . Elle a vécu le Mondial 2015 des A, les JO 2016 et l’Euro 2017.

En concurrence avec un milieu de terrain en Bleu, elle n’a pas réussi à prendre une place de titulaire à l’OL tout en ayant réussi à faire partie du groupe. Comme Kheira Hamraoui, ses années lyonnaises lui ont permis d’accrocher les titres de championnes de France, championnes d’Europe et vainqueur de la Coupe de France.

Après s’être refait une santé avec un prêt à Fleury 91 (janvier 2018), elle a signé aux Girondins de Bordeaux dont l’objectif est de défendre chèrement leur troisième place actuelle au championnat.

Même idée et même envie, la jeune joueuse de 24 ans a adressé ses amitiés à l’Equipe de France. Prête à l’intégrer. On serait fou de croire le contraire. Chez les filles, on a tendance à dire qu’il n’y a rien d’innocent. Auraient-elles eu des contacts qui motivent ces réactions. Affaire à suivre !

William Commegrain lesfeminines.fr