Mauvaise journée pour Corinne Diacre. Montpellier perdant à Fleury (1-0)  et le Paris FC recevant le Losc (0-0), deux clubs phares de la sélection nationale, se font bousculer par deux adversaires qui en sont seulement à leur seconde saison en D1F et dont l’ambition légitime est de prendre rapidement le milieu de tableau. En trois journées, c’est la seconde fois de suite que cela arrive, après Bordeaux à domicile pour Montpellier (défaite 0-1), et le PSG pour le PFC à l’extérieur (défaite 5-1 à Jean Bouin).

A quelques mois de la Coupe du Monde organisée en France (7 Juin – 7 Juillet), avec des Bleues 3e mondial, cette troisième journée de championnat, si elle se regarde du côté de Corinne Diacre, ne peut être qu’interrogative.

Des Bleues encore verts cette saison ou trop verts ?

Une liste de joueuses qui commence par Annaïg Butel (PFC) même si elle n’a pas joué contre le Losc aujourd’hui et n’est revenue en sélection que suite au forfait de la lyonnaise Wendie Renard aux plus de 100 sélections, pour se continuer avec  Sakina Karchaoui et Marion Torrent (Montpellier Hsc) ; l’une meilleure jeune de la D1F en 2016, l’autre soldat de la coach française, présente à toutes les sélections.

Puis, Charlotte Bilbault (PFC) et Sandie Toletti (Montpellier) rappelées face au Mexique début Septembre. Enfin, Clara Mateo et Gaetane Thiney, toutes deux du PFC. La première en découverte de la sélection A, la seconde en habituée du maillot Bleue (147 sélections). Sans oublier Valérie Gauvin (Montpellier), revenue de blessure pour cette 3e journée et terminer avec Karima Benameur, rendant une clean sheet ce week-end, après deux grosses erreurs lors de la journée précédente.

Même si toutes ne sont pas des candidates affirmées à une liste de 23, au moins cinq joueuses ont ce statut dans ces 2 clubs aux performances negatives. Cela n’aide pas à la sérénité du côté de la sélectionneuse française.

Des gardiennes interrogatives.

Avec en plus des inconnues sur le domaine où il en faut le moins. Le poste de gardienne. Karima Benameur ayant fait deux grosses bévues face au PSG (2J), quand Solène Durand en a une à son actif sur une sorte d'”Arconada” de Léa Declercq. La troisième gardienne des Bleues, Laetitia Philippe, qui n’était pas titulaire à son poste à Rodez lors de la 2J, club qui en est à huit buts encaissés avec deux buts pour ce week end contre Bordeaux. Alors que Mylène Chavas, jeune gardienne U20 attendue en A par de nombreux observateurs, cire le banc de Dijon face à la concurrence réussie d’Emelyne Mainguy. Heureusement qu’elle a Sarah Bouhaddi (OL, 131 sélections) sans souci. Une bonne opportunité pour Pauline Peraud Magnin, titulaire à Arsenal ?

A quelques jours d’affronter l’Australie à Geoffroy Guichard (5 Octobre) qui navigue entre la 5e et 8e place FIFA (place actuelle), Corinne Diacre a des cheveux à se faire et des réponses à trouver, avant qu’elles ne deviennent des solutions.

Les nouveautés positives de cette 3e journée pour les Bleues.

Au chapitre des événements heureux offensifs on ne peut que citer la performance de Kadidiatou Diani (PSG), auteur de cinq buts depuis la reprise (quatre matches scorés sur cinq), toutes compétitions confondues, quand sa moyenne de saison est à 6-7 buts.

Dans le même registre offensif, Amel Majri (OL, 5 buts en 3 matches sur 5 de joues) fait un début de saison tonitruant.

Rien de bien surprenant au regard du classement actuel des deux équipes, mais deux nouveautés pour ces joueuses. Diani, ex-PFC, transformée depuis qu’elle est au PSG pour sa seconde saison et Amel Majri, affirmée cette année en milieu de terrain et qui fusille les gardiennes adverses avec sa technique sur tous les ballons en second rideau. Des joueuses déjà en Bleues qui confirment leurs potentiels.

Sur le plan des nouveautés, Kenza Dali (27 ans, 20 sélections), revenue en sélection pour le Mexique après son atterrissage définitif à Dijon. Un premier départ de l’OL avec une escale au Losc (janvier 2018). En pleine dynamique positive, elle met un triplé (11′, 74′, 95′) contre le FC Metz, avec deux buts en fin de rencontre ce qui démontre son implication sur la totalité du temps de jeu. Elle répond amicalement à celui d’Ouleymata Sarr (Losc) lors de la journée précédente (32′, 45′, 59′), restée sur le banc en Bleue contre le Mexique. Performances néanmoins un peu plus en retrait de celles de Diani et Majri, buteuse lors de 80% des matches quelque soit l’adversaire et son niveau, quand Dali et Sarr n’ont réalisé leur performance que lors d’une seule rencontre sur trois.

Sur le plan défensif, il faut aller chercher dans les clubs en forme de ce début de saison, soit Bordeaux et Fleury Fc 91. On ne peut que mettre en valeur la franco-canadienne Vanessa Gilles (Bordeaux, 1 but), à un poste de défense centrale dont Corinne Diacre précisait chercher des compléments, qui pourrait avoir à choisir lors de la prochaine semaine FIFA, entre la France et le Canada. Ce qui ne ferait pas le bonheur d’Aissatou Tounkara (Atlético Madrid), pas utilisée en WCL face à Manchester City et qui revient dans le groupe espagnol. Titulaire pour cette journée en Espagne.

Et au milieu de terrain, on pense à la performance de Kelly Gadea, qui nettoie avec bonheur le milieu de Fleury sans oublier de marquer (2 buts en 2e J). On peut aussi penser à la jeune Zamanian (U20, PSG), au parcours humain très atypique (France, iranienne, née à Londres, vivant en Suède depuis 16 ans), et qui est entrée très rapidement dans le groupe parisien, 2e du championnat avec 3 victoires.

Les performances de ces deux clubs ouvrent une porte certainement à Claire Lavogez (Bordeaux, passeuse décisive) et Daphné Corboz (Fleury, buteuse et passeuse décisive), animatrices de leurs équipes. Sans oublier la qualité du début de saison de Léa Le Garrec, pour Guingamp (3 barres, 1 passe décisive).

Du côté des certitudes

Aucune question du côté de Sarah Bouhaddi (131 sél., 31 ans), Griedge MBock (23 ans, 44 sel.) et Wendie Renard (28 ans, 101 sel), toutes trois de l’OL. Idem pour Amandine Henry (29 ans, 76 sel.), la capitaine de l’Equipe de France, buteuse en WCL. Seule Eugènie Le Sommer (29 ans, 154 sel) attend son premier but en championnat alors que Delphine Cascarino (21 ans, 5 sel.) cherche encore du temps de jeu à l’OL.

Les parisiennes Grace Geyoro (21 ans, 16 sel.) et Aminata Diallo (23 ans, 7 sel.) sont en pleine confiance avec un PSG qui monte graduellement. D’autant qu’Eve Perisset (24 ans, 11 sel), capitaine sur quelques journées, ne peut qu’être flattée de cette reconnaissance du PSG à son investissement. Enfin, Viviane Asseyi (24 ans, 25 sel.), quelque soit le club où elle se trouve (Olympique de Marseille, Girondins de Bordeaux), montre ses qualités d’adaptation.

Reste les joueuses à l’étranger, peu nombreuses mais de talents. Kheira Hamraoui, Elise Bussaglia pour le Fc Barcelone ; Aurélie Kaci et Aissatou Tounkara pour l’Atletico Madrid et Pauline Peyraud Magnin avec Arsenal.

Corinne Diacre voulait arrêter son groupe le plus tôt possible. Visiblement, le début de championnat de Montpellier et du Paris FC ne peut que l’interroger. Les nouveautés de la D1F sont-elles au niveau futur d’un Mondial à la maison, voilà aussi une autre interrogation.

La parole est à toutes ces joueuses. Un maillot Bleue est en jeu pour le seul Mondial organisé en France avant longtemps.

William Commegrain lesfeminines.fr

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Points Forme actuelle
1 Olympique Lyonnais 18 17 0 1 76 - 5 52 WWWWW
2 Paris Saint Germain 18 16 0 2 52 - 8 50 WWWWW
3 Montpellier Hsc 19 10 6 3 46 - 23 33 WLWWW
4 Bordeaux 18 9 6 3 21 - 25 30 WWWWL
5 Paris FC 18 7 7 4 28 - 26 25 LWWLD
6 FC Fleury 91 18 5 7 6 20 - 27 21 WLLLD
7 Guingamp 19 5 9 5 21 - 30 20 LWLDL
8 Dijon FCO féminin 18 5 10 3 23 - 34 18 LLWLL
9 ASJ Soyaux Charente 18 4 8 6 15 - 35 18 WLLDD
10 FC Metz 18 5 12 1 17 - 56 16 LWWLL
11 Losc Lille 18 2 10 6 14 - 37 12 LLLLD
12 Rodez 18 2 12 4 10 - 37 10 WLLDD